CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Fusil de Tchekhov (ou la loi de Conservation des détails)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
incolore
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Le Fusil de Tchekhov (ou la loi de Conservation des détails)   29/4/2016, 18:40

Le Fusil de Tchekhov


ce mec a une barbe viril.

Cette citation est une bonne illustration d'un procédé narratif que l'on retrouve dans la majorité les histoires, que ce soit au cinéma, dans la bande dessinée ou les romans. 

Le concept est le suivant: tôt dans le récit, vous introduisez un élément qui paraît anodin mais qui servira à la fin, en général pour sortir le héros d'un mauvais pas ou pour amorcer une révélation. 

L'un des exemples les plus connus dans le cinéma est la saga James Bond :

L'agent secret se voit remettre un certain nombre de gadget qui lui permettrons de triompher de situation désespérée.


      Tada, je t'ai bien eu grâce à cette radio subtilement présentée 30 minutes plus tôt !

Le problème étant que si dans un film codifié à la James Bond, il est logique qu'il utilise ses gadgets, dans d'autres histoires, ça rend certains dénouements des plus prévisibles. Dés lors, il m'a semblé intéressant de faire un listing des différents types de Fusil de Tchekov (FDT), histoire d'avoir un regard plus complet sur la question.

1) Le FDT Souvenir



Exemple : La jetée (Chris Marker), The Secret (Pascal Laugier),The Amazing Spiderman 2 (Marc Webb), Civil War (Anthony Russo)...

Le concept est simple: l'histoire commence par un souvenir qui finira par revenir vers la fin du récit en apportant un nouvel élément de compréhension, voir en provoquant un retournement de situation. Pour être efficace à 100%, ce FDT peut ou bien être anodin en étant calé avec un autre souvenir, ou bien en ne laissant aucun suspens, endormant ainsi la confiance du spectateur en se faisant passer pour une simple information délivrée par le récit (comme l'explication d'une origine)

2) Le FDT "ce n'est qu'un détail mec"





Exemple : Saw (James Wan), Usual Suspect (Bryan Singer)

Ici, on se trouve face à un FDT feinteur : le récit vous présente un détail dés plus anodins qui vous induis en erreur sur un personnage, une situation ou autre. Il peut s'agir d'un handicap, d'un détail du décor, d'une photo...

ce genre de FDT peut être retrouvé dans le mini récit suivant : 

Spoiler:
 

C'est le genre de FDT difficile à maîtriser, il faut réussir à le caser de manière innocente. 

3) Le FDT "écoute cette histoire, petit" 





Exemple : 7 psychopathes (Martin McDonagh)  

Ce FDT se présente sous la forme d'anecdote ou de légende raconté par un personnage dans une histoire.
Le moyen le moins original d'exploiter ce FDT est de dire "hey, t'as entendu parler de cette légende qui parle d'un élu qui va sauver le monde en réunissant les 7 boules du dragon qui permette de trouver le trésor du roi des pirates qui était un ninja à 9 queues...", vu que la majorité du temps, il s'agit d'une prédiction concernant le devenir du héros ("mais oui, c'est toi l'élu de la légende !")

4) Le FDT : "tient, un objet aléatoire qui ne servira absolument pas par la suite"

Je reviens sur ce classique car il peut être contourné de deux manières.

-tout d'abord, vous pouvez multiplier les objets présentés, par exemple Batman a une infinité de gadget dans sa Batcave, cependant on ne sait pas lequel il va utiliser précisément, ce qui lui permet d'utiliser un engin volant géant qui avait a peine été présenté de très loin. Et ça marche, un héros bourré de gadget pourra se payer le luxe de se sortir de situation de manière fantaisiste et impensable. 

-Vous pouvez tout simplement l'annuler et prendre les gens au dépourvus. Par exemple, dans Deadpool, le personnage principale se constitue tout un armement qu'il range dans un sac hello kitty du plus bel effet; Malheureusement, il oublie son sac et se retrouve au dépourvus, l'obligeant à changer ses plans.

Vous pouvez ré-utiliser ce concept de plusieurs manières, l'objet peut être détruit, rendu inutilisable à cause d'une coupure de courant, se révèle inefficace contre la cible, etc, etc.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il existe probablement tout un tas d'autres FDT, aussi si vous avez des exemples, n'hésitez pas à les présenter en commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Fusil de Tchekhov (ou la loi de Conservation des détails)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA STEPPE de Anton Tchekhov
» fusil oakland
» Donka, une lettre à Tchekhov - Daniele Finzi Pasca
» Une Bible et un Fusil - Rooster Cogburn - 1975
» Echange Porte fusil US

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! ::  videos : (film ou series, animation , motion design,ou live action), analyses filmiques-
Sauter vers: