CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Takeshi Obata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kryawczyk
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Takeshi Obata   2/5/2014, 18:40

Takeshi Obata


Takeshi Obata est un dessinateur japonais né en 1969. Il a dessiné une bonne douzaine de manga a son actif, plus ou moins long, je me contenterai de donner mon point de vue sur ceux que j’ai vu ou lu (ou les deux). Takeshi Obata se dresse incontestablement comme l’un des mangaka ayant le plus de succès dans sa génération. Sa particularité est de collaborer avec des scénaristes et se concentrés uniquement sur le dessin (bien que d'autres mangaka fassent de même).


On retrouve quelques motifs récurrents dans ses oeuvres.
Le héros accompagné d’une “créature surnaturelle” :

  • Sakon et Ukon, sa marionette dans Sakon le ventriloque.
  • Hikaru et Sai, un fantôme dans Hikaru No Go.
  • Light et Ryuk, un dieu de la mort dans Death Note.
  • Ral et Grad, un Kage dans Ral Ω Grad



La proximité entre le héros et son rival, laissant beaucoup de sous entendu, qu’on retrouve dans beaucoup d’autres mangas (shonen-aI), bien plus marqué dans le second exemple.

  • Hikaru/Akira (dans Hikaru No Go)
  • Light/L (dans Death Note)


Takeshi Obata a un trait bien à lui, réaliste et des dessins soignés, il a d’ailleurs redessiné les personnages principaux de Naruto et One Pièce pour célébrer les anniversaires de ces deux mangas.

Spoiler:
 


Sakon, le ventriloque (1999-2000) avec Sharakumaro.



Ukon et Sakon


Histoire: Sakon est le petit fils d’un célèbre marionetiste. De nature timide et anxieuse, il devient froid et calculateur lorsqu’il est accompagné de sa marionnette Ukon avec laquelle il résout les enquêtes qui se dresse devant lui.


L’anime se découpe en enquête de 3 épisodes chacune. Il y a une claire opposition entre Sakon, réservé, et Ukon, la marionette (qui est un personnage à part entière), presque sans gêne.  

Spoiler:
 

Pour moi, Sakon se trouve parfois à mi-chemin entre l’épouvante (très légère) et le policier, Obata arrive à mettre en place une ambiance très nerveuse et froide dans cet anime, autre point positif, la multitude de personnages, car hormis quelques personnages récurrents, de nouvelles figures apparaissent à chaque enquêtes. Bien qu’inférieur aux oeuvres suivantes de Obata, Sakon se dresse comme l’un des meilleurs mangas d’énigme, avec des énigmes très bien ficelées.
Spoiler:
 


Hikaru No Go (2002-2006) avec Yumi Hotta (23 tomes)



Hikaru et Sai


Histoire: Le jeune Hikaru découvre un jour dans le grenier de son grand-père un goban (plateau de jeu de go). L'objet se révèle hanté par un fantôme nommé Saï, ancien professeur de go de l'empereur sous l'ère Heian. Saï se retrouve piégé dans l'esprit d'Hikaru et lui donne peu à peu le goût du go. Se laissant guider dans ses débuts par Saï, Hikaru rencontre et vainc Akira, un jeune prodige. Dès lors, les deux jeunes garçons ne vont cesser de progresser et de se poursuivre.

Spoiler:
 
Le tour de force de Hikaru No Go, c’est de réussir à passionner les lecteurs avec un jeux de réflexion qui ne l’est pas (au Japon, le jeux de Go est considéré comme un jeux de vieux, l’équivalent des échecs/dames/bridges en france). On raconte qu’après la sortie du manga, de nombreux jeunes s’étaient remis au Go, allant jusqu’à y jouer dans les cours de récrée. Le manga a eu également un bon succès en france si l’on tiens compte qu’il parle d’un sujet que personne ne connaît, quelques lecteurs se sont mis au go (je m’y suis moi même mis).


L'intérêt de la série est qu’elle permet de découvrir le monde du go, et ses fondements, un phrase revient plusieurs fois (“Faire le lien entre le passé et le futur”) qui est assez représentatif de ce “sport” où tout comme les échecs, les joueurs sont souvent amenés à affronter des personnes d’une autre génération ou d'autres jeunes joueurs talentueux.
Spoiler:
 


Du côté du dessin (de ce que je peux juger), je trouve que Takeshi Obata progresse énormément dans ce manga, au niveau du design des personnages, le trait de ses prochains mangas commence à apparaître, avec des personnages qui eux même grandissent et mûrissent au fil des tomes.

Spoiler:
 


Death Note (2004-2006) avec Tsugumi Ōba (12 tomes)




Yagami et Ryuk

Death Note est un Thriller Psychologique surnaturel, c’est le manga qui a fait connaître Takeshi Obata au grand public, véritable succès, il sera adapté au cinéma.

Histoire: L'histoire est centrée sur Light Yagami (Raito Yagami dans la version originale), un lycéen qui découvre un cahier aux pouvoirs surnaturels, le « Death Note ». Ancienne propriété d'un dieu de la mort, le Death Note permet à son utilisateur de tuer toute personne dont il connaît le nom et le visage. Le scénario suit les efforts de Light pour créer un monde utopique débarrassé du mal grâce au Death Note, ainsi que les conflits entre lui et ses opposants. Au fur et à mesure du manga on peut s’apercevoir que Light commence à devenir de plus en plus fou...

Spoiler:
 

Le héros utilise ce livre sa façon en utilisant le cahier pour exterminer le mal (tuer tous les criminels qui sont en prisons). Très vite ils est poursuivis par un célèbre détective mondialement connu appelé “L”. Le récit raconte leur confrontation.
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Outre le scénario, très prenant. Le manga possède d’autres axes de lectures avec notamment la confrontation Bien/Mal (tué des criminels, est-ce faire le bien ?), la question de la peine de mort, la religion (le héros, surnommé “Kira” par la presse, est un dieu pour certains).








Blue Dragon : Ral Ω Grad (2006-2007) avec  Tsuneo Takano



Ce manga est inspiré du jeux vidéo Blue Dragon.

Histoire: Dans le monde de Ral Ω Grad, les humains et les Kages mènent une guerre. Ral est le fils d’un roi, enfermé dès son plus jeune âge car il partage son corps avec Grad, un légendaire Kage qui au lieu de parasiter les humaines comme les autres Kages entrent en symbiose avec eux.
A 15 ans, Ral est libéré par les humaines, conscient que lui seul peut les sauver de l’invasion des Kages. Dès lors commence sa quête.
Spoiler:
 

Ce manga en 4 tomes était je pense un moyen de soufflé et de se faire plaisir pour Takeshi Obata avant de réattaquer son prochain manga.
Les combats sont bons globalement mais on est assez loin du sérieux habituel du mangaka, avec des seins immenses à profusion (le héros est obsédé par les seins), il en est de même pour Obscuria, la reine des Kages qui autorise ses Kages à la toucher ou prendre de sa salive. Autre soucis, le Kage Grad, bien que majestueux, n’a pas beaucoup de charisme.
Spoiler:
 



Bakuman  (2010-2013) avec Tsugumi Ōba







Après le succès de Death Note, Takeshi Obata et la scénariste décident de complètement changé de registre, avec un manga basé sur… le manga !

Histoire : Moritaka Mashiro est en 3e année de collège et est très doué pour le dessin, c'est d'ailleurs le neveu d'un mangaka qui a connu son heure de gloire avant de ne plus avoir de succès et de mourir dans l'indifférence du public. Mashiro est amoureux d'une fille de sa classe, Miho Azuki, mais n'ose pas lui avouer ses sentiments. Akito Takagi, le premier de la classe, propose à Mashiro de s'associer avec lui afin qu'ils réalisent un manga.
Mashiro refuse tout d'abord la proposition, jusqu'au soir où Takagi lui propose de le rejoindre devant chez Azuki. Celle-ci leur confirme alors vouloir devenir comédienne de doublage. Établissant un lien avec l'histoire de son oncle, Mashiro, fort troublé, lui dit alors, machinalement : « Si nous arrivons à réaliser notre rêve, voudras-tu m'épouser ? » Par chance, elle accepte, mais à condition qu'ils ne se voient plus jusqu'à ce que leur rêve soit devenu réalité. Mashiro et Akito se lancent alors dans la folle aventure de créer un manga à succès, avec le soutien de la famille de Mashiro qui lui confie les clés de l'atelier de son oncle défunt.
Les deux adolescents se consacrent ainsi à l'écriture d'un manga et découvrent l'univers de l'édition manga au Japon, avec ses joies et ses déconvenues.

Spoiler:
 


Je n’ai pas lu la totalité du manga puisque je le trouve trop répétitif. L’histoire en elle même est bonne (on suit la progression des deux personnages principaux), je trouve que l’idée de progression est un vecteur essentiel aux mangas en général (entraînement etc.), je trouve juste dommage la liaison entre Mashiro et Azuki soit autant mis iau premier plan (ils ont promis de se marier que lorsque son manga sera adapté en animé, la seul désir de devenir mangaka aurait suffit à faire un très bon manga selon moi.
Spoiler:
 

Je trouve l’histoire néanmoins très bonne, montrant le monde du manga et la difficulté d’y rentrer ainsi que les sacrifices nécessaires. Nous permettant de découvrir le procéssus de création et de publication d’un manga ainsi que celui de l’édition




All you need is kill (2014) avec Ryosuke Takeuchi.






Dernier nouveau né de Takeshi Obata. Le scénario reprends celui de la nouvelle du même nom, déjà adapté au cinéma sou le nom “Edge of Tomorrow” avec notamment Tom Cruise. Le manga ne fera en tout que 2 tomes, on peut imaginer une interlude entre sa prochaine grosse oeuvre (comme ce fut le cas pour Ral Grad)


Histoire: La Terre est envahie par des extra-terrestres, les Mimics. Malgré tous les efforts déployés, tout semble perdu. Keiji Kiriya, nouvelle recrue dans l’armée de la Défense des États, participe à sa première bataille et est tué au cours de celle-ci. Mais voilà qu'à sa grande surprise, il se réveille le jour précédant la bataille et se retrouve coincé dans une boucle temporelle...
Spoiler:
 

J’apprécie le dessin du manga, soigné, comme toujours avec Obata, et le respect rapport au design du personnage principal qui a été repris de la couverture de la nouvelle. Pas l’aspect obsène de Ral Grad ici, et une histoire prenante puisque adaptée d’une nouvelle qui a eu un bon succès (étant donné qu’elle a été adaptée au cinéma).
Spoiler:
 
[/center]


Dernière édition par Kryawczyk le 2/5/2014, 18:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kryawczyk
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Takeshi Obata   2/5/2014, 18:43

J'ai conscience que la mise ne page n'est pas parfaite, et la taille des images probablement trop grande pour certains (confirmez le moi si c'est le cas). J'essaie d'arranger ça aussi vite que possible.
Si vous trouvez des fautes d'orthographes n'hésitez pas à me prévenir.

De même; si vous voulez rajoutez quelque chose.

Edit: J'ai notamment des "size" qui apparaissent et des center qui disparaissent, le texte trop petit par rapport aux images. Je peaufine tout ça ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Takeshi Obata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BAKUMAN de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba
» Takeshi Obata, character designer du prochain Castlevania
» Tsugumi OHBA et Takeshi OBATA
» [NEWS ] Platinum End : le nouveau manga de Tsugumi Ôba et Takeshi Obata (Death Note & Bakuman)
» Takeshi Obata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! :: BD, mangasses, comics (auteur, series)-
Sauter vers: