CQFD 2049
Bienvenu sur CQFD 2049 ! Un forum d'entraide et d’échange sur le storyboard, le cinéma, la narration, le dessin et toutes formes d'Arts en général, gratuit et ouvert a toute personne voulant se professionnaliser ou étant pro.

Nous essayons d'aider au mieux les gens, ce gratuitement. Nous sommes humbles mais voulons rester exigeant et lucide dans notre travail et voulons pousser les gens qui le souhaitent, dans cette même direction, dans le respect de leur personne bien sur. Merci de ne pas vous méprendre sur notre démarche.

Un maximum de sections sont accessibles sans inscription, en espérant que ça serve a plein de gens :)


Storytelling, Cinema, Dessin et Arts Narratifs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8640
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Ven 8 Déc 2017 - 4:47

Encore un thread sur lui car j'enchaine son 4e film la
je m'en remet pas ,

Un pur chef d'oeuvre comme trois couleur bleu,

L'histoire de deux femmes d'apparence identiques, qui naissent dans 2 pays different et l'une d'entre elle meurt prematurement et protege en quelque sorte l'autre de ses propres erreurs et extremes mais bon c'est tellement profond que c'est complique a resume

tout ce que je peux dire c'est que la mise ne scene est a couper le souffle, y a pas un plan faible et meaningless, on est tellement avec les personnages , on ressent les choses comme eux car il met l'accent sur les sens et les emotions des personnages. le toucher, le froid ,le chaud, la poussiere , la pluie, la terre les arbres, la lumiere, la faim la soif, les reflets, les miroirs, le vent, la neige, le sexe, enfin nimporte quoi qui peut nous faire nous sentir a al place du personnage, comme un bon film asiat le fait naturellement (y a toujours une scene de bouffe dans un  ilm asiat pour ce genre de raison)

la plupart des films racontent vaguement les actions des persos et le subtexte, les films de ce monsieurs sont bien plus profond et complexes dans la maniere dont c'est filme. non pas complexe intellectuellement( et pourtant il fait des scenar virtuoses mais je ne my attarderai pas ici )  mais  au contraire, c'est du pur art visuel qui raconte de maniere visuelle et directe des sentiments et des concepts tres complexes donc c'est tout sauf elitiste ou chiants, c'est juste qu'il parvient a nous toucher au plus profond en parlant a notre subconscient via ses plans,. ses couleurs ses lumieres, ses symboles, ses concepts, sa musique , ses sons, ses sensations. en bref ce mec maitrise l art cinematographique a la perfection

exemple a la con, la fille est malade et a une premiere crise cardiaque (c pas du spoil c au debut du film) disons, elle se precipite vers un banc. elle pourrait le faire genre lel court vers un banc mais non, elle deglingue des tas de feuilles mortes dans un parc en passant donc ca renforce visuellement la violence interieur de sa detresse physique. je veux dire ca parait bete mais qui y aurait pense? eh ben tout est comme ca. regardez bien comment il illsutre chaque plan, pourquoi ce plan est special et iconique, et dites vous dans votre tete, la phrase resumant ce plan. vous verrez que le propos est simple et juste mais que la maniere dont il illustre ce propos est super elabore et abouti , super pense


autrement dit si vous voulez vous ameliore au dela du cote technique demandez vous comment optimiser par nimporte quel moyen, chaque propos de chaque plan, et la vous allez peut etrre vaguement toucher du doigt ce que ca veut dire d etre storyboarder. et du coup c la ou je vous rappelel de lire le bouquin de mise en scene d Eisenstein qui vous permettra d intellectualiser rationnellement ce que je dit. il vous apprendra a penser une image de maniere intellectuelle, a percer le langage visuel du cinema et du theatre, pour mieux l integrer a votre travail.  sans cela vous aurez du mal au bout d un moment

apres encore une fois trois couleurs blanc et rouge c pas genial je pense , mais avant tout car le scenar a un soucis de coherence et de credibilite ce qui m a sorti du film mais en vrai tout est super cool

ses films sont extremement symboliques et triturent dans notre subconscient comme jamais



quelques videos pour se mettre dans le bain









voila une master class de lui que je vais ecouter de ce pas




et d'autre video d analyse a voir














Dernière édition par mylydy le Dim 10 Déc 2017 - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Ratcho
Bernard Minet
Bernard Minet
avatar

Messages : 227
Date d'inscription : 06/06/2013

MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Ven 8 Déc 2017 - 7:58

ca donne envie, merci
Revenir en haut Aller en bas
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3612
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Sam 9 Déc 2017 - 11:51

Merci pour tous les essais vidéos c'est hyper instructif!

J'ai découvert ce film ya un mois ou deux et j'ai vraiment accroché. Sur le moment je me suis même demandé pourquoi j'ai autant aimé alors que je croyais avoir pas pigé le propos, j'avais peur d'avoir aimé juste la cinématographie et l'univers et que ça m'ait aveuglé.
Avec le recul je crois commencer à comprendre pourquoi le film est hyper maîtrisé narrativement (techniquement ça allait sans dire dès le début) et que c'est justement parce que le propos est "subtile" et "paradoxal" que ça m'a perturbé. Les réflexions abordées sont hyper denses et moi je cherchais une réponse toute faite.

Comme on s'éduque au livre de scénar avec des exemples hyper simplistes des fois j'ai l'impression que ça nous fait passer à côté de ce genre de films alors qu'il faut manger de tout (en tout cas ça a été l'effet sur moi). Je pense aussi que des fois ça aide de faire un peu de philo pour se mettre à niveau et analyser ce genre de films.

Pour ceux qui l'ont vu, au delà de la cinématographie magistrale qu'on doit prendre en exemple pendant des heures pour se former, vous en tirez quoi vous en tant que spectateur?

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8640
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Sam 9 Déc 2017 - 17:54

cool avatar sov ^^

je n ai pas encore etudie ce real de fond en comble mais il me semble qu il est tres porte sur la philo et la spiritualite c peu de le dire ^^ donc bien sur si les images sont si forte c que elles sont construites pour donner forme a un propos deja bouleversant a la base

et je pense que c ca le plus ouf, il arrive a parler de choses tres abstraites et complexes mais de maniere visuelle, emotionnelle et simple ce qui veut bien sur dire qu il bullshit pas en mode ellitiste.

perso ses films m'ont bouleverse et touche au plus profond. "bleu" certainement parce que ca raconte pour moi comment remettre du sens a l'existence quand elle s'est vide soudainement et que tout les gens qui nous liaient a elles ont soudains disparus. l'existence prenant avant tout sens par les connexions qu'on peut faire entre les gens ou les etres vivants. je suis bouleversee aussi par la double vie de veronique parce qu'il parle de connexion extra sensorielles, d'energie et de nature, de l'infini. sans etre croyante je veux dire par la que le mec parle du cosmos derriere tout ca. a mon avis en tt cas. il parle du bonheur de vivre et de ressentir, il parle de destin. je suis assez confuse car je n'ai pas vraiment encore digeree ce que je retire de ce film (d ou le fait que j en ai pas parle ainsi avant ta question mais bon pk pas en parler quand meme apres tout ^^)


Dernière édition par mylydy le Dim 10 Déc 2017 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3612
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Sam 9 Déc 2017 - 23:47

Ouais je te suis parfaitement! C'est assez proche de mon ressenti aussi. C'est perturbant quand même de pas pouvoir mettre de mots concrets, surtout en le matant, et que ça te touche quand même alors que tu le relies à rien. Ce film je trouve c'est une expérience hyper immersives et intéressante et "c'est juste la vie" quoi.
J'ai chopé Bleu je me le matte très bientôt du coup, ça a l'air top.

Du coup j'ai essayé de mettre des mots sur mon sentiment après y avoir re-réfléchi (attention spoil) :
Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8640
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   Dim 10 Déc 2017 - 0:13

globalement d accord avec ton analyse, je sais pas comment expliquer la fin si jamais tu peux mettre des mots hesite pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La double vie de Veronique (masterpiece alert level5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD 2049  :: What do you REALLY wanna know? :: CINEMA , Storytelling, Scriptwritting, Storyboarding-
Sauter vers: