CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ANIMATION] Samurai Champloo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [ANIMATION] Samurai Champloo   1/1/2015, 12:59




Samurai Champloo est une animée de 26 épisode créee en 2004 par Shin'ichirō Watanabe ( Cowboy bebop, Space Dandy ) et développé par les studios Manglobe. Le dessin animé mélange le hip-hop moderne avec le chambara, de la même manière que Cowboy Bebop mêlait la science-fiction avec le jazz et le blues. De nombreux artistes hip-hop ont participé à la réalisation de la bande sonore notamment Nujabes, un grand compositeur d'abstract hip hop (mort en 2010 dans un tragique accident de voiture) et Fat Jon, un rappeur compositeur américain très prolifique. En france, la série est licenciée en DVD et Blu-ray par Dybex et fut diffusée en 2005 sur Canal+ Décalé et à partir du 3 janvier 2006 sur Canal+, ainsi que sur sur Nolife en version originale à partir du 5 septembre 2011.

Que l'aventure commence !

Dans le Japon de l’ère Edo, la vie de, jeune serveuse dans un salon de thé, est bouleversée quand elle croise le chemin du vagabond  Mugen, et du mystérieux rônin, Jin. Elle voit très vite en eux une échappatoire à sa vie morose et leur propose un marché alors qu’ils sont sur le point d’être exécutés par l’administrateur local : elle promet de leur sauver la vie s’ils acceptent de voyager à ses côtés pour retrouver le mystérieux « samouraï qui sent le tournesol ».

 
 Ce postulat de départ marque le début du voyage pour nos trois protagonistes. Nous voilà donc embarquez dans une aventure palpitante au travers tout le japon pour retrouver le trace du l’énigmatique samuraï! Sur le chemin Fu, Mugen et Jin rencontreront de nombreuses embûche, des personnages haut en couleur et surtout beaucoup de galère.
L'histoire  n'est pas très complexe. Il ne s'agit que d'un road trip dans le japon de l'ere edo. Certes, le scénario ne paye pas de mine au prime abord. Mais il installe une ambiance de voyage qui est présente dans chaque épisodes. Les trois héros sont liés par l'honneur, rien ne les oblige vraiment à accomplir ce périple, pourtant, il iront jusqu'au bout sans trop savoir ce qui les fait avancer.
Une amitié complexe se tissera entre les trois lurons. Trois lurons que tout opposait à la base sinon ce serait trop facile.

Les personnages principaux sont charismatique et très attachants !
Fû, fillette pleurnicharde mais courageuse , Mugen, le samurai sans maitres 'vènère pour tout et n'importe quoi et Jin le mystique Rônin , Samurai à lunette calme et réfléchi. Leur caractère est foncièrement différents mais ils ont un vrai point commun : c'est pas les derniers pour bouffer. C'est sans doute ce qui les aidera a se supporter tout le long du voyage. Voici une présentation plus complète de chacun pour bien comprendre les loustiques.



Fû est une adolescente qui n'a pas voyagé, serveuse au début de l'histoire, elle ne connaît pas le monde, c'est une touriste de base et c'est souvent par ses yeux que nous découvrons les coutumes des villages que nos trois compères traversent à la recherche du fameux samuraï. Elle est plutôt téméraire et à soif de justice, c'est la première a vouloir aider les badauds qui sont dans le besoin. Ce qui a pour don d’énerver Mugen et Jin qui eut veulent trouver le samuraï qui sent le tournesol le plus vite possible pour ne plus l'avoir dans les pattes.


Mugen est un vagabond des îles Ryuu Kyuu. Son truc on peut le dire c'est la baston. Véritable vagabond errant sans but, il vadrouille de village en village et vend ses services de mercenaires au plus offrands pour pouvoir s'acheter de quoi grailler et dans une moindre mesure pouvoir s'offrir les services de filles de joie... Dans le premier épisode dans le restaurant de Fû il rencontrera Jin. L'un des premiers guerrier qu'il n'arrive pas a battre. Avant de faire la promesse a Fû de retrouver le samurai qui sent le tournesol, il annonce qu'il tuera en Jin en combat singulier pour montrer qu'il est le plus fortiche.


Jin est un samuraï sans maître qui vend aussi ses services de combattants à des seigneur locales. Pour peu que le dit service ne soit pas un vulgaire massacre d'innocent. Très honorable, il est l'antithèse complète de mugen même jusque dans son style de combat. Là ou Mugen fait (selon ses dires ) « n importe quoi », lui applique des techniques très stricte que son maître lui a appris. Lui aussi n'attend qu'une chose, retrouver le samuraï qui sent le trounesol pur pouvoir se friter avec Mugen.

 Ce beau monde est doublé à la perfection. Vous pensez que je parle de la version Japonaise? Oui mais pas que. C'est l'un des rare manga animé où la VF est d'une qualité égale à la VO.
Certains vous dirons que non, des puristes sans doute, mais je vous assure que pour ma part, la VF se laisse franchement écouter. La voix de Mugen est parfaite, plus arrogante que la version Japonaise et celle de Jin est incroyablement doucereuse et moins « banal » que son homologue asiatique. Les saintes ni touches diront qu'il y a trop d'insultes dans la version Française. C'est un fait, mais du coup cette vulgarité accentue l'anachronisme ambiant, c'est tout sauf gênant.
Car c'est justement dans les anachronismes que Samurai Champloo se démarque des autres histoires de samuraï.


Tradition et Modernité.

 Allier chambara et hip hop, Samurai champloo n'est pas le premier à le faire. Je pense notamment aux groupe anthologique du Wu tang ( avec leur album retour à la 36eme chambre ) ou de Shuriken ( l'album  où je vis ). Cet étrange mélange s'est avéré plutôt gagnant quand on examine leurs carrière respective ! En réalité par je ne sais quel prodigue, le hip hop colle parfaitement à des histoires de samurai !
Integrer du beatbox et du Graffiti dans un contexte historique aussi peu propice à cet culture, c'est juste de la folie à l'état brute! Mais Samurai Champloo c'est un foutoir anachronique complètement assumé et maitrisé!
Chaque épisodes comporte des moments complètement fou mais jouissif, la Forme l'emporte sur le fond avec un style détonnant et contre toute attente alors que nous sommes noyé devant ce flots de n'importe quoi, le scénario prend de l'ampleur au fur et à mesure qu'on approche de la fin, révélant une profondeur politique et historique insoupçonné jusqu'alors.
 Pour en revenir aux épisodes, sans trop vous spoilez certains moment sont véritablement what the fuckesque. Par exemple lorsqu'un samurai un peu débile fait la cour à Fû en se lançant dans un rap en franglais très approximatif. Ou lorsque lorsque deux frère tente d'obtenir l’héritage de leur père avec un combat de graffiti pour les départager ! Les anachronismes sont légions jusque dans l’attitude des personnages principaux et leur apparences physique. Je pense aux lunettes d'intello' de Jin ou du style de combat de Mugen inspiré du Break Dance. Mais tout ça fait corps avec le récit et lui donne une grosse ampleur. Le partie pris n'a absolument rien de choquant.



 Il faut dire que pour faire passer la pilule les studio Manglobe ont mis la main a la poche pour se payer les services de cadors. La bande son est tout simplement incroyable. A commencer par cet opening signé Nujabes et Shing02. A peine résonnent les premières notes, vous savez que vous êtes sur le point de vivre une aventure génial ! L'abstract hip hop se prêtent parfaitement aux pérégrinations de notre petite troupes et accentueront les bastonnade les plus mémorable.
Les artistes ayant collaboré a la BO sont plutôt nombreux : Nujabes, Fat Jon, Tsutchie, Force of nature et quelques autres guest. Chacun des 4 cd de l'ost trouve sa place dans l'aventure, pas une seule scène n'est dénué d'un petit beat et d'une petite musique d'ambiance. Si comme moi vous êtes réceptifs à la musique, cet animé changera à tout jamais vos perceptions mélomane. Nujabes a changé ma vie. Quoi comment ça j'abuse ?!

Un Style graphique fort.

 Outre son univers décalé et attrayant, on appréciera également Samurai Champloo pour son style graphique percutant là aussi, mélangeant allègrement les influences street et comics. Les personnages intervenant çà et là sont particulièrement travaillés et empruntent leur dégaine aux plus fashion des fashion lovers de Tokyo. Piercings pour les uns, tatouages pour les autres, on trouve de tout dans Samurai Champloo.
Les animations sont de très bonnes factures, et les scènes d’action de chaque épisode sont à chaque fois réalisées avec classe, et on attend avec impatience le moment où Jin dégainera l’un de ses katanas, ou lorsque Mugen voudra mettre ses premiers coups de geta en pleine face de ses adversaires.



 Les ambiances sont excellente et certains épisodes s'autorisent même quelques trip graphique très intéressant. Je pense notamment à l'épisode dans le champs de chanvre qui brûle. Une pépite. Il y a aussi l'épisode très anxiogène des zombies. Oui, oui des zombies. Samurai Champloo essaie d'explorer plusieurs univers et change d’atmosphère selon les épisodes, sans jamais se renier. C'est ce qui fait qu'on se prend au jeu et qu'on ne voit sincèrement pas passer les 26 épisodes. Une fois l'animé fini, sans aucun doute, vous y reviendrez.

Samurai Champloo est un concept, une ambiance, une œuvre d'art qui m'a vraiment touché et orienté artistiquement, une animé qui m'a vraiment retourné.  Certes durant 23 épisodes on prend juste plaisir à chercher la logique dans ce foutoir, mais dans les 3 derniers on se surprend à avoir peur pour nos personnages fétiches, on se surprend à découvrir une histoire plus riche qu'il n'y parait, on se surprend à verser une larmichette quand l'ultime générique apparait... C'est très ( mais alors très ) subjectif mais si je devais vous conseillez une seule anime, ce serait celle ci.
( Oh et j'ai pas encore vu Cow Boy bebop donc bon, si ça se trouve, ça peut changer ! :p )


Petit bonus, un morceau qui n'est pas dans l'ost mais qui est dans l'anime. Sans mentir j'ai dû le chercher pendant 6 ans ce salaud .



Revenir en haut Aller en bas
Ratcho
Bernard Minet
Bernard Minet
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 06/06/2013

MessageSujet: Re: [ANIMATION] Samurai Champloo   1/1/2015, 19:50

merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Boxioul
Rémy
Rémy
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Localisation : entre le désespoir et un truc plus cool

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: [ANIMATION] Samurai Champloo   6/2/2015, 00:50

Il fait partie de mes animés préféré c'est tellement cool Samurai Champloo et ce génie qu'est shin'ichiro watanabe ah...

iyutedgdg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ANIMATION] Samurai Champloo   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ANIMATION] Samurai Champloo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samurai Champloo
» Samurai champloo
» TRIAD TOYS - SAMURAI CHAMPLOO - MUGEN & JIN
» samourai champloo
» Coffret Collector Haibane Renmei: Ailes Grises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! ::  videos : (film ou series, animation , motion design,ou live action), analyses filmiques-
Sauter vers: