CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Xavier Dolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwalkup
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Xavier Dolan   1/8/2013, 17:10

Xavier Dolan est un comédien et réalisateur canadien né en 1989. Fils du comédien et chanteur Manuel Tadros, il débute sa carrière à l'âge de 6 ans, à la télévision, dans une vingtaine de publicités. Il commence à réaliser son premier film en 2008 (à 19 ans donc).


1 - J'ai tué ma mère, 2008



C'est un film biographique où le personnage principale est incarné par Xavier Dolan lui même.
Je ne sais pas si le résumé est nécessaire avec la bande annonce mais je le met pour les intéressé :
Hubert Minel (Xavier Dolan), seize ans, déteste sa mère, Chantale, à en avoir des ulcères. Les goûts et la personnalité de cette dernière l'horripilent, tout comme son ignorance crasse. Au-delà des irritantes surfaces, il y a aussi la manipulation et la culpabilisation, mécanismes chers à sa génitrice.
Nostalgique d'une enfance heureuse, Hubert cherche à reconquérir sa mère, inspiré par les discours philosophiques de son amant, Antonin, ou encore par les conseils de Julie, une enseignante en quête de liberté. Et pourtant, chaque initiative confirme l'existence du gouffre qui les sépare.
La route menant aux retrouvailles sera jalonnée d'obstacles et d'épreuves typiques et atypiques du passage à l'âge adulte : expériences illicites, ébauches d'amitiés, explorations artistiques, confidences brutales et ostracisme.
J'ai tué ma mère est une fenêtre sur une réalité sans âges et sans frontières. C'est un cri primal, un exposé sur l'amour et la haine, la différence, l'incompatibilité, et les impossibles rôles que la vie nous impose.

2 - Les amours imaginaires, 2010



L'histoire se déroule dans le milieu artistico-estudiantin aisé de Montréal. Francis, 20 ans environ, et Marie, un peu plus âgée, sont deux amis très proches. Lors d'un petit dîner chez Francis, ils éprouvent un coup de cœur simultané pour le même garçon, Nicolas. Chacun des deux amis lui manifeste son intérêt et tente de le séduire. Nicolas, jouant la séduction ambiguë vis-à-vis des deux, ne manifeste pas de réelle préférence. Un étrange trio amoureux se forme.

3 - Laurence Anyways, 2012



C'est l'histoire d'un impossible amour entre un homme et une femme après que celui-ci a décidé de changer de sexe. Dans les années 1990, Laurence décide de devenir une femme et tente désespérément de sauver sa relation avec Fred, laquelle accepte fort mal cette décision et la cascade de désagréments qu'elle suscite.

Je me permet de vous mettre une scène du film pour vous donner un aperçu de la qualité et de l'accord image/ son.



A noter que cette actrice à plus d'expression en un film que Marion Cotillard en une filmographie.

Il est aussi l'auteur du dernier clip d'Indochine qui a fait scandale à sa sortie, College Boy. Ce morceau parle de la différence, et en particulier d'un jeune garçon, dans un internat, subissant des moqueries.



wtfdd
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 34
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Xavier Dolan   1/8/2013, 17:22

mouaaiis

autant j'aime bien ce clip d'indochine et je trouve qu'il a du sens et tout ça, autant faire un thread sur un gars qui a fait 3 films et demi qui se touchent pas mal apparement pardon, ça me parait tres leger (ça a l'air aussi chiant qu'un film français parisien qui se passe dans le 8e arrondissement dans un milieu aisé sur des histoires de gens qui n'existent pas^^), et qui a pas l'air super bien foutu pour autant (l'image/cadrages parait un poil cheap )

apres si tu avait fait un reel argumentaire pour convaincre que c'est vraiment bien, et pas juste un copié collé de resumé j'aurai dit oui mais sinon je trouve ce thread inutile dsl
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Brise-patte
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 22/05/2016

MessageSujet: Re: Xavier Dolan   19/6/2016, 18:13

Xavier Dolan, on revient dessus. 

Hum... chiant comme un film français parisien qui se passe dans le 8e arrondissement dans un milieu aisé sur des histoires de gens qui n'existent pas^^), et qui a pas l'air super bien foutu pour autant (l'image/cadrages parait un poil cheap )?

Fallait regarder avant de balancer une phrase comme ça haha. On appelle ça un plantage en beauté ou l'hopitale qui se fout de la charité quand on parle de ne pas critiquer quelques choses (en bon ou mauvais) sans l'avoir vu :p
Bref:

Donc depuis, notre cher à fait -à vraiment regarder- :
Tom à la ferme. (avant Laurence Anyways)
Mommy. (prix du jury à Canne, sortie en 2014)
et tout recemment:
Juste la fin du monde. Primé cette année.

Les films de Dolan, on les reconnait entre tous, il y a une patte très personnelle et pourtant les sensations ne laissent pas indifférentes et sans écho pour le spectateur. Des scènes qui dégoulinent d'émotions et sensations ressentis peut être par tous et qui semblent pourtant si personnelles et subjective qu'arriver à les faire passer aussi justement à l'écran relève un peu du géni. Oui, quand même, un peu. D'une sensibilité hors du commun. On a une image très soignée (par pour tout les plans à chaque minutes, ok).

Très bon résumé lu quelque part je ne sais plus où mais qui j'ai C/C dans mon bloc note car beaucoup mieux expliquer que ce que j'avais essayer de formuler jusqu'à présent par rapport à ces films:
Code:

Les émotions débordent le cadre des mots, les sensations vaporeuses ne se laissent pas attraper en quelques voyelles ou en quelques consonnes, Mommy est un film qui dépasse le cadre de l'explication posée, il y a ce qu'on peut en dire, il y a ce qu'on peut en écrire, il y a les résumés qu'on peut en faire ou les avis qu'on peut en donner mais rien, jamais rien, ne permettra de rendre la nuance, la richesse, la profondeur, la beauté, la violence, l'humanité, les sentiments, tout se mélange, explose, devient poussière et se dissipe entre les mots, toute l'essence du film se faufile entre ce qu'on en dira et ce qu'on en a ressent


En scène qui me viennent directement à l'esprit et qui m'ont marqué pour chacun de ces films (pas encore vu Tom à la ferme et (évidement) Juste la fin du mon cependant):
J'ai tué ma mère:


Cette scène est magnifique. Je ne suis pas cinéaste, je ne saurais pas décortiquer des cadrages minutieux et plan complexe. Je suis tout de même assez sensible pour être touché par ce genre de scène qui, sans avoir besoin de dialogue, retranscit toute la complexité de la vie du protagoniste, notamment ces liens avec sa mère, entre haine profonde et amour fragile.
Ce moment précis où il va pour casser cette bassine, que nous voyons l'image de sa mère en martyr... waho... Premier film que j'ai vu de Xavier Dolan et qui m'a littérallement scotché.
Ce n'est pourtant qu'une scène parmit tant d'autres dans lesquelle ont se retrouve.
Mettre des images sur des sensations. 
Auquelle les mots enlèves beaucoup de consistance en essayant de retranscrire. 

Nos amour imaginaires:


Pourquoi cette scène plus qu'une autre? On aurait très bien pu penser à scène de Mary partant dans la forêt avec la musique très bien choisi de Fever Ray, mais cette scène fait pas mal écho dans la méthode utilisée à celle pour la scène choisi plus haut dans J'ai tué ma mère.
Les jeux de lumière et d'ambiance arrivent à nous plonger dans la vision subjective de chacun des protagonistes. On comprend ce qu'ils voient, ce qu'ils ressentent (petit clin d'oeil à Jean Cocteau et ses illustrations très bien choisi dans cette scène).  

Laurence Anyway:




Mommy:




Je ne m'attarde pas sur Mommy (pour les raisons citées plus haut), j'espère que les scènes vous auront donné envie de le voir, pour ma part je pense qu'il doit faire partir d'une liste des films A VOIR pour toute culture cinématographique.

Pour finir...
Je ne suis pour ma part pas une fan du personnage en lui même de Xavier Dolan, on peut lui faire toute les critiques négatives ou tout les louanges possibles, ça n'enlèvera en rien la beauté de ses films, le sensibilité et l'investissement qu'il y mets aussi bien physiquement qu'intimement morale. 
Beaucoup de ces films sont biographiques, parlent d'amours et pourtant, de relation humaine... Toute la complexité, la fragilité ou la force des ces thèmes difficilement descritibles sont dépeint avec beaucoup de finesse et de justesse.
Des personnes comme vous et moi, pas de "français parisiens du 8ème" (quoi que, pourquoi pas?). C'est d'ailleurs un point assez important que Dolan avait soulignée à plusieurs reprise dans ces interview.


En espérant que mes petits compléments d'informations vous aura donné un peu plus envie de regarder les films. 
Je ne m'attarde pas trop pour le reste, ce n'est pas mon thread et tenais juste à ajuster quelques détails.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Xavier Dolan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xavier Dolan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xavier Dolan dans un pot de peinture
» Martyrs
» Tom à la ferme de Xavier Dolan
» Mommy-Xavier Dolan
» Le cinéma de Xavier Dolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! ::  videos : (film ou series, animation , motion design,ou live action), analyses filmiques-
Sauter vers: