CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daniel Clowes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Majirus
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Daniel Clowes   31/7/2013, 19:30

Bonjour !


Daniel Clowes est un des artistes essentiels pour moi. Loin de l'animation, il développe dans ses romans graphiques, à coups de crayon pop désabusé, la jeunesse américaine. Son œuvre est très complète, il peut écrire des histoires totalement inventées et WTF, mais aussi, des scènettes beaucoup plus autobiographiques. Je vous conseille Comme un gant de velours pris dans la fonte et Ghost World pour commencer !



Voici une chronique établie par du9.org, qui ne spoil rien, mais qui développe sur l'histoire et la manière de la raconter gérer par Dan Clowes dans Comme un gant de velours pris dans la fonte.

Comme un gant de velours pris dans la fonte
de Daniel Clowes


Si vous n’avez jamais lu de bande dessinée underground, préparez-vous à un sacré choc. Un peu comme si, abreuvé de séries américaines dominicales (et ne connaissant rien d’autre en matière de cinéma), vous tombiez soudainement sur un film de David Lynch (Eraserhead, par exemple …).

Il est donc difficile de parler d’un livre dont on comprend à peine l’histoire, mais qui vous captive et vous tient jusqu’à la dernière page. Et cette dernière page tournée, on a la sensation d’avoir lu quelque chose de très fort, sans pour autant savoir définir pourquoi.
La puissance évocatrice de Dan Clowes se rapproche beaucoup de celle de David Lynch : ce récit se déroule dans un monde apparemment éloigné du nôtre, un monde où les petites filles fument la pipe, où l’on peut nourrir un chien d’une simple seringue d’eau et où un médium tient ses audiences dans les toilettes d’un cinéma porno.
Mais ce monde étrange, comme l’univers de David Lynch, a tendance à télescoper le nôtre, à devenir beaucoup moins lointain, à acquérir une dangereuse réalité. Et c’est là que le malaise s’installe, dans cette soudaine réalisation que peut-être, sous la surface des êtres et des choses, il y aurait un autre univers, effrayant et malsain … Ce sentiment inconfortable est amplifié par le dessin de Dan Clowes, ce dessin travaillé mais statique, qui vient en écho des conversations décousues et souvent surréalistes qui émaillent ce récit.

On pourrait croire que ce livre est un voyage dans la psyché pervertie d’un auteur torturé. Mais submergé par l’abondance des situations étranges, des signes sur lesquels on n’arrive pas à mettre de sens, c’est plutôt face à ses propres questions, ses propres inquiétudes que l’on se retrouve. Et c’est sans doute cela qui fait de la lecture de ce récit une expérience unique.
En conclusion, une oeuvre troublante, perturbante … mais importante.



Ses personnages sont géniaux, à moitié Freaks, à moitié réalistes. Il travaille énormément sur le Loser, un sujet qui me tient à cœur ! Tout cela avec un graphisme vraiment épuré, laissant place à l'histoire qui nous est racontée.


Biographie (wikipédia) :

Il étudie le dessin de manière plutôt académique au Pratt Institute de Brooklyn mais se considère comme un autodidacte. Ne trouvant pas de travail à New York, il rentre à Chicago et fait ses véritables débuts d'auteur de bandes dessinées dans Love and Rockets n° 13 en 1985. En 1986, il publie son premier comic book chez Fantagraphics Books, Lloyd Llewellyn (6 numéros), qui sera suivi de Eightball (1989), qui paraît toujours et dans lequel seront prépubliées toutes les histoires à présent reprises en albums. Son dessin précis, ses ambiances fifties, ses aller-retour constants entre thèmes intimistes, fantastique, science-fiction, auto-fiction, etc., sont sa marque de fabrique. Dan Clowes est proche d’Adrian Tomine dont il est l'influence majeure.

Avec Ghost World (qui sera adapté au cinéma) il détient le record des ventes de son éditeur, Fantagraphics Books (100 000 exemplaires). Il a remporté plusieurs prix pour son travail, notamment des Harvey Awards en 1997 et 2005 pour le scénario de Eightball.

ps : l'humour et l'ironie (sur l'art et la société en générale) sont omniprésentes.


Je vous laisse avec quelques visuels en plus, qui, je l'espère, vous donneront envie d'en voir encore ! :)









Revenir en haut Aller en bas
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3591
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 23
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Daniel Clowes   1/8/2013, 14:32

Kiffant rendu :) pop plastique j'aime bien. J'imagine que le plus intéressant c'est ce qu'il raconte :D Merci pour la découverte!

- - - - - - - - - - - - - - -
Tumblr, Twitter, Pinterest
The Polywave, C'est bien quand c'est court, Les Croqueurs
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
kaze
Bienveillant_admin
Bienveillant_admin
avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Daniel Clowes   1/8/2013, 21:58

Y a le Rayon de la Mort, qu' est super cool aussi .

résumé des editions cornelius :
Spoiler:
 


Par contre j' ai un recueil de courtes histoires de Eightball, édité par Cornelius, ben je trouve ça quand même en dessous (enfin c' est des courtes histoires de magazines quoi, j' ai toujours trouvé ça moins bien que des histoires completes de toute façon)

- - - - - - - - - - - - - - -
gueublo   -   présentation sur le forum   -  facebook
Revenir en haut Aller en bas
http://kazeplop.blogspot.com
Majirus
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: Daniel Clowes   1/8/2013, 22:18

Je suis assez d'accord avec toi. Les petits comics de D. Clowes ont beaucoup moins d'impact, car les personnages sont rarement développés. J'ai du mal à prendre goût, dans ses histoire, à une chute par page.

Pour le coup, j'adore aussi le rayon de la mort ! L'histoire est vraiment sympa et le graphisme est le plus pop qu'il n'ai jamais fait (couleur/trait).

Je te conseille David Boring si tu aimes les histoires complètes, c'est vraiment sympa, toujours un brin autobiographique, sur la jeunesse :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daniel Clowes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel Clowes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chronique] Wilson de Daniel Clowes
» "Mister Wonderful" par Daniel Clowes
» Daniel Osborne (Oz)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» Apicitou de Daniel Sebban

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! :: BD, mangasses, comics (auteur, series)-
Sauter vers: