CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 François Bourgeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agnès R
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 35
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: François Bourgeon   15/5/2016, 18:18

Pour mon premier article, j'aimerais vous présenter un auteur de bande dessinée français, François Bourgeon, qui fait partie des grands classiques de la bd franco belge. C'est un passionné d'histoire et d'Histoire. Je l'ai choisi parce que je trouve que c'est un auteur accompli, autant par la richesse de ses univers, la qualité de ses personnages, ses scénarios bien foutus et son sens de la narration. Bref pour moi c'est du lourd.

Petite biographie

François Bourgeon, né le 5 juillet 1945 à Paris.

Son enfance
Son père, journaliste, cofondateur et premier directeur de l'AFP (Agence France Presse) destinait son fils à des études de médecine. Mais François Bourgeon, atteint de dyslexie et ayant pris du retard dans ses études, n'a pas pu répondre au souhait de son père. A la sortie de l'école, il s'oriente vers l'école des métiers d'art où il obtient un diplôme de maître verrier. Il tente sa chance dans la profession, travaille pour un verrier quelques temps. Il a dû mal à s'adapter au métier qu'il trouve bien différent de ce qu'il avait imaginer et lorsque le verrier le licencie, faute de travail, il décide de se tourner vers le dessin. Il arrive à placer des illustrations dans l'hebdomadaire Lisette chez bayard presse et commence véritablement sa carrière de bédéiste.

Ses débuts
Il publie quelques BD dans divers magazines, comme ça se faisait beaucoup à l'époque.
En 1972 L'Ennemi vient de la mer sur un scénario de Henriette Robitaillie dans Lisette
En 1976 Brunelle et Colin sur un scénario de Robert Genin dans la revue Circus.
En 1978 Maître Guillaume et le Journal des bâtisseurs de cathédrales sur un scénario de Pierre Dhombre, son premier album
En 1979 La Fille sous la dunette, le 1er tome des Passagers du Vent

Les passagers du vent est sa première série phare. Elle rencontre dès le début un franc succès. C'est aussi son premier scénario. Jusqu'ici il collaborait avec des auteurs. J'avoue n'avoir pas lu ce qu'il a fait avant. Peut-être un jour je m'y mettrais par curiosité et pour voir sa progression. C'est toujours intéressant. En tout cas on retrouve dans ses premières œuvres des thèmes qui lui sont chers : les périodes historiques et le moyen-âge en particulier, les personnages féminins (tous ses héros sont des héroines ^^), la mer, peut-être qu'il y en a d'autres.

ses premiers travaux:
 


Ses œuvres phares

1 - Les passagers du vent (1979-1984) - Série en 5 tomes.

couvertures:
 


L'histoire se déroule au XVIIIe siècle, avant la révolution et relate les aventures d'une jeune héroïne, appelée Isa, qui après avoir perdu son titre de noblesse et son identité suite à un malentendu, s'embarque sur un navire de la Marine Royale. Débute une grande fresque où les personnages sont ballotés de la France en Angleterre puis en Afrique pour finir à Saint-Domingue (Haïti). On traverse le contexte historique de l'époque avec comme thème principal les comptoirs de commerce en Afrique et le marché triangulaire qui apportait des esclaves en masse en Amérique à bord de négriers.

Isa est un personnage qui fait preuve d'une grande liberté d'esprit, un peu anachronique, mais c'est aussi ce qui fait son charme, et qui lutte pour une plus grande justice face à un monde dominé par les hommes, souvent lâches et brutaux. D'autres personnages l'accompagnent dans cette aventure, un marin breton Hoël qui devient son compagnon et une noble anglaise Mary.

quelques planches:
 

S'appuyant sur une documentation très riche, Bourgeon décrit avec minutie la vie en mer et les horreurs du commerce triangulaire. Le fort et la plage de Ouidah au Bénin, cadre du tome 3, est un lieu essentiel de la mémoire négrière où mémoires d'esclaves et négriers se mêlent, comme au Sénégal l'île de Gorée. Je trouve qu'il arrive à allier dans cette histoire crédibilité historique et récit d'aventure-fiction. On découvre, on apprend tout en restant dans une intrigue et une aventure passionnante. Le personnage d'Isa, rebelle, en avance sur son temps, apporte un point de vue moderne sur l'esclavage, la liberté féminine et fait d'elle une super héroïne aux prises avec le contexte de l'époque.

recherches:
 

Le dessin est très documenté au même titre que les faits historiques. Il reste pour autant sensible. On sent que malgré toute la documentation et le soin apporté au détail son objectif principal reste la narration et la destinée de ses personnages.


2- Les compagnons du crépuscule (1984-1990) - série en 3 tomes

les couvertures:
 

Après les passagers du vent, il entame une série en 3 tomes qui se déroule au moyen-âge. C'est un peu compliqué à synthétiser, la narration se baladant entre mondes fantastiques, symboles et réalité. J'avoue que même après plusieurs lectures, je n'ai pas totalement saisie tous les tenants et aboutissants ^^'. C'est peut-être une des faiblesse de l’œuvre (ou une force selon les goûts). Elle est difficile d'accès, très hermétique, mais aussi libre d'interprétation.

Petit synopsis que j'ai tiré en partie d'une review
Alors que la Guerre de Cent ans ravage le pays, trois individus vont se croiser et décider de faire un bout de chemin ensemble. En tête du cortège, un Chevalier anonyme qui, après avoir participé à des pillages et des meurtres lié au contexte de la guerre, est en quête de rédemption. De passage dans une contrée isolée, il rencontre Mariotte, une jeune fille dont la couleur de cheveux roux lui vaut la haine des villageois. Elle vit avec sa grand-mère, en retrait du bourg le plus proche et les villageois considèrent les deux femmes comme des sorcières. L’Anicet fait partie des villageois médisants. Jeune puceau écervelé et lâche, il se rallie à l’avis du plus fort en bon opportuniste qui se respecte. Les trois personnages se rencontrent lorsque le preux chevalier fait son apparition quelques heures après le passage d’une troupe de soldats qui, pour se divertir, ont pillé, torturé et violé tout ce qui se mettait sur leur passage. Sans l’intervention du Chevalier, l’Anicet serait passé de vie à trépas; le jeune homme va se mettre au service du Chevalier et devenir son écuyer. Quant à Mariotte, chassée par sa grand-mère, poursuit discrètement les deux hommes jusqu’à ce que le chevalier décide de la prendre sous son aile. S'ensuit une aventure marquée par les contes et légendes d'inspiration celtiques, la vie quotidienne et les conditions de vie rendues précaires du fait de la Guerre de Cent Ans, et une lutte symbolique en toile de fond de 3 forces symboliques, représentées par trois femmes et trois couleurs, blanc, noir et rouge. C'est la partie la plus fumax de l’œuvre et la plus difficile à cerner.

quelques planches:
 

C'est une bd très riche en contenu où la frontière entre réalité et onirisme est un ingrédient qui donne une grande force au récit. C'est une œuvre originale, un moyen-âge revisité très loin des clichés de l'héroic fantasy. Elle est parsemée de thèmes intéressants, notamment le passage d'un monde ancien de croyances païennes à un monde nouveau chrétien, l'absurdité d'une guerre sans fin où on ne sait plus qui est l'ennemi, la recherche d'absolu incarné par le chevalier face à Mariotte, plus attachée à la vie concrète. Une grande galerie de personnages étoffe le récit et apporte son lot d'informations sur le contexte historique. Je pense notamment à la place des juifs en cette période troublée portés responsables de la grande peste ou encore le statut des comédiens itinérants, le statut des femmes, et bien d'autres encore.

détails:
 

recherches:
 

A noter aussi les dialogues très travaillés aux tournures d'ancien français ou qui évoque les ballades chantées, nous transportent dans l'époque. Un des charmes des bd de Bourgeon réside dans son travail sur la langue française. Le dessin reste dans la lignée des passagers du vent.


3 - Le Cycle de Cyann (1993-1997) - série en 2 tomes

les couvertures:
 

On change complètement d'univers avec cette série puisque c'est de la SF, type space opera, très loin de la bd historique.
Elle est aussi co-scénarisée par Claude Lacroix.

L'histoire commence sur une planète qui s'appelle Ohl, dirigée par le clan Olsimar. Une mystérieuse maladie, qui attaque particulièrement les hommes, met en danger la vie sur la planète. Pour essayer de trouver un remède, Cyann, fille du seigneur Olsimar, et une équipe spéciale formée pour l'expédition, sont envoyées à travers l'espace dans une colonie lointaine avec laquelle le clan a perdu tout contact. Commence une expédition risquée qui amènera les personnages à comprendre d'où vient cette maladie et les intrigues politiques qui y sont liées. C'est aussi un récit initiatique où Cyann, riche héritière, arrogante et hautaine, va apprendre à ouvrir son horizon et considérer la vie sous un autre jour.

quelques planches:
 

L'univers de cette bd est totalement original. Il y a moult recherches sur la faune, la flore, les vêtements, les us et coutumes, l'archi ou encore les véhicules. L'auteur crée une société complexe, hiérarchisée. Je trouve qu'il met au service d'un monde futuriste purement fictif ce qu'il a appris dans la recherche historique de ses bd précédentes. C'est la même approche détaillée, renseignée mais cette fois sans le support des archives. Ce qui finalement apporte un élément nouveau à son œuvre.

recherches:
 



Suite de sa carrière
Clairement je la trouve moins intéressante. Il a sorti plusieurs autres bd par la suite mais qui gravitent dans les mêmes univers : 4 tomes en plus qui se déroulent dans l'univers du Cycle de Cyann et 2 tomes pour les passagers du vent qui se déroulent bien après les évènements de la première série.

suite des passagers du vent:
 

suite du cycle de Cyann:
 

Il y a des choses qui restent intéressantes, notamment la petite fille bois caïman, qui explore la Nouvelle Orléans, mais je trouve qu'il ne se renouvelle pas vraiment, exploite ce qu'il a déjà construit jusqu'ici. Et après c'est peut-être subjectif mais même la force des intrigues en pâtissent et le dessin aussi. C'est flagrant pour la suite du cycle de Cyann.


Sa méthode de travail
Comme je l'ai déjà dit, beaucoup de son œuvre est inspiré de l'Histoire et d'images d'archives, études architecturales, vestimentaires, d'objets, d’œuvres d'art, etc. Beaucoup de ces éléments sont repris quasi à l'identique. Il étudie à fond les éléments dont il a besoin. Je pense notamment aux bateaux des Passagers du vent, examinés sous toutes les coutures. Donc au final il invente très peu de choses, récupère, choisi et assemble. Exception faite au cycle de Cyann comme je l'ai déjà dit.

exemples:
 

Pour mettre en scène, il s'aide constamment de maquettes qu'il construit lui-même, reproduit les espaces où se déroulent les évènements, fabrique les véhicule, reconstitue les vêtements de ses personnages. Il fait aussi des modelages de ses personnages. Je suis pas sûre que ce soit vraiment une nécessité pour la bd ^^. A mon avis, il aime faire exister ses mondes que ce soit par la bd ou par tout le travail préalable qu'il s'impose.

exemples:
 


Pour conclure
Cet auteur me fait un peu penser, dans sa démarche créative, à un Umberto Ecco pour ceux qui connaissent, auteur du Nom de la Rose ou encore du Pendule de Foucault, entre autres. A mon sens Ils partagent une approche très érudite de l'art, très documentée historiquement aussi, foisonnante dans les détails et on pourrait ne jamais finir de les étudier (enfin pour ceux qui aiment ça). Beaucoup d'historiens se sont intéressés à son œuvre pour en vérifier les faits dont un qui en a fait une étude approfondie mettant en parallèle les faits historiques et les évènements de la bd.

Dans le sillage des sirènes de Michel Thibaut pour les compagnons du crépuscule
Les chantiers d'une aventure de Michel Thibaut pour les passagers du vent

Généralement je n'aime pas bien quand les auteurs étalent trop leur science ou leur culture, s'ils ne font que ça. Du genre regardez j'ai dessiné un joli bateau et il est conforme au poil au modèle ou encore lisez ma BD parce qu'elle est blindée de références et donc elle est bien. Non. Bourgeon je trouve se distingue de cette tendance là parce qu'il crée des histoires originales, des personnages peu communs et une approche très personnelle de l'Histoire. Sa "science" reste discrète, voire peut nous passer complètement sous le nez, non érudit que nous sommes (je parle pour moi ^^'), sans gâcher pour autant notre plaisir à lire et suivre les aventures des personnages.

J'aimerais noter aussi en dernier point, l'approche qu'il a des personnages féminins. Toutes ses héroïnes partagent des points communs. Ce sont en générale des femmes fortes, libérées, rebelles et intelligentes. C'est très appréciable de voir un auteur masculin éviter l’écueil de la femme potiche et nous livrer un idéal féminin loin des clichés. Je trouve que c'est assez rare, surtout à l'époque où il écrit. Enfin on peut sûrement trouver plein d'autres exemples mais Bourgeon en est un.
Après il ne s'interdit pas pour autant, loin de là, de jouer avec l'érotisme provoqué par ces personnages, qui fait partie intégrante, je pense, du plaisir qu'il a à dessiner des femmes.

Voilà ! J'espère que ce gros pavé vous a un peu intéressé.
N'hésitez pas à faire des critiques ou corriger si je me suis trompée.
Revenir en haut Aller en bas
kaze
Bienveillant_admin
Bienveillant_admin
avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: François Bourgeon   17/5/2016, 16:22

Merci pour l' article :)

J' étais tombé sur le compagnon du crepuscule dans une maison de la famille . Vu que j' étais petit j' avais ça m' a laissé une impression vachement weirdo, flippant, cru . avec comme tu dis un peu d' erotisme, mais aussi des sortes de trolls/gremlins ou je sais pas quoi, affreux ^^ (et puis son trait aussi a quelque chose de flippant xD )
faudrait que j' en relise pour voir maintenant

- - - - - - - - - - - - - - -
gueublo   -   présentation sur le forum   -  facebook
Revenir en haut Aller en bas
http://kazeplop.blogspot.com
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3591
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: François Bourgeon   17/5/2016, 22:48

Oui j'ai aussi trouvé des bds de lui par hasard dans ma fae haha, c'est un mec hyper impressionnant mais ses histoires sont tres bizarres parfois haha

- - - - - - - - - - - - - - -
Tumblr, Twitter, Pinterest
The Polywave, C'est bien quand c'est court, Les Croqueurs
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
Agnès R
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 35
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
7/7  (7/7)

MessageSujet: Re: François Bourgeon   17/5/2016, 23:16

haha tu m'as fait rire kaze. Je crois qu'il m'est arrivée à peu près la même chose. J'ai découvert Les compagnons du crépuscule quand j'étais petite chez un oncle et ça m'a fait une impression genre dégoût/fascination. Je l'avais pas lu à cette époque parce que c'était compliqué et clairement pas pour les enfants. Je l'ai redécouvert bien plus tard et j'ai bien accroché.

Ouais c'est surtout les compagnons du crépuscule qui est une bd barrée, le reste ça va à peu près ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Bourgeon   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Bourgeon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François BOURGEON et LACROIX
» François Bourgeon et le cycle de Cyann
» Connaissaient-ils la marmotte au XVe ?
» La plus belle bande dessinée médiévale ?
» Les Passagers du Vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! :: BD, mangasses, comics (auteur, series)-
Sauter vers: