CQFD 2049
Bienvenu sur CQFD 2049 ! Un forum d'entraide et d’échange sur le storyboard, le cinéma, la narration, le dessin et toutes formes d'Arts en général, gratuit et ouvert a toute personne voulant se professionnaliser ou étant pro.

Nous essayons d'aider au mieux les gens, ce gratuitement. Nous sommes humbles mais voulons rester exigeant et lucide dans notre travail et voulons pousser les gens qui le souhaitent, dans cette même direction, dans le respect de leur personne bien sur. Merci de ne pas vous méprendre sur notre démarche.

Un maximum de sections sont accessibles sans inscription, en espérant que ça serve a plein de gens :)


Storytelling, Cinema, Dessin et Arts Narratifs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2250
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 15:22

Hi mes compatriotes noobs.

Je profite d'une petite pause pour vous proposer ce topic.
J'aimerais que dans ce Topic vous ne postiez que des romans, contes, recueils de nouvelles atypiques qui selon vous peuvent aider à enrichir votre dessin par leurs univers.
Le cinéma se base énormément sur la litterature celle ci est très riches et très variés en matière d'univers, en personnages alors ça peut être interessant de proposer des livres très fort en matière d'univers et de personnages et d'ambiance. Les lectures qui vous ont bluffé
Je vais donc pour inaugurer ce topic proposez deux auteurs très différents que j'affectionne beaucoup.


Bernard Werber son site

Un auteur selon moi géniale. La presse littéraire qui le critique dit que ces livres sont dépourvus de style, que ses livres sont des histoires de cinéma, une histoire brute poser cache simplement pour faciliter la lecture à tout le monde. Rien que pour ça déjà il faut le lire car oui il a une ecriture très accessible il a compris que l'histoire et les personnages sont le plus important, comme dirait Mc kee une bonne histoire transportera tout le monde pas besoin d'en faire des tonnes. (oui je sais c'est moi qui dit cite ça...^^)

Il traite dans ses livres de thème récurents je l'avoue: mythologie, spiritualité, philosophie, science-fiction, biologie et futurologie.

Je vous le propose pour une seconde raison qui n'est pas des moindre, ce mec est un malade dans le sens qu'il a réécrit une cinquantaine de fois sont premier romans des fourmis Il y a passé dix ans la commencé a seize ans l'a enfin achevé a 26 ans et l'a présenter aux editeurs.

Parlons donc de la trilogie des fourmis.


pitch du premier livre :
Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle enthomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces "infra-terrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspens et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !


Mon humble avis très très résumé:

1300 pages divisé en trois livres vraiment très riche par leur univers, leurs personnages, leurs idées.
Déjà je vous le dit direct c'est milles fois plus qu'une histoire de fourmis.
Il a réussit a parler de l'humanité a travers la vision de fourmis, il a sut recreer un monde minuscule des insectes de science fiction, un travail monumentale, on s'immerge totalement dans son univers crédible, on parle fourmis , on comprend le mode de pensées des fourmis mais aussi un peu mieux reflechir sur celui des hommes, il a reussit avec des scarabé des abeilles des termites et des fourmis naine,noir,rousse etc créer des croisades, des guerres dignes du seigneur des anneaux et franchement je déconne pas, il a sut méler intrigue policière histoire d'amour, philosophie fiction tout ça dans un seul livre. Un bel exemple de gros travail de documentation de perfectionnisme d'immersion totale et de passion .

Je dévore en ce moment même une autre oeuvre majeur de lui le cycle des anges et des dieux Cinq livres enormissime dont je vous reparlerais bientot. J'upperai ce post sur werber :)


Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2250
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 16:02

J'enchaine dans la foulée sur un auteur vraiment trop peu méconnu pour son génie et son originalité.

Chuck Palahniuk

son site

Que dire de cette auteur? Wikipédia le qualifie de romancier virulent et satyrique américain. Pour moi ses oeuvres dépassent l'entendement et encore une fois nous transporte dans un univers au delà de tout ce qu'on peut imaginer.
Son style d'écriture est composé de phrases courtes, encore une fois un auteur qui va à l'essentiel. Mais ici l'essentiel est bien différent.
Si je devais le comparer à des auteurs classiques, je le qualifierai du Balzac ou du Zola de notre siècle.
Pourquoi car il sait créer des personnages hors du communs, tomber dans les vices de la société et de l'humanité, les oubliés du monde.
Ses portraits de personnages s'inscrivent dans une forme de poésie dans leur débauche, leur tares, leurs esprit malade et pervertis par leur humanité. Palahniuk nous ouvre un musée des horreurs de notre espèce profondément attirant.

Fight club (adapté aussi par finscher au cinéma! j'espère que vous avez vu le film)


Synopsis et résumé: Le narrateur est un jeune type insomniaque qui ne demande qu'une chose: sortir de son quotidien monotone. Il rencontre Tyler Durden, avec qui il fonde le fight club, un club de combat clandestin où des jeunes se battent pour évacuer leur malaise

un film et un livre très bien ficelé basé sur une histoires géniale avec encore une réelle reflexion sur la société, de la philosophie, une façon de pensées et surtout des personnages hallucinant tel que Marla Singer une toxicomane, suicidaire, solitaire qui s'inscrit à toute les associations d'aide pour ne pas être seule ( l'aide pour les gens atteint du cancer, les alcolique anonymes etc), une rejetée de la société, cinglé et pourtant très intriguante ou bien.
Ou bien Robert Ppolson un homme de cent kilo doux et docile comme un agneau ayant une paire de sein a cause d'un exces d'hormone féminine.

Bref a voir le film ou à lire le livre, les deux se recoupent vachement la fin du livre est différente du films l'histoire continue.

Un autre livre méconnu (aucune adaptation ciné d'ailleurs si un jour je deviens cinéaste je le garde sous le coude :D )

Peste (ou Rant pour la version anglophone)



Résumé: Buster Casey, alias Rant, est destiné à vivre vite, à mourir jeune et à tuer autant de gens que possible. Dans un futur, où une partie de la population est 'diurne' et l'autre 'nocturne' selon un couvre-feu très strict, le récit prend la forme d'une histoire orale faite de rapports contradictoires émanant de témoins qui ont connu Buster.

Mon avis:
Encore fois ici, l'auteur retourne les faiblesse de notre société a son désavantage.
Rant cassey est un être énigmatique mais tellement charismatique, enfant il collait ses crottes de nez au dessus de son lit creant une constelation d'étoile noir au fil de sa croissance, il fit un trafique de piece d'or contre des dents de lait des enfants renversant l'economie de son village, il lança la révolte des érectionsà l'ecole. Adolescent il aimait se faire mordre par des animaux dans le desert, et mastiquer du goudron chaud ce qui lui donne des dent toute noires, Rant est un légende il peut savoir ce que vous avez mangez au petit dej et la veille rien qu'en sentant les règles sur votre culotte ETC ca vous annonce la couleur:).
D'autres persos sont tout aussi fous dans ce roman, un vendeur de voiture analysant les comportements humains pour mieux vendre, une handicapé lourde faisant des courses nocturnes de carambolage etc

Bref c'est unique et ouf d'ailleurs j'avais un projet de faire plein d'illustrations de scène de peste l'univers glauque me plaisait vraiment mais bon c'est pas le truc qui se met dans un book donc je le ferai vraiment pour mon plaisir un jour.

Il y a d'autres livres de l'auteur qui doivent être tout aussi bien mais je ne les ais pas encore lu.

A bientôt ;)


Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
faab
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 17:53

Hey genial ce topic! donc je poste mes dernières lectures qui je pense sont très intéressante en matière, d'univers et de personnages :)

donc Les amazone libres de marion zimmer bradley:

j'ai decouvert en fouillant dans la bibliothèque familial ^^... et c'est super bien! en realité il s'agit d'un recceuil de nouvelle écrite par différents écrivain, basé sur l'univers de marion zimmer bradley ( elle y participe aussi ), et qui plante le decors du reste d'une parti des livre ( dixit ma mere ^^' )


je l'ai trouvé super vraiment un panel d'histoire très riche ayant comme but de definir très profondement le systemes, la mentalité, et les motivations des amazone libre ( personnages inventer par marion zimmer bradley ). je le conseil vivement :)

resumer ( quatrieme de couverture ):

Sur les grands chemins de Ténébreuse, on les reconnaît à leur costume : bottes souples, culottes de cuir, tuniques de fourrure, vestes à capuchon. Elles ont l'air dur des femmes qui choisissent de faire un travail d'homme et d'adopter une liberté d'homme. Ce sont les Amazones Libres. Elles ont rejeté leur famille, leur clan, leur maison. Vous pouvez les mépriser, elles ont l'habitude ; mais réfléchissez avant de vous attaquer à elles. Elles ne demandent pas d'autre protection que celle de leurs soeurs et des Mères de la Guilde. Elles ne restent fidèles qu'à leur serment. Ce sont les Amazones Libres. J'en ai jadis aimé une. A bien des égards, c'était comme aimer un homme. On dit qu'elles n'aiment que les femmes. Ce n'est pas vrai. Mais elles font ce qui leur plaît, et aucun homme ne peut en retenir une bien longtemps. Ce sont les Amazones Libres. Melora enchaînée dans les Villes Sèches, Camilla suppliciée, Rohana humiliée, toutes ont une vie à vivre et une revanche à prendre. Le Conseil Comyn leur laisse une chance, et elles la saisissent aux cheveux.



sinon j'ai lut la trilogie des " aventurier du cecle" de joshua mowl


Alors ouais j'avous le nom est pouris, mais l'histoire est genial j'ai adoré :D! le scenario est super bien ficeler, mais en plus il est ponctuer de documents ( croquis fait par les personnages, pages de journal intime, photos , articlex de journaux ) comme si cela avait réelement exister ( peut etre qui sais? ^^). je le conseil PLUS QUE VIVEMENT :DDD!

resumer:
Shanghai, 1920.Les parents de Rebecca et Doug ont disparu sans laisser aucune trace. Les deux adolescents partent à leur recherche. Révélation après révélation, ils se retrouvent face à une énigme qui dépasse tout ce qu'ils ont pu imaginer... Cette disparition pourrait bien être liée à une société secrète les Aventuriers du Cercle. Et à une découverte scientifique, capable de bouleverser la face du monde... en bien ou en mal...

et un commentaire qui me semble meilleur que le mien ^^'

"Commentaire : Premier tome d'une trilogie prometteuse, ce roman d'aventures s'inscrit dans la veine des Indiana Jones. Rédigé dans un style agréable et soutenu, il entraîne le lecteur dans des aventures palpitantes qui maintiennent le suspens jusqu'à la dernière page et même au-delà, car l'envie de lire la suite s'impose. Les sévices subis par les enfants et les otages peuvent impressionner, mais l'auteur ne s'appesantit pas outre mesure. Le récit, entrecoupé d'extraits du journal de Rebecca et de croquis du cahier à dessins de Douglas, est donc très vivant. A cela s'ajoutent des plans, des cartes en couleurs qui se déplient, des photographies, des petits commentaires annexes sur des sujets abordés dans le roman qui prend alors des allures de documents d'archives. Ce très bon ouvrage pourra en particulier réconcilier les garçons avec la lecture."

- - - - - - - - - - - - - - -
http://faabsketchiz.blogspot.com


Dernière édition par faab le Mer 12 Jan 2011 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://faabsketchiz.blogspot.com
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2250
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 17:58

Fab si possible met des images des bouquins :) et puis le résumé du bouquin Mercii ;)

- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
faab
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 18:01

ah ouais merde, desolé ^^! je corrige sa tout de suite :)

- - - - - - - - - - - - - - -
http://faabsketchiz.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
http://faabsketchiz.blogspot.com
wanic
Corbier
Corbier
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Mer 12 Jan 2011 - 19:04

Superbe initiative man, je poste mes bouquin dès que j'ai le temps, et je confirme Werber est vraiment quelqu'un qui inspire par sa manière de pensée et son univers ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://nicolas-wax.tumblr.com/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8635
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Dim 16 Jan 2011 - 0:42

il fallait un thread comm eça! merci à toi!

je rappelle que y a le thread des movies qui traîne toujours dans ce forum ci ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8635
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Dim 17 Avr 2011 - 16:41

un auteur que je voudrai faire connaître:

DENNIS LEHANE

Dennis Lehane est écrivain américain d'origine irlandaise, né le 4 août 1965 à Dorchester dans le Massachusetts.

Un de ses romans, Mystic River, a inspiré le film oscarisé du même nom (Mystic River), réalisé par Clint Eastwood avec Sean Penn et Tim Robbins. Gone Baby Gone a inspiré le film éponyme Gone Baby Gone réalisé par Ben Affleck et dont le personnage principal est tenu par son propre frère, Casey Affleck. Enfin, Shutter Island, a inspiré le film éponyme Shutter Island, réalisé par Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio.


page wiki:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dennis_Lehane


Je pense que c le genre d'auteur ideal pour une rubrique comme celle ci.

En effet, c un écrivain à la sauce américaine genre il a étudié l'écriture créative ( http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89criture_cr%C3%A9ative ) a la fac, une methode d'apprentissage pour développer sa créativité . en gros on sent dans tout ses bouquins qu'il a appris a écrire un scenario, qu'il a une vraie methode une vraie conscience de la structure de l'histoire qu'il raconte. il y a une forme de terre à terre dans ses bouquin. Exactement la même qu'on peut avoir dans une série américaine. (le talent litteraire en plus évidemment).

donc c pas comme un roman français où ça part dans tout les sens,
où c metaphorique, où on pige une phrase sur 2, un evenement sur 2 etc. (c pas du tout un jugement j'adore les bouquins français, mais c assez abstraits et freestyle comparé à l'entertainment à l'américaine et parfois c sur, c bien dommage si le talent manque).


mais attention, c pas un best seller à 2 balle.
les romans noirs de Lehane sont vraiment incoryables, eprouvant, passionant.

Il maitrise les personnages, secondaire ou principaux à la perfection.

Il maitrise la mise en scène comme personne. En gros quand on le lit on a l'impression de regardr un film US. tout est décrit, comme si ctai un scenarii US amélioré.

Y a une justesse dans le propos, qui fait que ça fait pas du tout attendu ou calculé ou pas spontané, comme un vieux best seller pourrave, c vraiment très fin, magistral et talentueux mais avec la technique. il ecrit pas a la pelle du tout d'ailleurs, c un vrai ecrivain qui met des années à sortir son truc. je suis TRES et même TROP exigente avec la qualité de l'ecriture d'un bouquin et donc croyez moi sur parole c du label mylydy ^^ a ce niveau là.


Ce côté art de la mise en scène filmée mais en litterature, la précision chirurgicale des attitudes/pensées des personnages, en font un auteur ideal à lire pour comprendre l'art du scenario bd /anime/film.

c simple un bouquin sur 2 que je lis en ce moment c de lui , c littéralement une drogue^^'

pour l'anecdote il a joué son propre rôle dans castle, il joue souvent au poker avec ^^

même si vus avez vu les films, lisez les bouquins c pas pareil, c un vrai regal





lien fnac vers l'ensemble ses bouquins: http://www4.fnac.com/Dennis-Lehane/ia135342
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2250
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Dim 24 Juin 2012 - 18:15

idem up si y a des gens qui se sentent de partager des bouquins :) les nouveaux venus n'hésitez pas si vous avez des gros coup de coeur !

- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
AngeleSz
Eric
Eric
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 23
Localisation : 59

MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   Jeu 20 Fév 2014 - 0:35

Eric-Emmanuel Schmitt

Donc je vous présente cet auteur car il est pour moi l'un des meilleurs. J'ai lu pas mal de ses romans et ils m'ont toujours donné de fabuleuses images qui pourrait totalement apporter au dessin, pour ma part en tout cas. Dans plusieurs de ses oeuvres il parle d'art, dans "La Part de l'Autre" qui est mon livre préféré de sa plume, ainsi que "Lorsque j'étais une Oeuvre d'Art" un livre tout à fait incroyable qui mêlent amour, imaginaire et art à la fois. Ce sont les deux livres sur lesquels je vais accès mon article.

Je vous présente tout d'abord l'auteur : Eric-Emmanuel Schmitt est né le 28 Mars 1960, dans la région Rhône-Alpes. Il est dramaturge, nouvelliste, romancier et réalisateur. Il est tout d'abord professeur au lycée puis à l'université. Il quitte ensuite le milieu de l'enseignement pour se mettre à écrire des pièces de théâtre dans les années 90 qui auront tout de suite du succès. Au début des années 2000, il délaisse un peu le théâtre pour se consacrer à des romans et des recueils de nouvelles. Il écrit sur l'art, mais aussi sur des personnages importants, ou différentes religions, notamment dans son concept du Cycle de l'Invisible où il écrit des récits sur le Bouddhisme, le Soufisme, le Christianisme, le Judaïsme et le Bouddhisme Zen. Il est ensuite à la recherche de nouveaux modes d'expressions et se consacre plus aux nouvelles, ainsi qu'à la réalisation de film (Odette Toutlemonde), il se met même à composé de la musique vers 2008 étant un grand fan de Mozart. Il se consacre à présent surtout au cinéma.


"La Part de l'Autre" : Ce roman parut en 2001 est une biographie romancée d'Adolf Hitler. Ne vous brusquer pas parce qu'on romance une biographie de cet homme car je la trouve particulièrement intéressante. Elle est même suffisamment agréable pour que pendant quelques instants (instants très courts je précise) on déteste un peu moins Hitler (un tout petit peu moins, hein.) En parallèle de cette biographie, l'auteur nous écrit une biographie uchronique de cet homme, avec comme point de départ le moment où il a été refusé aux Beaux-Arts. Et donc, Eric-Emmanuel Schmitt nous écrit sa version de la vie d'Hitler s'il avait réussie les Beaux-Arts, s'il avait pu s'épanouir en tant qu'artiste...
Mon avis est que c'est forme d'écriture est ce qui donne un vrai rythme au livre, un chapitre sur deux est conscacré à la véritable biographie d'Hitler, et on dévore les pages juste pour savoir ce qu'il serait arrivé SI il était entré aux Beaux-Arts. Durant ce bouquin j'ai eu des tonnes d'images toutes plus contrastées les unes que les autres. Ce que je retiens c'est cette dualité entre deux ambiances complètement différente qui jouent l'une avec l'autre et parfois même ce complète. Passait de Hitler le Dictateur à Hitler l'Artiste en quelques pages provoque un choc continue dans mon votre esprit qui vous garde accroché à l'histoire comme si c'était la votre. C'est aussi une sorte de réflexion sur nous même, à se demander "Et si j'avais fait ça et pas ça...?" qui peut parfois être intéressante. Je pense que ce que ce roman peut apporter au dessin, c'est tout simplement les ambiances que regorgent les "deux vies" d'Hitler. Une vie noire, malsaine, où le malaise est constant, ainsi que le drame. Ou au contraire une vie torturée, mais expressive où il ne ferait pas de mal à un chien et ne se sentirait pas aussi frustré qu'il l'était. Ce n'est cependant que mon humble avis sur ce roman... Voici le résumé.


« 8 octobre 1908 : Adolf Hitler est recalé.
Que se serait-il passé si l'École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde... »





"Lorsque j'étais une oeuvre d'art" :  Ce roman est parut en 2002. Ce roman traite de plusieurs aspects différents. Le premier est la question de la limite de l'art. Dans ce récit, un humain est transformé en pierre pour devenir une pièce unique, une oeuvre à part entière. A notre époque, il n'y a plus de limite dans l'art, tout est possible et réalisable, tout le monde peut devenir artiste s'il argumente correctement ses "œuvres". Eric-Emmanuel Schmitt pousse donc les limites à sont maximum en faisant de l'artiste un fou furieux qui transforme l'humain en pierre. L'autre sujet abordé est le pouvoir de l'amour (moment cul-cul à venir je vous préviens) car malgré l'extrême différence et la monstruosité de l'homme-statue, l'amour lui est quand même donné par une femme dont le père est aussi artiste. La dernière question est celle de l'existence ? A quel point pouvons-nous exister aux yeux des autres, envers nous-même ? Faut-il être reconnu pour exister ou l'ombre est suffisant pour mener une vie tranquille ? Quels risques prendre pour se sentir exister ? Ce sont ici plusieurs questions qui se rapporte aux domaines de l'art en général et qui apporte plus une réflexion, plutôt qu'une aide à l'image... Même si l'imaginaire de ce récit est tellement complet et réaliste à la fois qu'il ne serait pas compliqué d'en tirer de fabuleuses illustrations, ou d'idées pour d'autres projets. Voici le résumé du livre.


« Dans un État insulaire, Tazio, le frère cadet des jumeaux Firelli, deux mannequins célèbres d'une grande beauté, a décidé, à vingt ans, de se suicider en se jetant du haut d'une falaise. Il en est empêché par la proposition de Zeus-Peter Lama. L'artiste contemporain exubérant lui propose de faire disparaître complètement son ancienne et déprimante vie, et de faire de lui une sculpture vivante nommé Adam bis. La seule condition : rédiger la promesse qu'il donne son corps et soumet sa volonté à Zeus-Peter Lama.
Une fois devenu une œuvre d'art, Adam découvre les avantages et les inconvénients d'être considéré par tous comme un objet d'art. »





En espérant que le post correspond à la demande du sujet... Etant mon auteur préféré qui m'a beaucoup inspire, je me devais de partager mon avis et ce qu'il m'a apporté ici. C'est peut-être un peu plus intellectuel pour le deuxième roman, mais ça concerne une bonne partie de notre domaine. Comme c'est mon premier article, si vous avez une quelconque suggestion, remarque, je suis preneuse...

- - - - - - - - - - - - - - -
Mon blog : http://szangele.blogspot.fr/
Ma page FB : https://www.facebook.com/szangele
Revenir en haut Aller en bas
http://szangele.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans à lire qui peuvent apporter au dessin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD 2049  :: What do you REALLY wanna know? :: Anime, BD, Illu, Peinture, Art Developpment-
Sauter vers: