CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saul Bass - Graphiste Américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cyparis
Framboisier
Framboisier


Messages : 16
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Saul Bass - Graphiste Américain   5/3/2016, 21:51



Je me disais que j’allais forcément trouver un article à son sujet.  Et je crois avoir bien cherché mais il semblerait qu’il n’a pas encore été abordé sur ce site.


Saul Bass, Pablo Ferro, Oskar Fischinger ce sont un peu les pionniers du motion design et les inspirations principales en matière de générique de film. Cette discipline est super interessante du point de vue de la narration. C’est tout un art d’introduire un film sans en dire trop ou pas assez. C’est souvent une leçon d’economie et laisse le spectateur combler les trous avec son imagination.

Sa vie


Saul Bass est un graphiste americain (1920-1996)

En 40 ans de carriere il a crée les séquences d’ouvertures de film les plus iconiques de l’histoire du cinéma. Il collabora notamment avec Alfred Hitchcock, Otto Preminger, Billy Wilder, Stanley Kubrick et Martin Scorsese.  Il est aussi responsable de la création de logo phares de puissants groupes industriels Nord Américains. (Bell System en 1969, AT&T's globe en 1983, Continental Airlines', en 1968 et United Airlines')



Saul Bass naît dans le Bronx, à New York, en 1920. Il montre très tôt des prédispositions pour le dessin et à 15 ans prend des cours de peinture au « Art Students League » de Manhattan avant d'atteindre l'âge requis pour poursuivre ses études au « Brooklyn College ». C'est à cette époque que sous l'impulsion de son professeur György Kepes (en), il découvre le Bauhauset le constructivisme russe et s'initie à l'esthétique moderniste. Après plusieurs stages dans des studios de design de Manhattan, Bass commence comme graphiste publicitaire freelance. Il déménage pour Los Angeles en 1946, à la recherche de plus de liberté dans son travail et ouvre son propre studio, « Saul Bass and associates », en 1950.

Il participe par la suite à la réalisation d'affiches de films et rencontre Otto Preminger en 1954 pour la conception de l'affiche de Carmen Jones. L'approche adoptée par Bass, consistant à centrer la publicité du film sur un symbole graphique (en l'occurrence une rose stylisée), est en rupture totale avec les méthodes en vigueur jusque là et reposant essentiellement sur l'utilisation d'éléments visuels issus du film (les bandes-annonces et les affiches d'alors ne sont qu'un montage d'images du film ou de portraits des acteurs). Séduit, Preminger lui demande de réaliser le générique. C'est l'année suivante, alors qu'il travaille sur la campagne de promotion de L'Homme au bras d'or (The Man with the Golden Arm) toujours avec Preminger, qu'il réalise le générique qui le fera reconnaître comme le maître du genre. La force d'évocation du visuel conçu par Saul Bass (un bras stylisé représentant les talents de musicien et de joueur de poker du personnage principal, ainsi que son addiction à l'héroïne) est telle que lors de la première du film à New York, seul le logo est affiché, le titre est superflu. Une note d'accompagnement est collée sur les bobines du film ; elle précise : « Projectionnistes : ouvrir les rideaux avant le générique ». Jusqu'alors, la liste des participants à la réalisation du film était jugée si ennuyeuse que les rideaux ne s'ouvraient pour découvrir l'écran qu'une fois le générique fini. Pour Preminger, le travail de Saul Bass fait partie intégrante de L'Homme au bras d’or et doit être vu par les spectateurs. La collaboration entre les deux hommes se poursuivra sur dix autres films.

La qualité de ce deuxième générique l'amène à en réaliser de nombreux autres ainsi que des prologues et épilogues dont ceux d’Autopsie d'un meurtre ou West Side Story. Il entame alors deux autres collaborations notables, l'une avec Alfred Hitchcock, l'autre avec Stanley Kubrick. C'est avec ces réalisateurs qu'au-delà de son travail sur les génériques, Saul Bass participe également à la conception de certaines séquences, notamment la scène de la douche dans le film Psychose (Psycho) ou les combats de Spartacus.

Dès 1964, il réalise des courts-métrages (les premiers d'entre eux sont The Searching Eye et From Here to There), dont plusieurs seront récompensés dans des festivals (Why Man Creates remporte un Oscar en 1969). L'échec de son seul long métrage, Phase IV, l'amène à se concentrer sur la conception graphique. Il produira dans ce cadre de nombreux logos parmi lesquels ceux de United Airlines, AT&T ou Minolta.

Respecté voire adulé pour son travail dans les années 1950 et 60, il est sollicité par des réalisateurs de la génération suivante tels que Danny DeVito (La Guerre des Roses) ou Penny Marshall (Big). En 1990, une nouvelle relation de travail fructueuse s'entame avec Martin Scorsese pour le film Les Affranchis (Goodfellas) puis sur trois autres films.

Son décès en avril 1996, à l'âge de 75 ans, survient au terme d'une carrière de 40 ans et de contributions à plus de 50 films.

Style et influence


Saul Bass révolutionne le générique de cinéma. D'une fonction purement informative et légale, il donne à celui-ci une dimension narrative et artistique, réalisant de véritable courts-métrages qui font partie intégrante du film en tant qu'œuvre. Bass souligne la thématique visuelle et dramatique du film, expose le caractère des personnages1 :

« Mon idée de départ était qu'un générique pouvait mettre dans l'ambiance et souligner la trame narrative du film pour évoquer l'histoire de manière métaphorique. Je voyais le générique comme une façon de conditionner le public de façon à ce que, lorsque le film commence, il ait déjà un écho émotionnel chez les spectateurs. J'étais convaincu que le film commence vraiment dès la première image2. »

La qualité originale de Bass réside dans sa capacité à identifier le détail qui résume à lui seul le film et à le restituer de manière graphique et moderne. Pour Scorsese, ces créations sont « une image emblématique, reconnaissable instantanément et immédiatement liée au film3 ». Il ne cherche pas à illustrer cette phase informative qu'est le générique mais à mettre en scène de manière graphique les principaux éléments qui seront utilisés dans le film sous forme d'un récit4.

C'est cette approche très graphique (avec une prédominance des lignes, des formes découpées et d'une typographie brisée) qui marque la rupture avec les habitudes en vogue. L'affiche de L'Homme au bras d'or délaisse toute représentation de la star Frank Sinatra qui incarne le rôle principal, un parti pris très osé qui marque le début d'une nouvelle ère aussi bien dans le domaine des affiches que dans celui des génériques. Progressivement, les séquences créées par Saul Bass se diversifient et délaissent les éléments graphiques pour intégrer d'autres moyens tels que des photographies (Spartacus), des animations (Le Tour du monde en quatre-vingts jours, 1956) ou des séquences filmées (La Rue chaude).

Par la suite, les génériques explorent une autre voie et s'intègrent à la narration en se situant dans la continuité du récit. Le générique intervenant au tout début du film, Saul Bass imagine ce qui a pu exister avant les premières images filmées par le réalisateur (ce qu'il nomme « the time before »). Il montre les instants ou les mois précédant le début de l'action afin de renforcer le contexte comme dans Grand Prix de Frankenheimer1 :

« Dans ce cas, j'ai traité les instants juste avant un grand prix de Monaco. Je m'intéressais à ce qui se passe durant les préparatifs de la course. La tension. L'anxiété. Les petits ajustements techniques et gestes nerveux que vivent les pilotes 5. »

Martin Scorsese a dit de lui 1 :

« Ses génériques ne sont pas de simples étiquettes sans imagination - comme c'est le cas dans de nombreux films - bien plus, ils font partie intégrante du film en tant que tel. Quand son travail apparaît à l'écran, le film lui-même commence vraiment 6. »

Il collabore étroitement dans la réalisation de ces génériques avec sa seconde femme Elaine Bass (née Makatura).



Cet article du site the art of the title est assez complet et vous pouvez visionner les génériques dans une qualité irréprochable

http://www.artofthetitle.com/designer/saul-bass/

http://www.artofthetitle.com/feature/the-title-design-of-saul-and-elaine-bass/


Ce livre est génial.

http://www.amazon.co.uk/Saul-Bass-Life-Film-Design/dp/1856697525/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1457198977&sr=8-1&keywords=saul+bass

















Revenir en haut Aller en bas
kaze
Bienveillant_admin
Bienveillant_admin


Messages : 1371
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Saul Bass - Graphiste Américain   9/3/2016, 02:54

Genial, je connaissais pas du tout, merci pour l' article :)

- - - - - - - - - - - - - - -
gueublo   -   présentation sur le forum   -  facebook
Revenir en haut Aller en bas
http://kazeplop.blogspot.com
cyparis
Framboisier
Framboisier


Messages : 16
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: Saul Bass - Graphiste Américain   15/3/2016, 03:15

Ravie de te faire découvrir ce designer @Kaze

Je rajoute cette video. Sa petite intro animée sur l'histoire de l'humanité est vraiment sympa.

.
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin


Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 34
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Saul Bass - Graphiste Américain   15/3/2016, 09:00

merciiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saul Bass - Graphiste Américain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saul Bass - Graphiste Américain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phase IV (1974, Saul Bass)
» BOILEAU-NARCEJAC
» Années 50 - Saul Bass - cinéma et autres...
» Alien soldat Américain Movie Maniacs
» The Asylum - studio américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! ::  videos : (film ou series, animation , motion design,ou live action), analyses filmiques-
Sauter vers: