CQFD 2049
Bienvenu sur CQFD 2049 ! Un forum d'entraide et d’échange sur le storyboard, le cinéma, la narration, le dessin et toutes formes d'Arts en général, gratuit et ouvert a toute personne voulant se professionnaliser ou étant pro.

Nous essayons d'aider au mieux les gens, ce gratuitement. Nous sommes humbles mais voulons rester exigeant et lucide dans notre travail et voulons pousser les gens qui le souhaitent, dans cette même direction, dans le respect de leur personne bien sur. Merci de ne pas vous méprendre sur notre démarche.

Un maximum de sections sont accessibles sans inscription, en espérant que ça serve a plein de gens :)


Storytelling, Cinema, Dessin et Arts Narratifs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  FAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ophelie
pikapathe
pikapathe
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Lun 1 Juil 2013 - 18:48

Bah il veut trouver une tête parce qu'il n'assume pas sa différence à ce moment là, donc ma formulation marchait aussi mais la tienne est plus concrète peut être. Et pour la motivation bah il me semble que c'est ce que j'ai dis.
Revenir en haut Aller en bas
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 3 Juil 2013 - 23:24

bon après c'est un détail mais enfait faut bien comprendre que c'est un objectif concret et immédiat une action concrète dans le récit . Bref c'est pas important merci déjà pour l'ajout du cours qui était super intéressant.

- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
Ophelie
pikapathe
pikapathe
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 4 Juil 2013 - 1:43

Qui sera complétée je l'espère si l'année prochaine on a la semaine entière avec lui turtle 
Revenir en haut Aller en bas
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2600
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 4 Juil 2013 - 11:52

Ca devrait le faire .

- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 7 Aoû 2013 - 19:46

Je suis à fond dans le scénar du coup et j'ai relu le thread en entier et notamment regardé la dernière vidéo postée par kwentin et... c'est juste awesome.

C'est super clair, il explique certes les bases hyper classiques mais ça a le mérite d'être hyper efficace. C'est une très bonne introduction au scénario je pense et moi ça vient de me faire beaucoup de bien.

Et puis j'ai relu mes notes d'Aristote en corrigeant mon scénario d'Egon et Zilla en parallèle et ça m'a grave débloqué aussi, il y a quelques chapitres dont on se fout mais ayez le courage de tout lire car après les premiers chapitres c'est vraiment hyper intéressant. J'avance pas mal sur Egon et Zilla du coup. Je posterai quand je serai satisfait.

Par contre j'ai une question, pour ceux qui se souviennent un peu de mon scénario : j'ai réfléchis au terme "intrigue" et "dénouement" et j'ai l'impression de ne pas en avoir, ou alors je l'ai mais je le vois pas. Parce qu'à priori il n'y a pas spécialement de mystère ou de choses cachées dans mon scénario, donc rien comme découverte pour le climax.
Et en même temps je me dis que c'est pas le propos, c'est pas forcément de l'entertainment que je fais et j'arrive pas à voir à quoi me servirai des mystères à part pour le flavour, pour rendre le tout un peu plus intéressant. Et pour un final explosif certes... Enfin j'y réfléchis.

C'est vraiment complexe le scénario comme domaine quand même...

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 9449
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 36
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 7 Aoû 2013 - 19:55

heu "intrigue" et "denouement" ça n'a aucun lien avec le fait que ce soit de l'entertainement ou pas

l'intrigue et le denouement ça vaut pour un drame , autant qu'une comedie hein

si tu n'a pas compris ça c que ut lis de travers aristote^^'
c fou comment tu es rebuté par le fait de respecter les regles a la base. ça va te causer bien des problemes c moi qui te le dit.. :)

etaler juste des scenes sans lien entre elle avec aucune conclusion a la fin c pas une histoire,

une histoire c un fil conducteur



tu doit amener des persos/protagonistes disons d'un point A a un point B

sinon tu les emene juste nulle part
si ils n'apprennent rien sur le monde qui les  entoure ni sur eux meme tu n'a juste pas d'histoire


et si c ce que les spectateurs ressentent ils se sentiront lesés

encore une fois tu peux jouer avec cette regle si tu as deja un gros background de narrateur derriere toi et que ut n'a rien a prouver

par exemple Paul Thomas Anderson dans "the master", qui a fait "there will be blood" n'a rien a prouver alors il s'est fait plais avec son dernier film, la fin n'est pas du tout evidente donc on peut penser que y en a pas vraiment. moi j'ai adoré mais la moitié des gens ont pas compris, ce n'est pas evident il a voulu la jouer fine et pas evident certes. mais la fin existe, les personnages sont passé d'un point A a un point B, que moi j'ai pigé mais que tout le monde pige pas certes. mais elel existe bel et bien

mais y a un gouffre sans fond entre faire un film a la narration "pas evidente" et pas "accessible a tous" et un film qui n'a juste "pas de fin

si tu fait ça deliberement tu vas juste creer du neant, du chaos, meme Paul Thomas Anderson ne le ferait pas

mais deja essaye de faire une histoire normale avant de partir en couille

il faut apprendre humblement les bonnes etapes pour bien progresser

- - - - - - - - - - - - - - -
"Le  papier c'est ton vrai niveau" Alexis B.
"terror is your friend" Meryl Streep
"Quand on abandonne une fois, on abandonne toute sa vie" Thierry Marx dans Top Chef
"L'echec est le fondement de la reussite" Lao Tseu
"Assurez vous de ne jamais faire moins que votre meilleur" Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 7 Aoû 2013 - 22:11

Je pense qu'on s'est pas compris sur les mots intrigue et dénouement en fait, c'est ma faute j'ai fait un abus de langage je pense je suis pas à l'aise avec le langage propre au scénario et j'aurai pas dû les employer.

Je parlais surtout du fait qu'on doive cacher des choses (le mot intrigue me fait penser à intriguer, se poser des questions, c'est un gros moteur pour investir le spectateur dans l'histoire ça je le conçois), ici plus spécifiquement je voulais parler de ça un peu comme une enquête policière, pour qu'à la fin le dénouement soit une "révélation". J'ai un peu abusé en disant entertainment du coup aussi, ce que je voulais exprimer c'est l'idée que on cherche à tenir le spectateur en haleine avec des éléments inconnus pour un climax plus percutant :D c'est un peu les trad de kaze qui m'on perturbées je crois. J'ai du mal à trouver ça très universel, ça fait vachement livre de recettes.

Aristote parle de reconnaissance, c'est en gros le moment où le personnage se rend compte de ce qu'il a fait et où il change, mais jusque là il parle pas forcément de reconnaissance cachée. . Même si le personnage ignore qu'il est en train de tuer sa soeur, le spectateur lui peut le savoir. C'est la manière dont est racontée l'histoire mais ça ne touche pas aux personnages eux-mêmes et à leur évolution.

Dans mon scénario la reconnaissance vient pour moi du fait que leur défaut les a mis dans le pétrin et qu'en se bougeant pour en réchapper ils en sortent changés, je trouve ça basique comme pitch.
J'amène les persos d'un point A à un point B non? Et durant le Climax (que j'ai déjà bien modifié pour le rendre autant que faire se peut plus fort et percutant, et ajouté des éléments antérieurs pour donner du contraste) les personnages subissent la "reconnaissance" dont parle Aristote, ils se rendent compte de leurs erreurs.
Dans l'idéal, je fais tout mon possible pour avec les idées que je trouve, les éléments de mon scénario tel que je le posterai ensuite devront s'enchaîner logiquement et sans superflu (c'était le gros soucis à priori) et chaque scène va mener au climax et à la "reconnaissance" de leur défaut qui mènes l'enfant et l'ado vers l'âge adulte.

En tout cas je suis pas du tout en train de créer délibérément un scénario sans fin :D et si c'est le cas c'est qu'il y a encre des erreurs et que j'ai encore à apprendre. Mon bus là c'est de faire basique et universel. Je suis dans une période où je me dis que l'originalité vient de la spécificité de ce qu'on raconte, ce qui rend les choses uniques, et pas de la recherche d'innovation.

Voilà comment je vois tout ça. Du coup si j'ai mal compris un truc jserais ravi qu'on m'explique (j'ai relu toutes les critiques de mon thread dans la journée). Encore une fois j'ai pas la science infuse et j'essaye de comprendre, désolé si parfois j'affirme trop vite sans y mettre les formes!

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 9449
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 36
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 7 Aoû 2013 - 22:16

excuse moi encore  pour le post precedent, j'ai aussi parlé trop vite et 'jai fait une blague ratée :)

bah a priori tu a l'air de maitriser la regle d'aristote donc je n'ai pas lu ton scenar en etat mais ça a l'air bien parti!

- - - - - - - - - - - - - - -
"Le  papier c'est ton vrai niveau" Alexis B.
"terror is your friend" Meryl Streep
"Quand on abandonne une fois, on abandonne toute sa vie" Thierry Marx dans Top Chef
"L'echec est le fondement de la reussite" Lao Tseu
"Assurez vous de ne jamais faire moins que votre meilleur" Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 7 Aoû 2013 - 22:25

Haha ok merci :) pas de soucis

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
kaze
Bienveillant_admin
Bienveillant_admin
avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 8 Aoû 2013 - 7:11

Sovelis a écrit:
c'est un peu les trad de kaze qui m'on perturbées je crois. J'ai du mal à trouver ça très universel, ça fait vachement livre de recettes.

hein ? zsderftfed 

Tu parles des trads de Wordplay peut-être ? C' est assez special comme articles, c' est vieux aussi . Mais il me semble pas du tout que les articles suposent ce que tu disais à propos des intrigues à mystères . Surtout que les types qui ont écris ces articles versent pas particulièrement dans ce genre d' histoire je crois .

Enfin hier j' avais écris un gros gros truc . Mais j' étais pas sûr d' être dans le sujet (parce que oui quand même c etait pas très clair ton message), j' étais fatigué et tout alors j ai rien posté ^^" .

En résumé ça donne mon avis . C' est à dire qu' on a pas du tout du tout besoin d' intrigue à mystère dans une histoire, tout ce dont on a besoin c' est d' un changement, d' une revelation, qui surprend pas obligatoirement mais qui prend sens par rapport à tout le parcours (c' est fou ce que ça me parait plus clair une fois que j' ai dormi Laughing )
Apres c' est qu' un avis, faudrait chercher des exemples et contre exemples .

Mais je poste le message ici au cas où tu veux lire :

Spoiler:
 

Je me souviens plus trop de ton histoire, mais il me semble que le plus gros problème c' est que t' avais le début sans avoir la fin (enfin t' avais 2 fins possibles) .
Pour les raisons que j' ai évoquées dans mon message d' hier, c' est quand même plus pratique de savoir où on va dans son histoire, et de la construire de façon à amener une fin précise . C' est ce qui donnera du poids à la fin . Grand mystères ou non .

Je sais plus trop ce qui se passait à la fin, mais y avait une version avec un zombie et zilla qui sauvait son frère .
De ce que je me rapelle de la premiere version j' ai l' impression que ça faisait un peu "fin d' action avec un zombie" sans peut-être assez de rapport avec tout le lien qui s' est construit depuis le debut de l' histoire entre Egon et Zilla (alors qu' a priori l' histoire parle plus d' un rapport frere/soeur que de zombies) .

Enfin ça a du évolué depuis, et moi je m' en rappelle pas beaucoup ^^ .

Je me souviens que y avait une scène avec Zilla qui achete quelque chose à un dealer . Et Egon qui espionne .
Cette scène, je pense qu' elle peut avoir un super potentiel . Niveau tension . En utilisant l' ironie dramatique .
Bien chercher dans la mise en scène de quel point de vue on se situe (et faut faire le lien avec les 2 derniers articles de staging et blocking de mark kennedy) , bien doser l' info (qui sait quoi, qui ignore quoi, à quel moment tel personne decouvre tel truc et comment elle réagit) .

Et surtout, rien n' est fixe, faut essayer de se demander "et qu' est ce que ça change, si on se place du point de vue de Zilla dans un premier temps ? Si le spectateur, comme Zilla, ignore qu' Egon est en train de les espionner ?" . C' est surement une mauvaise idée, mais c' est en se posant ce genre de question qu' on peut trouver de bonnes idées, et jouer de manière interessante avec les émotions du spectateur .
Ca peut crée plein de suspens, d emotions, de tensions .
Encore une fois faut regarder la vidéo de Mark Kennedy là :D (je deviens fou lol)

- - - - - - - - - - - - - - -
gueublo   -   présentation sur le forum   -  facebook
Revenir en haut Aller en bas
http://kazeplop.blogspot.com
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 8 Aoû 2013 - 9:49

Putain mec t'es un ouf haha! J'y vois tellement plus clair maintenant.

Citation :
Et ça je pense que tu l' apporte via un gros virement par rapport au personnage, une prise de décision, une prise de conscience ou autre .
Au fond, je pense même pas que ça soit tant nécessaire que ce genre de retournement surprenne, il faut surtout qu' il ait du poids émotionnel . c' est à dire qu' on réalise l' importance de ce retournement, en se remémorant tout le parcours effectué pour arriver à ce retournement .

Je cite ça m'ai j'aurai pu en citer plein d'autres! Oui je sous-entendais que pour moi c'était un effet de style un peu (non pas que ça puisse pas servir l'histoire hein, juste que c'était pas indispensable; J'ai lu portugal de pedrosa par exemple récemment que j'ai adoré et je voyais pas ça dedans, entre autres exemples). Et que du coup j'avais dû mal comprendre un truc et j'avais peur de m'être trompé quelque part car j'avais peur que mon scénario ait zéro impact parceque ya pas de mystères. J'ai été un peu con :D
Je vais voir si je peux pas faire deux-trois trucs qui se révèlent à la fin pour donner un peu d'intérêt à tout ça, mais déjà je suis rassuré de comprendre que si les gens vont vivre mon scénario c'est par la réaction des personnages par rapport à ce qu'ils vivent et l'identification du spectateur aux persos. Au fond c'est ça qui m’intéresse, ce qu'ils vont en tirer.
Le reste c'est l'enrobage qui rend ça plus croustillant et va garder le spectateur alerte et monopoliser son intérêt parmi tous les contenus sur internet qu'il zappe en permanence.

Enfin c'est la base et c'est tout con, j'ai juste eu un vieux bug je sais pas ce que j'ai lu désolé d'avoir accusé tes articles (surtout que c'est pas des manches les auteurs). Encore merci :) et pour les exemples aussi! Un jour sans fin ça me rappelle un super bouquin qui s'appelle Replay où le gars à chaque fois meurt au même point et sa vie reprends dans le passé, toujours plus avant à chaque fois. Sauf qu'au-delà du concept c'est l'histoire qui est forte, et le concept la sert. Je commence à piger des trucs.
Pareil j'ai vu l'intro de la soif du mal c'est hyper impressionnant. Maintenant ce serait un groupe de gangster dans la voiture on le vivrait pas pareil, là on a de l'empathie pour ce jeune couple en belle voiture. En plus la scène est looooongue... Très prenant alors que le mécanisme est tout con et qu'on connait même pas les personnages.

Et sinon ouais mon scénario a beaucoup évolué, ya plus de zombies du tout. Egon va suivre Zilla en secret à un concert de punk qu'elle donne, pour lui montrer ce qu'il vaut, puis la police politique débarque et c'est la merde (je passe les détails du climax) puis prise de conscience tout ça. Pour moi c'est bien moins bancal que mon histoire de zombies et bien plus efficace pour faire évoluer les personnages, surtout que ça tombe pas du ciel comme par magie en fausse excuse mais que c'est directement les personnages qui se mettent dans la merde.
Tu peux regarder le dossier graphique ça fait un bon résumé :) même si la fin est très très abrégée.

Après la vidéo de kwentin qui l'explique très bien j'en suis venu aussi au fait que l'introduction ça doit catcher le spectateur (oui je sais j'invente pas la poudre c'est un grand classique haha) et donc j'ai réfléchis à une manière d'apporter quelque chose à mon histoire en faisant une intro catchy. Je vais peut-être faire un truc tout con, mettre un bout de la fin au début, non seulement parce que c'est catchy mais aussi parce que ça va vraiment servir le reste de l'histoire, et faire comprendre que a stasi fout quand même la pression derrière sur les punks (ça manquait pas mal dans le scénario à la base vu que les gamins avaient pas l'air trop oppressés).

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 9449
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 36
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 29 Aoû 2013 - 21:00

j ai fusionné ce thread avec un vieux thread de lien et video ou y avait des liens de sites qui ont plein de scripts de films notamment histoire de (cf le debut de ce thread)

pour ceux que ça interesse, je vous conseille de proceder de la sorte: de temps en temps, regulierement disons, regardez un film que vous aimez, un grand classique en verifiant que vous avez le script sous la main donc via ces sites, et ensuite apres coup analysez une scene clé ou deux, avec le script sous les yeux, regardez comment est ecrit le script, quelle est la description , y a t il sous texte, quel est l'apport de la mise en scene, l'acting du perso y est il decrit ou pas etc

- - - - - - - - - - - - - - -
"Le  papier c'est ton vrai niveau" Alexis B.
"terror is your friend" Meryl Streep
"Quand on abandonne une fois, on abandonne toute sa vie" Thierry Marx dans Top Chef
"L'echec est le fondement de la reussite" Lao Tseu
"Assurez vous de ne jamais faire moins que votre meilleur" Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Pock
Albatoradmin
Albatoradmin
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Dim 15 Sep 2013 - 12:14

Une vidéo en marionnettes pour expliquer les archétypes de personnages chez Campbell !



Je n'ai pas lu Campbell mais Vogler reprend très bien ses principes en détail, je vous conseille son livre The Writer's Journey que je suis en train de dévorer :)
Revenir en haut Aller en bas
calfy
Pat le guen
Pat le guen
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 03/09/2012

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Dim 15 Sep 2013 - 13:18

merci !

Dans le même style basé sur  "The Hero with a Thousand Faces" de Cambell
C'est le shéma que je suis en se moment pour mon projet "désert" ^^


et dans le même genre aussi sur les antihero !(c'est pas le méchant,mais juste un hero plus proche de nous ^^)
 

Ecrire une histoire ou le hero donne sa vie pour aller jusqu'au bout de son rêve (son but) je trouve ça beau !!
spoil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Tian
Raditz
Raditz
avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 24/11/2012
Localisation : Empire du Milieu

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Lun 16 Sep 2013 - 18:29

Haha, cool les petits liens Pock et Calfy, c'est des trucs qui me débloquent toujours quand j'en ai besoin :)

- - - - - - - - - - - - - - -
Parfois, je trouve vraiment des trucs bizarres dans mon dez.


http://cqfd.bbfr.net/t974-presentation-tian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indisponibles.blogspot.com
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Sam 11 Jan 2014 - 15:09

Voilà un lien proposé par tripop :) je le mets en lieu sûr du coup

http://floobynooby.blogspot.fr/2014/01/the-ultimate-list-of-screenwriting.html

Et d'ailleurs si certains veulent se faire un plaisir de traduire certains articles c'est avec grande joie que je les y encourage!

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
BenYNuts
The Iron Admin
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 24
Localisation : Gaumont

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Jeu 16 Oct 2014 - 18:52

Edit : aaaaaaaarg j'avais pas vu ton post nathan, merci !!

Ron Doucet a posté ça tout a l'heure,  intéressant (a savoir aussi pour le stb )
j'ai pas traduit, y'a pas forcément besoin d'avoir des notions de ouf en anglais pour comprendre

http://floobynooby.blogspot.fr/2014/10/great-characters.html




A study in creating great characters, by Aaron Ehasz (head writer of Avatar the Last Airbender). A lot of animation lead characters are forced to fit the far right criteria, but think of the many classic characters that are better described by the left: Tony Soprano, Frank Underwood, Jamie Lannister, Walter White, etc.

- - - - - - - - - - - - - - -
Présentation
200 Movie Challenge
Revenir en haut Aller en bas
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3834
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mar 15 Sep 2015 - 12:17



Il me semble pas l'avoir croisé sur le forum. Du coup...

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 9449
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 36
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mar 15 Mar 2016 - 22:08

PDF simple efficace des bases de la methode d'ecriture de scenar, gratuit :)
http://www.storyanddrama.com/Free/SD0FR-Methode.pdf
c tiré de ce site bien foutu allez y y a pas mal de contenu gratos
http://fr.storyanddrama.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Lifaens
Corbier
Corbier
avatar

Messages : 438
Date d'inscription : 07/06/2014
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Sam 23 Avr 2016 - 18:20

Je viens de découvrir une petite chaine youtube qui parle de storytelling, je pense pas qu'on en ai parlé ici alors voici quelques liens ^^

Ca ressemble un peu a every frame a painting, mais c'est vraiment centré sur le storytelling, comment tel ou tel réal va porter son scénar grâce a ses compos, sa mise en scène ou la construction de son scénar. C'est vraiment très très intéressant ! Par contre c'est en anglais ^^ mais y a souvent des sous titres pour ceux qui ont du mal (:





Ya quelques review de films aussi

le lien de la chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCL5kBJmBUVFLYBDiSiK1VDw/videos
Revenir en haut Aller en bas
Romain Beuriot
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 27/11/2017
Age : 22
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: FURY ROAD pourquoi ?   Mer 24 Jan 2018 - 0:43



Voilà j'avais déjà posté certaines de ces vidéo, mais il faut vraiment que vous voyez ça c'est trop bien !

la bise !
Revenir en haut Aller en bas
http://romainbeuriot.tumblr.com/
BenYNuts
The Iron Admin
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 24
Localisation : Gaumont

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Mer 24 Jan 2018 - 0:45

Hop pareil, je déplace et fusionne, fais attention à où tu postes romain, si tu comprends pas comment faire si tu veux on en parle demain, et je te montre ;)

Et si tu aborde un sujet, fais attention à voir s'il peut pas être posté dans un thread déjà existant ou autre, sa évite le côté "fouilli" du forum
Ou si jamais sa n'a jamais été abordé prends le temps de faire un thread très complet histoire de pas juste balancer des liens comme ça. On essaie d'éviter ça au max ici, relis la charte si besoin bro ;)

Et merci du partage :)

- - - - - - - - - - - - - - -
Présentation
200 Movie Challenge
Revenir en haut Aller en bas
wanic
Vegeta
Vegeta
avatar

Messages : 752
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Ven 2 Fév 2018 - 0:16

Hey!


Je suis entrain de bouffé du robert mckee et je souligne tout ce que je trouve important pour les renoté sur un fichier google drive ( je fais ça pour mémorisé et pouvoir me baladé partout avec mes notes)


Du coups je partage ( j'ai vu que quelqu'un avait déjà eu l'idée mais son lien à sauté et je trouve super dommage qu'on est pas plus de mckee dans cette partie)
J'adore ça façon d'écrire ses idées donc je recopie souvent, parfois je m'exprime avec mes mots mais c'est plutôt rare.


J'espère que ces notes vont vous motivé à acheter le bouquin et bien d'autres dans le genres


voilà mylydy si tu trouve la démarche pas intéressante pas de soucie on enlève mon poste!



Voici le chapitre 2 ( J'ai pas pensé à prendre des notes pour le 1...):


Chapitre 2
L’étendue de la structure




La terminologie du concept narratif


On reconnaît un maître de la narration à la façon dont il selectionne seulement quelque moments de la vie d’un individu tout en donnant l’impression d'assister à la vie entière de cette personne.


Commencez par les détails les plus profonds afin d’inscrire le récit au coeur de la vie intérieur du protagoniste et de raconter l’ensemble de l’histoire sur le mode de ses pensées et de de ses sentiments.


Quand tu parle d’un film avec tes amis tu recitu souvent l’histoire au sein du déroulement chronologique de la vie du personnage principal.


La structure

On ne crée pas un monde fictifs en rêvant éveillé mais en travaillant comme un fou à la recherche de matériaux pour fabriquer un film.



Un filme ne consiste pas juste en moment de conflits ou d’activité, en la description de la personnalité ou en émotions, en conversations spirituelles ou en symboles.
Ce que l’auteur recherche, ce sont des évenements, car un événement contient tous les éléments mentionnés ci-dessus et bien plus.


La structure naît de la selection des évenements pris dans les histoires de la vie des personnages, composée en une séquence stratégique pour susciter des émotions spécifiques et pour exprimer une vision particulière de la vie.


Cela doit faire partie d’une composition comme si il s’agissait de musique. Que doit on vinclure? Que doit on exclure? A quel moment doit-on insérer cet événement?
Pour répondre à ces questions vous devez connaitre votre but.


Les événements


Un évenement signifie: un changement.


Elle doivent avoir une certaine signification. Il ne peut pas s’agir de quelque chose de trivial. On les rend importants en les rattachant à un personnage.


Les évenements d’une histoire créent des changements significatifs dans la vie d’un personnage qui sont exprimés en vécus en fonction de certaines valeurs.


Les valeurs d’une histoire sont les qualités universelles d’une expérience humaine qui peuvent évoluer du positif vers le négatif ou du négatif vers le positif d’un moement à l’autre


exemple vivant/mort Riche/pauvre Vérité/mensonge Sagesse/stupidité


Imaginons une scéne dans un desert africain, ravagé par une aridité mortel. La pluie arrive nous passons de négatif à positif, mort /vie


Mais cependant même si cette évènement est particulièrement fort, il ne s’agit pas d’un évenement narratif car il s’agit d’un coincidance.


Un évenement narratif crée un changement significatif dans la vie d’un personnage s’il est exprimé et vécu en fonction de certaines valeurs par le biais d’un conflit dramatique.


La scène


Une scène est une action née d’un conflit dramatique qui se déroule dans un continuum spatio-temporel qui transforme au moins l’une des valeurs des protagoniste de façon significative. Idéalement chaques scène doit correspondre à un événement narratif.


A chaque scène pose toi la  question: quelle est la valeur en jeu dans la vie de mon personnage en ce moment? L’amour? La vérité? Cette valeur était-elle positive au début de la scène? Négative? A la fois positive et en négative?  Notez vo remarques. Si la réponse à la fin de la scène  est la même que celle du début alors vous devez vous demande ce que cette scène fait dans votre scénario.


Supprimer toute scène qui ne présente pas un renversement dramatique. C’est l’objectif à se fixer.
Il est certes,difficile de respecter scrupuleusement ce principe mais ce n’est pas impossible.


Exemple de film: Piège de cristal, Le fugitif, les chiens de paille, Les vestiges du jour et voyageur malgré lui

Chris et andy sont amoureux. Ils vivent ensemble. Ils se réveillent un matin et commencent à se quereller. Leur brouille s’intensifie pendant qu’ils préparent le petit déjeuner dans la cusine. Une fois dans le garage, ils montent dans la voiture pour aller travailler et leur querelle s’envenime. Finalement, la situation devient violent alors qu’il sont sur l’autoroute. Andy arrête brutalement la voiture sur le bas-côté et en sort précipitamment. Il met fin à leur relation. Cette série d’action et de lieux crée une scène qui conduit le couple du positif (ils s’aiment) au négatif ( ils se  haïssent et se séparent)


 Les quatres changement de lieu - la chambre, la cuisine, le garage et l’autoroute - correspondent à des déplacement de caméra mais pas vraiment à des scènes réellement distinct. Bien que ces  changements de lieu contribuent à intensifier les tensions et à rendre plus crédible l’instant critiques, il ne modofient pas les valeur en jeu. Pendant leur querelle matinale, le couple est encore ensemble et on suppose qu’il s’aiment. Mais lorsque l’action atteint son pivot dramatique au momeent où Andy claque la portière et déclare “ C’est fini”, leur vie bascule, les activités se transforment en actions et ce parcours crée une véritable scène: Un évenement narratif


Les temps forts (beats)


Un temps fort correspond à un changement de comportement en terme d’action et de réaction. La succession des temps forts donne progressivement à la scène la possibilité de se renverser.


La scène du couple est construite autour de six temps forts, six comportements distincts, six changements clairs d’action et de réaction: Les provocations, les insultes, les menaces et les défis, les supplications et le fait de tourner l’autre en ridicule. En fin de compte, le recours à la violeence conduit au dernier temps fort et au pivot dramatique.


La séquence    


Chaque vraie scène renverse la valeur en jeu dans la vie du protagoniste mais d’évenement en évenmeent, le degré de changement peut varier énormement. Les scènes provoquent des changement relativement mineur qui ont leur importance. Cependant, la scène principale d’une séquence offre un changement plus puissant et plus déterminant.

Une séquence consiste à une série de scène qui culminent avec un impact plus fort que toutes les scènes précédentes.








Ces trois scènes se transforment en une séquence fondée sur une valeur plus grande qui les transcende et à laquelle toutes les autres sont subordonnées: CE TRAVAIL


Il est utile de donner des titre à chaque séquence pour voir si elle sont vraiment necessaire. Le but de l’histoire de cette séquence qui consiste à” Obtenir ce travail est de la conduire à une situation ou elle n’a pas de travail à une situation ou elle a ce travail


L’acte


Une série de scènes permet de construire une série de séquence qui se renverse de façon modérée, ce qui a plus d’impact, une série de séquences construit la structure dramatique suivante: l’acte qui correspond à un mouvement dramatique qui propose un renversement majeur  de la valeur en jeu dans la vie du personnage.La différence entre une scène normale,une scéne qui correspond au climax d’un séquence et une scéne qui correspond au climax d’un acte réside dans son dégré de changement , ou plus précisement, dans le degré d’impacte que ce changement a pour le meilleur et pour le pir esur ce personnage, sur sa vie intérieure, ses relations personnelles, ses réussites dans le monde ou sur  une combonaison de ses différent élements.


Un acte correspond à une série de séqunece qui culminent dans une scène de climax qui provoque un important renversement des valeurs dont l’impacte est plus puissant que n’importe qu’elle séquence ou scène.


L’histoire


Si vous comparez la valeur en jeu pour votre personnage au début de l’historie et à la fin de l’histoire, cela vous donne la courbe dramatique du film ( the arc of the film)
Il s’agit du bouleversement qui transporte sa vie d’une situation particulère à une situation diamétralement opposée qui correspond au dernier renversement. Celui-ci doit être absolu et irréversible.


Une histoire est constituée d’une série d’actes qui évoluent  vers le climax du dernier acte. Ce climax de l’histoire apporte un changement absolu et irréversible.


(Je me suis fait un pense bête)






Le triangle de l’histoire


L’auteur doit réécrire ces moments d’inspiration à multiples reprises pour donner l’impression que le film est né d’une spontanéité instinctive. Il sait parfaitement que ces passages lui ont demandé beaucoup de travail, mais il s’efforce de gommer toute trace d’effort afin de leur donner une impression de naturel.


Concevoir une intrigue exige de savoir parcourir le terrain dangereux de l’histoire et choisir le chemin correct parmi les douzaines de possibilités.
L’intrigue correspond au choix des événements effectués par l’auteur et à sa façon de les placer dans le déroulement temporel.


Nous devons conduire  le public à interpréter la vie intérieur du personnage à partir de osn comportement extérieur sans alourdir la bande-son avec une narration expositionnelle et sans saturer le texte de dialogues explicatifs.


L’intrigue principal, la mini-intrigue et l’anti-intrigue (archplot, miniplotn subplot)


Un shéma classique correspond à une histoire construite autour d’un protagoniste actif. Celui-ci lutte essentiellement contre des forces externes antagonistes pour accomplir son désir. Il agit au cour d’un continuum temporel ( une suite linéaire du temps) à l’intérieur d’une réalité fictionnelle qui suit une logique de causalité cohérente ( je te tape, tu saigne) jusqu’à ce qu’elle atteigne une fin fermée due à un changement irréversible et absolu.


J’appelle cette collection de principes atemporels l’intrigue principale (archplot) d’après la définition du dictionnaire: le préfixe anglais “arch” signifie “éminent”, au-dessus des autres élements de la même catégorie”.








Cependant, L’intrigue principal n’est pas la limite des formes du récit. En bas à gauche, je place tous les exemples de minimalisme. Comme ce terme le suggère, le minimalisme signifie que l’auteur commence avec des éléments du schéma classique mais qu’ensuite il les réduit. Il les rétrécit et les compresse et il élague les traits proéminents de l’intrigue principale. Je nomme cette série de variations minimalistes la mini-intrigue. Une mini intrigue ne signifie pas qu’il n’y a pas d’intrigue. Le récit doit être aussi bien écrit qu’une intrigue principale. Mais le minimalisme s’efforce de trouver la simplicité et l’économie tout en conservant suffisamment d'élément de la forme classique afin que le film parvient tout de même à satisfaire le public et que les spectateurs sortent du cinéma en se disant “ Quelle bonne histoire!”


En bas à droite on trouve l’anti-intrigue. C’est l’équivalent cinématographique de l'anti roman ou du nouveau roman et du théâtre de l’absurde. Cette série de variation sur l’anti-structure ne réduit pas le shéma classique mais elle le renverse. Elle contredit les formes traditionnelles pour exploiter ou ridiculiser l’idée même de principe formel. Celui qui construit une anti intrigue s'intéresse rarement aux euphémisme ou à l’austérité. Ses ambitions sont révolutionnaires. Ce type de films a tendance à faire preuve d’extravagance et d’hyperbole consciente.


Exemple film intrigue principale:


Le vol du grand rapide ( Etats-Unis,1903), Les derniers jours de Pompéi (Italie,1913), Le cabinet du docteur Caligari(Allemagne, 1920), Les rapaces (Etats-unis,1924), le cuirassé Potemkine (URSS,1925), M le maudit ( Allemagne,1931), Le danseur du dessus( Etat-unis,1935), La grande illusion ( France,1937), L’impossible Monsieur Bebe ( Etat-Unis, 1938), Citizen Kane ( Etat-unis, 1941), Brève rencontre( Grande bretagne,1945), (Les septs samourai(japon, 1954), Marty(Etat-unis, 1955), Le septième sceau ( Suède,1957), L’arnaqueur (Etat-unis, 1961), 2001 L’odyssée de l’espace( Etat unis, 1968), Le parrain 2 (Etat-unis, 1974), Dona flor et ses deux maris (Brésil, 1978), Un poisson nommé Wanda (Grande-bretagne, 1988), Big (etat-uni, 1988), ju dou( chine, 1990), thelma et louise ( etat-unis, 1991), quatre mariage et un enterement( Grande bretagne,1994), Shine ( Australie, 1996)        


Exemple mini intrigue:
Nanook l’esquimau ( Etat-unis, 1992), La passion de jeanne d’arc ( France, 1928), zéro de conduite ( france,1933), Paisa( Italie, 1946), Les fraise sauvage ( Suède,1957), Le salon de musique ( inde,1964), Le desert rouge ( Italie, 1964), Cinq pièces faciles ( Etat-unis,1970), Le genou de claire(France, 1970), L’empire des sens ( japon, 1976), Tendre bonheur ( Etat-unis, 1983), Paris,Texa( Allemagne de l’ouest, France, 1948), Le sacrifice( Suède/France, 1986), Pelle le conquèrant ( Danemark,1987), Les enfants volé ( Italie,1992), et au milieu coule une rivière ( Etat-unis,1993), Vivre(Chine,1994), Documentaire Welfare (Etat-unis,1975)


Exemple anti-intrigues: (plus rare)
Un chien andalou ( France, 1928), Le sang du poète ( France,1932), Meshes of the afternoon ( Etat unis, 1943), The running, Jumpingand standing Still Film ( Grande-bretagne,1959), L’année dernière à Marienbad ( France, 1960) Personna( Suède, 1966), Week-end(France, 1967), La pendaison(Japon, 1968), After hours ( Etat-unis, 1985), Z.O.O.(Grand-bretagne/Pays-Bas,1985), Waynes World( Etat-unis, 1993), Chunking Esxpress ( Hong kong, 1974).







Des différences formelles à l’intérieur du triangle du récit
  
Fin fermées versus fins ouvertes


L’intrigue principale aboutit à une fin fermèe. Toutes les questions soulevèes par l’histoire sont résolues. Toutes les émotions évoquées sont satisfaites. Le public s’en va avec une expérience bien menée et achevée. Rien ne reste dans al doute et rien ne demeure insatisfait.


Par contre une mini intrigue, la plupart des émotions provoquées par le film seront satisfaite mais pas toutes.
On doit pouvoir répondre à la question que pose le film et on doit pouvoir trouvé une solution aux émotions suscitées. Tout ce qui s’est déroulé aboutit à un certain nombre d’alternatives permettant d’envisager un certain degré d’achèvement.


Un climax narratif correspond à un changement irréversible et absolu.
S’il répond à toutes les questions soulevées par le récit et satisfait toutes les émotions du public, on parlera alors de fin fermée.


Un climax narratif qui laisse une ou deux questions non résolues et certaines émotions non satisfaites constitue une fin ouverte.  


Conflits externes versus conflits internes


L’intrigue principale met l’accent sur des conflit externe. Bien que les personnages aient souvent de fort conflit internes, L’accent porte sur leur lutte avec des relations personnelles, institution sociale, ou avec des forces du monde physique. Dans les mini-intrigues, au contraire, le protagoniste peut avoir de fort conflits externes avec sa famille, la société et l’environnement, mais l’accent portera sur les batailles conscientes ou inconscientes à l’intérieur de ses propres pensées et de ses sentiments, conscients ou inconscients.


Un protagoniste versus plusieurs protagonistes


Une histoire majeur occupe l’essentiel du temps à l’écran et son protagoniste à le role de star. Cependant, si l’auteur fait éclater le film en un nombre d’histoire secondaires relativement courtes, qui ont chacune un protagoniste distinct, le résultat minimalise la dynamique dominante de l’intrigue principale et crée la variation multi-intrigue de la mini-intrigue qui est devenue populaire depuis les années 1980


Protagoniste actif versus protagoniste passif


Un protagoniste actif, à la poursuite de son désir agit en conflit direct avec le monde et les gens qui l’entourent.


Un protagoniste passif est extérieurement inactif alors qu’il poursuit son désir à l’intérieur de lui-même, en conflit avec les différents aspects de sa nature.


Temporalité linéaire versus temporalité non linéaire


Une histoire, avec ou sans flash-back, agencée d’après l’ordre temporel des évenements, susceptible d’être suivie par le public, est racontée d’aprés une temporalité linéaire.


Une histoire qui traverse le temps de façon décousue ou qui gomme la continuité temporelle, si bien que le public a du mal à définir ce qui se passe avant ou après, est racontée dans une temporalité non linéaire.  


Causalité versus coïncidence


Le principe de causalité régit des histoires dans lesquelles des actions motivées produisent des effets qui à leur tour deviennent les causes d’autres effets. Ce processus entremêle les différents niveaux de conflit provoquant une réaction en chaîne d’épisodes qui conduisent au climax.
Ce choix sert à exprimer à quel point tout est lié dans la vie.


Les coïncidences régissent un monde fictionnel dans lequel des actions non motivées déclenchent des événements qui ne provoquent pas d’effets ultérieurs si bien qu’elles fragmentent l’histoire en des épisodes divergents qui aboutissent à une fin ouverte, ce qui exprime le côté discontinu de l'existence.


Réalité cohérente versus réalité incohérente


Même la mini-intrigue la plus naturaliste “ la vie telle qu’elle est vécue” correspond à une existence abstraite et raréfiée. Chaque réalisté fictionnelle établit de façon unique un certain nombre de règles. Dans une intrigues principale ces règles ne peuvent pas être brisées, même si elles sont bizarres.


Des réalités cohérentes sont des dispositifs fictifs qui établissent des modes d’interaction entre les personnages. Ces données sont maintenues d’un bout à l’autre du récit afin de créer un sens.


Les réalités incohérentes sont des dispositifs qui mélangent les modes d’interaction de telle sorte que les épisodes de l’histoire rebondissent de façon incohérente “ d’une réalité à une autre” pour créer un sens de l’absurde.

L’expressionnisme, le dadaïsme, le surréalisme, le flux de la conscience, le théâtre de l’absurde, l’anti-roman et l’anti-structure cinématographiquement ont des structures différentes, mais ces modes créatifs ont le même effet.




Les films à plusieurs intrigues rentrent aussi dans une catégorie qui ne suit pas tout à fait le modèle classique mais qui le suit un peu plus que le modèle minimaliste.

Un Film à multiples intrigues peut être très proche du mode de l’intrigue principale, c’est le cas d’histoire individuelles qui s’avèrent avoir de fortes conséquences extérieures ou tendent vers la mini-intrigue, si les lignes narratives d’intrigues ralentissent et que l’action est progressivement intériorisée.




Changement versus stase



Au-dessus de la ligne tracée entre la mini-intrigue et l’anti-intrigue, on trouve des histoires au cours desquelles la vie change vraiment. Cependant, aux limites de la mini-intrigue, les changements peuvent être virtuellement invisibles car ils se produisent au niveau le plus profond du conflit interne.


Au-dessous de cette ligne les histoires restent statistiques et ne suivent pas de courbe dramatique. La valeurs dans la vie du personnage à la fin du film sont virtuellement identiques à celles du début.


Dans ces films “ tranche de vie” comme Umberto D., faces et naked, nous découvrons des protagonistes vivant des vies solitaires et perturbées. Ils subissent des épreuves qui les font souffrir encore plus, mais à la fin du film ils semblent résignés et même prêts à subir de plus grands tournements.


Des non-intrigues de l’anti-structutre tracent aussi un schéma circulaire mais elles le transforment sur le mode de l’absurde et de la satire dans un style extrêmement non naturaliste.


Politique et conception de l’histoire


La politique s’insinue à l’intérieur du triangle de l’histoire: la politique du goût, la politique des festivals et des prix et plus important encore, la politique du succés artistique vis-à-vis de celle du succés commercial.


Chacun de nous a une écriture propre qui se situe quelque part dans le triangle de l’histoire. Or, pour des raisons plus idéologiques que personnelles, vous risquez de vous sentir obligés de sortir du secteur qui vous convient vraiment pour aller explorer l’un des angles éloignés ou vous écrivez des histoires qui ne vous correspondent pas. Mais si vous abordez de façon honnête les fausses polémiques du monde cinématographique, vous ne vous perdrez pas.


Les cinéastes non hollywoodiens ont tendance à être ouvertement pessimistes concernant le changement, parce qu’ils pensent que ça fait plus chic. Ils professent que plus la vie change, plus c’est la même choses et que le changement provoque la souffrance.


L’ancien continent, en revanche, a appris, au cour de siècle emplis de difficiles expériences à craindre de tels changements. Ces pays savent, en effet, que les transformations sociales entraïnent des guerres, la famine et le chaos.


Cela a donné lieu à  notre attitude polarisée envers les récits: L’optimisme ingénu des films hollywodiens obsédés par l’idée des changements positifs et la naïveté du pessimisme des film d’art et essai qui insistent sur le côté statisque et négatif. Trop souvent les films non hollywoodiens s’accrochent au côté sombre pour des raisons de mode et non par conviction. Comme D’habitude la vérité se situe à mi-chemin.


La triste vérité des guerres politiques du cinéma contemporain est que les excés du cinéma d’art et d’essai reflètent ceux du cinéma hollywoodien et vice versa. Le récit devient une surface éblouissante d’un spectacle destiné à détourner l’attention du public du vide et du manque de vérité de l’histoire… et dans les deux cas on s’ennuie.


D’histoire en histoire, le scénariste peut évoluer d’une extrémité à l’autre de ce triangle mais en général on se sent plus à l’aise  à un endroit spécifique. Vous devez faire votre propre choix politique et décider ou vosu vous situez. Lorsque vous le ferez, gardez ces quelques points en tête:


L’auteur doit gagner sa vie en écrivant
   
La survie d’un auteur talentueux dans le monde réel du cinéma, de la télévision, du théâtre et de l’édision commence  par la reconnaissance de ce fait: lorsque le concept s’éloigne de l’intrigue principal et descend le long du triangle vers les zones extrêmes de la mini-intrigue, de l’anti-intrigue et de la non intrigue, le public se rétrécit.


Le public diminue pour cette raison: la plupart des individus croient que la vie apporte des expérience absolu, des changements irréversibles, que leur plus grandes sources de conflit sont extérieures à eux et qu’ils sont les seuls protagoniste actif de leur existence. Ils pensent que celle ci opère au sein d’un continuum  temporel à l’intérieur d’une réalité qui est le résultat de liens de cause à effet cohérents et qu’à l’intérieur de cette réalité, les événements se produisent pour des raisons explicables dotées d’une signification. Depuis que notre premier ancêtre à scruté le feu qu’il avait produit lui même en pensant:” Je suis”, c’est la façon dont les être humains on vu le monde et ce sont perdu dans ce monde. Le shéma classique est un mirroir de l’esprit humain.


Nous rassemblons et nous donnons une forme à nos souvenirs autour d’une intrigue principal pour faire revenir le passé avec force.
Nous donnons une forme à nos fantaisies et  à nos espoirs au sein d’une intrigue principal.


La grande majorité des êtres humains ne supportent pas les réalités inconsistantes de l’anti-intrigue, la passivité intériorisée de la mini-intrigue et la circularité statique de la non intrigue en tant que métaphores de leur vie.


Si le public diminue, le budget diminue aussi, c’est la régle.
Vous avez l’intention d’écrire des mini-intrigues, des anti-intrigues et que vous pouvez trouver un producteur en dehors de holluwod et si vous êtes prêt à gagner très peu d’argent, c’est bien.
Les professionnel chevronnés qui vont lire votre scénario minimaliste ou anti structural applaudiront peut être vos choix visuels mais ils ne voudront pas participer à ce projet parce que l’expérience leur a appris que si l’histoire n’a pas de connaissance, il en ira de même du public.


L’auteur doit maitriser la forme classique


Par instinct, ou à force d’étudier on comprend que le minimalisme et l’anti structure sont des réaction à la forme classique.
La mini intrigue et l’anti intrigue sont nées de l’intrigue principal. La première est la réduction du schéma et la seconde prend son contre pied.


Les icônes de la norme établie sont brisées par une avant-garde qui à son tour devient la nouvelle norme, vouée à être attaquée par une nouvelle avant garde qui utilise les armes de ses grand parent.


L’utilisation délibérée de procédées d’anti intrigue n’est pas seulement démodé, elle n’est plus du tout prise au sérieux. Désormais le fait de s’adresser directement ç la caméra, l’absence de causalité et une pluralité de fin sont devenus les caractéristique des farces.


Mais comment un auteur pourrait il réduire ou renverser une forme qu’il ne comprend pas? Les auteurs qui ont fondé leur succès sur l’une de ses extrémité à tout d’abord commencer par son sommet. Ils ont adopté le schéma classique.
Godar à fait “à bout de souffle” avant ”week end “
Je comprend les jeune qui s’efforcent de rédiger un premier scénario qui ressemble à persona, mais avant de rejoindre l’avant garde, il est nécessaire d’acquérir la maîtrise de la forme classique.
Ne vous racontez pas d’histoire que vous comprenez comment fonctionne l’intrigue principal car vous avez vu des film qui suivent ce modèle.
Vous pourrez dire que vous comprenez comment fonctionne une intrigue principal lorsque vous aurez été capable d’écrire un scénario selon ce modèle.
L’auteur doit travailler sa technique jusqu'à ce que ses connaissances glissent du côté gauche du cerveau au côté droit et que sa conscience intellectuelle se mue en savoir-faire.


L’auteur doit croire en ce qu’il écrit


Ce posez la question pourquoi vos scénarios se trouve dans un coins du triangle? Quelle est votre vision?
Chacun de vos récit s'annonce au public: “ je pense que la vie ressemble à cela”
Chaque moment doit être remplie de vos conviction passionné sinon on sentira l’imposteur.
Si vous choisissez le modèle minimalisme, cela vous convient t’il? Vos expérience vous on convaincu que la vie ne peut apporter que de très léger changement? Si vous allez à contre courant du classicisme, etes vous sûr que votre vie est dépourvue de sens?  
Si vous etes capable de répondre par l’affirmative alors lancé vous!


On fait croire au jeunes que hollywood et l’art sont antithétiques, alors les novices aux aspirations artistiques tombent dans ce piège. Il n’écrivent pas un scénario pour ce qu’il est mais pou ce qu’il n’est pas.


La différence pour la différence donne un résultat aussi vide que le fait de coler servilement aux impératifs commerciaux.

N’écrivez que ce que en quoi vous croyez.


Fin chapitre 2
Revenir en haut Aller en bas
http://nicolas-wax.tumblr.com/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 9449
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 36
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Ven 2 Fév 2018 - 0:28

il me semble avoir deja fait cela a l'epoque mais c'est toujours bien de le refaire ^ merci a toi!

- - - - - - - - - - - - - - -
"Le  papier c'est ton vrai niveau" Alexis B.
"terror is your friend" Meryl Streep
"Quand on abandonne une fois, on abandonne toute sa vie" Thierry Marx dans Top Chef
"L'echec est le fondement de la reussite" Lao Tseu
"Assurez vous de ne jamais faire moins que votre meilleur" Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
kwentin
Moderatatouille
Moderatatouille
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 29
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   Ven 2 Fév 2018 - 0:39

Merci Nico !

- - - - - - - - - - - - - - -
• quentinlebegue.com
• 200 Movie Challenge
Revenir en haut Aller en bas
http://quentinlebegue.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________   

Revenir en haut Aller en bas
 
____________Scenario, conseils et bases indispensables ________________
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD 2049  :: What do you REALLY wanna know? :: The Best of the Best-
Sauter vers: