CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Character Design

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Garet
diamond post
diamond post
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 15/01/2011

MessageSujet: Character Design   12/11/2011, 17:06

Salut tout le monde !
J'ai regardé un peu et j'ai pas vu de lien qui parlait de ce site énormissime :

Character Design... Il faut cliquer ici I love you

C'est une annexe du blog Art center, avec tout pleins d'inteviews d'artistes qui viennent de différents horizons, avec comme base commune le design, la composition et l'illustration.
En gros les artistes parlent de leur parcour, leurs influences, leurs méthodes de travail, et disent ce qui leur semble primordial pour réussir dans leur domaine.

De la balle !

Personnellement je trouve ces textes vraiment intéressants, on voit bien que chaque parcours et approche sont différents, mais qu'il n'y a pas de secrets : dans le fond ils disent tous la même chose.

Pour changer (haha), je propose donc de faire ici un thread de traductions de toutes les interviews qui vous semblent intéressantes.

Je vais commencer par Paul Briggs (je le présente pas, il va le faire tout seul ^^), puis je posterai la dernière en date (pour commencer), celle de Denis Zilber !

Bonne lecture !

Revenir en haut Aller en bas
Garet
diamond post
diamond post
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 15/01/2011

MessageSujet: Re: Character Design   12/11/2011, 17:35

Paul Briggs, "head of story" chez Disney

http://characterdesign.blogspot.com/2011/10/paul-briggs-interview.html

Dîtes m'en un peu plus sur vous, votre vie ? Où alliez vous à l'école, qu'est-ce que vous étudiez ? Qu'est-ce qui vous a aidé à devenir l'artiste que vous êtes aujourd'hui ?

Je viens du grand Etat du Texas, où les hommes sont des hommes, de même que les femmes. Nan je plaisante, j'adore cette région et je suis fier d'être Texan.
J'ai passé deux ans et demi au Kansas City Art Institute, dans le Missouri. J'y suis allé parce-que l'incroyabe animateur de Disney Marc Davis venait de là.... et....parce-qu'ils m'ont payé la plus grande partie de mes études. Je n'ai pas eu énormément de cours de dessin d'animation à l'école. J'étais plus dans la peinture, la sculpture, la céramique et les portraits.

Puis à 20 ans j'ai fais un stage à Disney Feature Animation.

J'ai dès lors passé la majorité de mon temps à Disney, mais j'ai aussi travaillé pour Warner bros et Nickelodeon. Je suis dans l'animation depuis une quinzaine d'années déjà, et je suis actuellement chef de projet pour Disney Animation (head of story).

Qu'est-ce que vous faîtes en tant que "head of story" comparé aux autres storyboarders ?

Être un chef de projet, ou superviseur, signifie que tu "manages" une équipe de Storyboarders qui travaillent ensemble pour retranscrire à l'écran la vision des directeurs.


Comment vous y prenez vous pour faire un Storyboard, et à qu'est-ce qui vous traverse l'esprit, du début à la fin ?

Je commence toujours par me demander "pourquoi cette séquence est dans le film ?".
Dès que je suis au clair avec ça je décortique tout et je fais les personnages les plus forts possibles (caractère, mise en scène) pour qu'ils méritent de rester dans le film.

Je suis un fanatique du thumbnail. Je fais deux ou trois séries de thumbnails avant même de commencer à boarder. Quand je suis satisfait du résultat je redessine le tout digitalement et je le montre à l'équipe et au directeur.


A quoi ressemble une journée typique pour vous ? Et avec qui travaillez vous ?

Ca dépend des jours. Les journées les plus sympas sont dans la "story room" à travailler avec l'équipe. Parfois je dessine sur mon bureau, parfois je suis dans la salle de montage, ou dans l'éditorial en train de regarder l'avancement du film. Il y a aussi les redoutables réunion managerielles. En ce moment je travaille avec Chris Williams (le directeur), Tim Mertens (l'éditeur), Paul felix (le directeur artistique) et toute l'équipe.

Quels sont les projets sur lesquels vous avez travaillés ?

http://www.linkedin.com/in/pbcbstudios

Quels sont vos story artistes préférés ?

TOUT LE MONDE dit toujours qu'il y en a trop pour qu'on les liste mais vous savez quoi... je vais le faire !

Premièrement et en priorité, j'adore m'inspirer du travail old school de Vance Gerry.

Et ces gens ont tous eu une influence sur moi :

Dean Deblois, Toby Shelton, Barry Johnson, Chris Williams, Dean Wellins, Steve Anderson, John Ripa, Marc Smith, Joe Mateo, Don Hall, Mark Kennedy, Jeremy Spears, Michael Labash, Josie Trinidad, Mike Gabriel, Marc Davis, Nicole Mitchell, Jeff Ranjo, Nathan Greno, Kendelle Hoyer, Clio Chiang, Byron Howard, Chris Ure, Tom Ellery, Lissa Treiman, Normand Lemay, Don Dougherty, Brian Kesinger, Fawn Veerasuthorn, Jed Diffenderfer, Leo Matsuda, Michael Lester, Rad Sechrist, Will Mata, Chen Yi Chang, Dave Pimentel, Jenny Lerew, Wilbert Plijnaar. Bruce Morris, Randy Cartwright, Dan Abraham, Scott Graham, Lawrence Gong, Tom DeRosier, Kevin Gollaher, Kevin Deters, Stevie Wermers, Howard Baker, Chris Mitchell, Oliver Thomas, Tom Nelson, Joe Ranft, Enrico Casarossa, Ronnie Del Carmen, Louis Del Carmen, James Robertson, Nick Sung, Scott Morse, Mark Andrews, Pete Sohn, Ted Mathot, Louis Gonzales, Bud Lucky, Rodolphe Guenoden, Andrew Stanton, Josh Cooley, Gabrielle Pennachioli, Dave Derrick, Steve McCloud, Aurian Redson, Kris Pearn, John Hoffman, Daniel Chong, Tron Mai, John Musker, Matt Jones, Alex Woo, Octavio Rodriguez, Bill Pressing, Chris Sanders, Stephan Franck, John Sanford, Ed Gombert, Kevin Harkey, Bruce Timm, Joe Grant, Burny Mattinson, John Lasseter....Hayao Miyazaki ... Bill Peet…. Arg, c'est trop dificile ! Je sais que je vais en oublier quelques uns, et il y en a de plus en plus chaque jour.

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? (si vous pouvez nous le dire)

Un film.... réalisé par Chris Williams.... qui me tient vraiment à coeur, et qui va être incroyable ! Mais je ne suis pas sûr de sa date de sortie. Je vous le ferai savoir dès que j'en sais plus !

Est-ce que vous pouvez nous parler de la façon dont vous mettez en couleurs vos travaux, ainsi que le type d'outil et média que vous utilisez ?

J'utilise seulement la couleur quand je veux que quelque chose ressorte et soit remarqué. Voilà un petit truc que j'utilise : en fait je mets ma palette photoshop en couleurs du web, ce qui me donne du noir, du blanc, et trois valeurs de gris. Le travail digital est dangereux parce-qu'il y a TELLEMENT de possibilités alléchantes que c'est facile de se laisser happer et se retrouver à faire de jolies illustrations plutôt que de faire des sketchs de story board. Enlever les options me permet de me concentrer sur l'idée plutôt que sur une image qui serait juste jolie.

Je dessine sur une Cintiq, j'utilise photoshop, et j'écoute de la musique sur Itunes. L'un des trucs les plus importants que je possède sont mes écouteurs « antibruits » (by Dr. Dre). La plupart du temps je les porte alors que je n'écoute même pas de musique.

Quel est la partie la plus facile quand on fait un story board, et qu'est-ce qui est le plus difficile ?

La partie la plus facile est la fête qu'on organise quand le film est fini, et la partie la plus difficile c'est toutes les cases blanches que tu croises.


Qu'est-ce que vous faîtes pour rester créatif ?

J'essaie de faire plein de choses en dehors de l'animation. Des choses dont je peux dire qu'ils viennent de moi, c'est très très important. Après quelques années à travailler dans l'industrie j'ai réalisé que je n'avais rien réalisé que je possédais, alors j'ai commencer à faire des trucs juste pour moi. J'ai publié des bouquins, fait des dessins à une très grande échelle, des sketchs, des cartes de voeux, des designs de fournitures, de la calligraphie, de la typographie et du design en dehors du studio.


Quels sont vos séquences de storyboards préférées ?

"Baby of mine » de Dumbo est vraiment exceptionnel. Ces vieux roublards traitaient un sujet vraiment pas évident (la séparation d'un enfant avec ses parents), c'est une séquence très émouvante, approchée d'une manière vraiment talentueuse

http://youtu.be/CORf1liT9cE


Tout le court de Michael Dudoc De wit « father and daughter ». Encore une fois, une histoire qui parle de la perte/séparation mais dîte d'une façon aussi tendre que poétique.


http://youtu.be/HQfOFVMth5Q

Je suis nul pour faire des séquences d'action comprenant des personnages « amusants ». j'ai vraiment adoré le combat de M. Incredible avec le premier robot, vraiment très drôle !

Qu'est-ce qui vous a inspiré/poussé à devenir un artiste ?

J'ai toujours aimé dessiner, mais en 1984, j'avais 10 ans, j'étais dans une petite librairie et je suis passé devant l »illusion of life » de Frank et Ollie. Bien que nous ne pouvions pas nous le permettre ma mère me l'a acheté. J'ai passé le reste de ma journée à percuter des choses parce-que j'essayais de marcher et de lire en même temps. Je suis resté la tête dedans pendant un long moment. Je remercie ma mère d'être mon plus grand soutient, ce livre étant une grande source d'inspiration.


Quels sont les trucs utiles que vous avez appris des autres artistes avec lesquels vous avez travaillés ou que vous avez vus ?

C'est bon de savoir que tout le monde a du mal. Même les meilleurs. Ce qui fait de ces gens les meilleurs, c'est qu'ils n'abandonnent jamais.


Quels sont vos sites préférés ?


rappers that look like magicians - http://magicalrappers.tumblr.com/
animals on drugs - http://animalsondrugs.tumblr.com/
bacon or beer can - http://www.baconorbeercan.com/


Qu'est-ce que vous pourriez nous dire sur le boulot de Story Artist ? Quels conseils pourriez vous nous donner ?

Voilà ce que je dis à ceux qui veulent faire des story boards.

Premièrement, tune dois pas être un incroyable dessinateur, mais ton dessin doit véhiculer une idée, que tu peux présenter clairement ! Donc... cela requiert quelques habiletés en dessin. Tu ne peux pas « tricher » sur ça. Tu ne peux pas passer du temps à essayer de comprendre comment dessiner un avant bras devant tes cases de storyboard parce-que dès lors tu n'es plus concentré sur l'histoire que tu racontes, tu apprends toujours à dessiner. Donc premièrement, démontres que tu peux transmettre des idées clairement, à travers des dessins forts.

Puis, encore plus important, tu dois savoir raconter des histoires. Tu dois utiliser des images pour montrer que tu es un bon écrivain qui travaille avec des personnages et une structure. Peux-tu utiliser des images pour faire vivre un personnage atypique dans une scène d'action, une comédie ou un passage émotionnel ? Ou même dépeindre un personnage à travers une seule image représentative ?

J'adore regarder des travaux qui utilisent le minimum de dessins possible pour raconter une bonne histoire, ou un portfolio qui est orienté animation, ce qui veut dire un sens aigu de la plaisanterie, de la caricature et de l'imagination.


Si des gens veulent vous contacter, comment peuvent-ils faire ?


On peut me joindre via mon blog - http://www.pbcbstudios.blogspot.com

Mais...n'espérez pas une réponse rapide. Randall m'a envoyé cette interview il y a 4 ans. Je suis désolé Randall !


Et pour finir, avez-vous quelques artworks à vendre pour ceux qui aiment ce que vous faîtes, où et quand les acheter ?

J'ai quelques livres en cours mais rien de fait jusqu'à présent.
Si vous avez un sketchbook je peux vous l'échanger contre l'un des miens !

Pour plus d'information sur les livres que je fais actuellement, contactez moi !

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   13/11/2011, 00:04

tres bonne initiative
j'atttend de voir si y'a d'autres post pour le mettre dans la section best of the best
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
kaze
Bienveillant_admin
Bienveillant_admin
avatar

Messages : 1371
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Character Design   15/11/2011, 21:11

Léo Matsuda (story artist chez Disney)


Parles moi un peu de toi, de ta vie . Où est tu allé à l' école et quels cours à tu étudié ? Qu' est ce qui t' as aider à devenir l' artiste que tu es aujourd' hui ?

Je suis originaire du Brésil . J' ai eu mon bac en dessin industriel à la Mackenzie University à Sao Paulo, et depuis j' ai décidé de monter ma carière vers l' animation .
J' ai eu la chance de travailler pour une boite d' animation pendant que j' était au Brésil et ça m' a donné un aperçu de la façon dont marche l' industrie de l' animation .
Finallement, je suis venu aux States et j' ai été accepté à CalArts. Le fait que j' avais un peu d' expérience dans l' animation a été crucial pour être un élève mature pendant que j' étais à CalArts . Je travaillai tres dur durant mes 4 ans là bas et j' ai depensé beaucoup d' argent en cours mais je n' ai jamais tant appris dans ma vie .
A CalArts, on doit venir avec des films individuels tous les ans et ça m' a fait réalisé qu' est ce que j' aimait en terme de production de film et qu' est ce que je voulais faire dans l' animation . Ca m' a fait comprendre qu' est ce que je ressentais vraiment à propos de tout ça .

Comment tu design, et qu' est ce qui se passe dans ta tête, du début à la fin ?


Je pense que le design est directement relié au story et à l' animation . Si tu as un bon story derrière le design, ça va fait un design plus riche . Ca va être tres interessant et attrayant au delà de simples variations de formes, couleurs et dessins . Je crois aussi qu' un bon design raconte une bonne histoire .

La personnalité est quelquechose d' essentiel aussi . Je vois beaucoup de personnalité dans Ronald Searle et dans Hirschfield par exemple . L' animation est directement relié au design parceque chaque domaine maintient l' autre . Si tu as un design qui a été crée en prenant en compte l' animation, ça va rendre l' animation plus attrayant .

Quel est ta journée typique ? Et avec qui tu travaille ?

Je vais au travail tous les jours, et la nuit j' essaie de travailler sur mes projets personnels tels que les illustrations, les bandes dessinés, l' étude de films, etc. Je travaille dans le département story et les gens avec qui je travaille sont tres talentueux et créatifs . Parler avec mes camarades m' inspire toujours et me donne l' envie d' être un meilleur artiste .

Sur quels projets t' as travaillé ?


J' ai travaillé sur le film des Simpsons en tant que Character Layout Artist, j' ai fait du character design en freelance pour divers sociétés, et j' ai travaillé pour les studios BlueSky dans le département story . Aujourd' hui je travaille chez Disney dans le departement story .

Est ce qu' il y a un design que tu as fait dont tu est particulièrement fier ?


J' ai vraiment aimé certains designs que j' ai fait durant mes années à CalArts . Ca demandait beaucoup de recherches et c' était une époque où j' avais beaucoup de liberté .

D' apres toi, qui sont les meilleurs artistes du moment ?

Il y a trop de bons artistes dans l' industrie . Cependant, je pense que ceux qui m' ont vraiment influencé dans ma façon de travailler en terme d' art sont les suivant :
Lou Romano, Ralph Eggleston, Harley Jessup, Carter Goodrich, Nicolas Marlet, Ricky Nierva, Tony Fucile, and Teddy Newton.

Pourrais-tu parler de ton processus de coloration, ainsi que les outils et médium que tu utilise ?

Je pense que les peintures tradi sont toujous plus belles . J' adore la gouache et l' aquarelle et je les utilise dès que je peux . Toutefois, créer des illus en utilisant le digital est très efficace et montre un résultat final avec une honnête rapidité . J' aime ça parceque j' ai fini par être prolifique .

Quand tu design, quel partie est la plus simple et amusante et quelle est la plus dur ?

La partie la plus difficile vient avec l' idée du design . Dès que je l' ai, c' est plus facile et amusant d' en finir avec l' exécution . Évidemment, l' exécution n' est pas toujours facile mais une fois que t' as l' idée de ce que tu veux, tu te perdra jamais dans le processus .

Qu' est ce que tu fais pour garder ta créativité ?


J' essaie de lire des bouquins, matter des films, aller à differents endroits, rencontrer de nouvelles personnes, et le plus important je dirai, c' est faire l' experience de la vie . Comment tu pourrais t' exprimer toi-même si tu n' as rien de personnel à dire ?

Quels sont les designs préférés que tu as vu ?

Pour en nommer quelques uns, je dirai des designs de T S Sullivan, Ronald Searle, All Hirschfield, Ralph Steadman, Jean-Jacques Sempé, Edward Gorey, Aurelius Battaglia, Mary Blair, M Sesak, Charley Harper, Maurice Noble, Tom Oreb, Ward Kimball, Milton Kahl, Marc Davis,etc.

Aussi quelques peintures de Gustav Klimt, Salvador Dali, Egon Schiele, Hokusai, Toulouse Lautrec etc.

Quel est ton sujet préferé à dessiner ? Pourquoi ?


Je ne pense pas que j' ai un sujet favori à dessiner . Ca depend de l' environnement ou de mon humeur . Defois j' ai juste envie d' observer les choses autour de moi et sans rien dessiner . Defois je suis inspiré pour dessiner et je crée differentes choses et sujets basés sur les experiences que je viens juste d' avoir .

Qu' est ce qui t' as poussé à devenir un artiste ?


J' ai toujours dessiné mais il ne m' étais jamais venu à l' esprit que j' allais travailler dans l' animation . Je crois que ce qui m' a poussé à devenir un animateur était les cartoons de Chuck Jones . Il met tant de sa personnalité dans ses courts métrages .

What are some of the neat things you have learned from other artists that you have worked with or seen?

Quels astuces as tu appris des autres artistes avec qui tu as travaillé ou que tu as vu ?

La plus importante chose que j' ai appris est de penser avant de commencer quoique ce soit . Defois on saute à notre bureau pour dessiner quelquechose sans trop reflechir .

Quels sont tes sites preférés ?

Les sites ou blogs d' amis ou de camarades de boulot . Ils sont extremement talentueux et sont toujours une source d' inspiration . La plupart sont en lien sur mon blog : eomatsuda-blog.blogspot.com . Appreciez leurs boulot .

Quel conseil pourais tu nous donner, afin d' être un artiste ? As tu une queconque astuce à donner ?

Entourez vous de personnes qui vous inspire et qui supportent votre travail . C' est dans mon opinion, la meilleure façon de rester inspiré . L' inspiration est tout ce dont on a besoin pour ne jamais abandonner .

Si des gens veulent te contacter, comment ils doivent faire ?

Blog: http://www.leomatsuda-blog.blogspot.com
Email: leoimatt@hotmail.com

Pour finir, tu as des travaux à vendre (croquis, impressions etc.) ?


Dans le cas où il y a un intérêt dans mon travail, contactez moi via mon email . J' ai des impressions disponibles .
Revenir en haut Aller en bas
http://kazeplop.blogspot.com
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2209
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Character Design   15/11/2011, 23:37

<3 merci

- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
julesR
rapunzeladmin
rapunzeladmin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Character Design   31/12/2011, 19:05

Euh... je ne sais pas si c'est ici que je dois le mettre, mais voila une trad de the art center character design : Carlos Grangel

Voici le lien vers l'interview : http://carlos-grangel-interview.blogspot.com/

Carlos, pouvez vous m’en dire un peu, sur vous, sur votre vie ? Ou êtes vous allé à l’école, quelles études avez-vous fait ? Qu’est-ce qui vous a aidé à devenir l’artiste que vous êtes aujourd’hui ?

Je suis né à Barcelone et j’y suis allé à l’école. Après avoir terminé le lycée, j’étais sur le point d’aller à l’université mais, avec ma famille derrière, j’ai décidé de faire ce qui me plaisait, ce qui me donnait de l’énergie. J’ai toujours eu un penchant artistique, je me suis donc fait un petit portfolio et j’ai trouvé une place dans une « Agence de Studio ». J’ai commencé par faire de la bande dessinée et de l’illustration de manière indépendante, pendant un certain nombre d’années. Je me suis alors décidé à pousser plus loin mes connaissances et j’ai fait une année de cour dans les techniques d’animation, dont je sortis diplômé en 1989. Jai toujours été attiré par l’animation et j’étais vraiment intéressé d’apprendre le processus depuis la phase de développement, jusqu’à l’animation et la postproduction. J’ai présenté quelques échantillons de mon travail à Amblimation (à Londres) et j’ai eu la chance de commencer à travailler en tant que « character designer ».

.
Qu’est-ce qu’un jour ordinaire pour vous, et quelles sont les personnes avec qui vous travaillez au studio Grangel ?

J’essaie de travailler 9 à 10h par jour. Ma journée commence vers 9h, jusqu’à tard le soir. Il faut savoir que notre clientèle est internationale, le « décalage horaire » (the time différence) fait que nous travaillons de longues heures. Je travaille dans un assez grand bureau avec plusieurs collègues. J’aime l’énergie créative et le partage d’idées qui nous permet de faire de meilleurs choses et c’est super d’écouter et de prendre en compte ce que ton ami artiste a à dire. L’un d’entre eux est Carles Burges, notre directeur artistique et graphic logo designer, qui a toujours des suggestions pour des améliorations. Il y a aussi d’autres bureau au Studio, qui se réfèrent à différents types de travail. C’est toujours bien de s’arrêter et de regarder le travail des autres. Cela me donne vraiment une meilleur perspective de mon propre travail lorsque je retourne à ma table.

Quelles sont les choses sur lesquelles vous avez personnellement travaillé ?

Désolé, très peu ! J’ai été spécialiste des personnages pendant de nombreuses années, donc je n’avais pas beaucoup de temps pour les créations personnelles. J’ai quelques idées et quelques croquis pour illustrer deux ou trois livres et je crée aussi des concepts pour des jouets mais ce sera quelques temps avant qu’ils n’atteignent le marché. Je dois ajouter que j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur des courts métrages avec des amis.

Quelle est votre méthode de conception, et qu’est-ce qui vous passe par la t^été du début à la fin ?

Je n’ai aucun problème à partager un aperçu de mon travail. Tout d’abord, je commence par analyser le scénario et le caractère (le cas échéant), en prenant des notes détaillées, et puis je rencontre les directeurs, en accordant une grande attention à tout ce qu’ils disent sur les personnages. C’est vraiment important de clarifier la personnalité et le rôle de chaque personnage. Quand est déterminé ce qui doit être conçu et quand ce doit être conçu ; j’essaie de collecter des références matérielles et des informations. Par exemple, pour une période ou des films historiques comme le Prince d’Egypte, La route de l’Eldorado ou les Noces Funèbres, la documentation est vitale et pour les films avec des animaux, des croquis, des DVDs et des livres de photographies vont pouvoir m’aider.

J’essaie de commencer par du rough, en créant un tas de personnages…des proportions aux costumes pour essayer d’obtenir la personnalité de chaque personnage et la forme de manière lâchée tout d’abord puis le terminer à l’encre et en couleur. Travailler sur un groupe de personnage en même temps m’aide à trouver le bon équilibre et les bonnes proportions, le look des personnages et le bon niveau de stylisation. Le character designer travaille aussi avec le concepteur de la production et le directeur artistique, en partageant des informations et des illustrations. C’est processus créatif très énergique que je trouve fascinant. J’essaie de porter la même attention à tous les personnages et accessoires. Les personnages secondaires sont aussi importants que les personnages principaux pour le designer puisqu’il doit y avoir une cohérence de style.

Quand le style général des personnages a été approuvé, j’explore différents types de corps, de visages pour chaque personnage, comme je tiens à offrir différentes possibilités au directeur pour qu’il puisse choisir (voir les échantillons de William van Dort dans Les Noces Funèbres).



Pourriez-vous nous parler de votre processus de coloration de votre art, ainsi que les types d’outils et de support que vous utilisez ?

Je suis vraiment ouvert à tout types de technique, du découpage/collage jusqu’au crayon de couleur, tout ce qui me permet de m’exprimer. Normalement, j’étudie l’histoire avec attention avant de me plonger dans une technique, ensuite j’utilise un carton de couleur qui me permet de trouver la gamme de couleur pour le look général. Le processus commence avec un crayon ou un pinceau (noir, sépia ou autres). J’aime la sensation, le débit et la fraicheur des coups, des fois sans aucun dessin préparatoire (voir les échantillons du cheval du film Spirit). Pour le processus de coloration, j’utilise tout d’abord des markers ( pantone, copyc ou Magic Marker) puis des crayons de couleur, de la gouache ou des pastels de manière très subtile. (Voir les Lions pour Alex dans Madagascar ou quelques personnages des Noces Funèbres).

Y a-t-il un design que vous ayez fait dont vous soyez le plus content ?

J’ai une bonne mémoire pour la majorité des projets sur lesquels j’ai travaillé. Il y a toujours des choses positives et de bonnes expériences dans chacun d’eux. Je n’ai pas de design favoris. J’ai beaucoup aimé des courts métrages tels que « le créateur de Perruque » et si je dois citer un film, Les Noces Funèbres doit être celui pour lequel les studios et moi-même avons été les plus impliqués. Nous y étions depuis le début et jusqu’a la fin pour répondre aux besoins de la production. Par ailleurs, à la demande de Tim, nous avons aidé par la suite pour les produits de consommation et la commercialisation.

Sur quels projets travaillez-vous aujourd’hui (si vous pouvez nous le dire) ?

Le studio est impliqué dans plusieurs projets, incluant deux ou trois projets commerciaux, un coup de main sur un court métrage et nous travaillons aussi avec Laika, dreamworks et sony. Les sujets et les noms des projets sont confidentiels. De plus, une collaboration avec un autre studio prend forme pour l’année prochaine. Nous sommes vraiment heureux.

Pouvez vous citer quelques-uns de vos artistes favoris ?

J’admire de nombreuses personnes et j’ai beaucoup de choses à apprendre de nombreux artistes mais en même temps, je ne les connais pas tous. Toutefois, pour en citer quelques uns : Dulac, Harry Clarke, NC Wyeth, Howard Pyle, Kley, Hokusai, Searle, Steadman.
Des peintres : Vermeer, Fortuny, Velasquez, Ingres, Degas, Sorolla, Klimt.
Des sculpteurs : R.Bugatti, Pompon, Bernini, Rodin, Canova
Des designers de l’animation : le vieux et nouveau maitre de Disney : Tom Oreb, Chuck Jones et ceux avec qui j’ai travaillé comme collègues et amis : Carter Goodrich, Nicolas Marlet, Tim Burton et Peter de Sève.

Pouvez vous donner quelques uns de vos favoris design de personnages que vous ayez vu ?

J’ai toujours été un fan de films tels que les 101 dalmatiens et La Belle au bois dormant, ainsi que des dessins animés UPA (United Production of America), donc je remercie tout ceux qui ont permis de faire ces films.

Quel part du design est la plus fun et facile et laquelle est la plus difficile ?

J’ai le plus de plaisir à travailler sur la phase de pré production quand je me sens plus créatif et qu’il me vient un flux d’idées nouvelles. J’aime vraiment l’énergie du petite équipe d’artiste travaillant ensemble pour rechercher quelque chose de nouveau, attrayant et intéressant pour convenir à l’histoire, avec le meilleur aspect possible. Pour moi l’animation est un art de collaboration. D’un autre côté il m’est plus difficile de me concentrer sur les feuilles de techniques (model sheets) et de retournement (turnarounds) qui requièrent une discipline qui combine plus d’attention technique, une observation très précise et de l’engagement et plus encore, aujourd’hui, lorsque 90% des films réalisés sont CG (???). Je pense que l’interaction entre le département de design de personnage et celui de modélisation est essentielle puisqu’elle assure l’aspect final. La vision des personnages sur le papier doit être traduite de la meilleur façon possibles sur l’ordinateur.



Quelles sont les choses que vous faites pour garder votre créativité ?

Je ne travaille pas le weekend et j’ai une vie en dehors du boulot. La famille et les amis sont vraiment les choses les plus importantes pour moi.

Quel est votre sujet favori en dessin ? Et Pourquoi ?

Je ne peux penser à tout…J’ai probablement une inclination naturelle pour le design de tout ce qui est stylistique et graphique plutôt que ce qui est réaliste.

Quelles sont les choses que vous avez appris d’autres artistes ?

C’est impossible à lister…beaucoup de choses..chaque jour, vous apprenez quelque chose lorsque vous interagissez avec d’autres artistes. La chose la plus interessante est d’apprendre différents moyens de faire les choses et d’apprendre à utiliser de nouveaux outils et de nouvelles techniques pour vous aider à mieux explorer vos créations. Là, il n’y a pas vraiment de secrets, il faut travailler dur, observer et expérimenter.

Quels sont vos sites web favoris ?

Je suis sûr qu’il y en a de très intéressant, mais je ne peux en recommander puisque je n’en visite pas souvent.

Quel conseil pourriez-vous nous donner pour devenir un artiste ?

Tout d’abord être créatif, deuxièmement, être ouvert au partage et troisièmement, être prêt à repartir à zéro autant de fois que votre illustration l’exige.

Comment peut-on vous contacter ?

Par e-mail, je voyage beaucoup et internet m’aide à rester en contact.

Pour finir, avez vous des oeuvres à vendre (artbook, peintures) pour que les gens qui aiment votre travail puissent savoir où et quand l’acheter ?

Non, désolé…la majorité des films sur lesquels j’ai travaillé n’ont pas de livre de making of et, de plus, les studios ont les illustrations originales pour leurs films. J’ai un ami écrivain qui est interessé pour faire un artbook sur le Grangel Studio, c’est donc une possibilité pour le futur.

Je suis sûr que je parle au nom de tous nos fans quand je dis que nous aimerions beaucoup voir un artbook du studio Grangel. Merci beaucoup Carlos, j’apprécie toutes les informations et les beaux designs que vous avez partagé avec nous tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://julesrigolle.blogspot.fr
benj
MISTER T
MISTER T
avatar

Messages : 1184
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: topic temporaire   1/1/2012, 13:36

Merci beaucoup !! elles sont vraiment sympas ces petites videos il fait un super taff, j'adore ^^
Revenir en haut Aller en bas
julesR
rapunzeladmin
rapunzeladmin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Character Design   24/1/2012, 07:55

Voilà l'interview de Goro Fujita, déjà présenté sur ce forum mais qui mérite bien que l'on en reparle. :



Parlez-moi un peu de vous, de votre vie. Ou êtes vous allé à l’école, et quelles études avez-vous fait ? Qu’est-ce qui vous a aidé à devenir l’artiste que vous êtes aujourd’hui.

Je suis né au Japon et j’ai déménagé avec ma famille en Allemagne vers 3 ans. J’allais à l’école public allemande pendant les jours de la semaine, et à l’école japonaise chaque samedi. Dans les deux écoles, je me souviens de m’être fait crié dessus par mes professeurs parce que je dessinais en classe. J’ai toujours été fasciné par le dessin depuis que je suis tout petit. J’aimais aussi jouer des instruments comme le piano ou la trompette mais à partir du moment où mon frère était 100 fois plus talentueux que moi en musique, j’ai posé mes instruments et je me suis concentré sur l’art.

Mon frère était aussi très bon en dessin mais je sentais que je pouvais le rattraper si je pratiquais assez intensivement. En 1999, j’ai eu mes premiers contacts avec les médias 3D. J’ai vu le célèbre animé de Victor Navone : « Alien Song ». Je me souviens l’avoir regardé encore et encore en essayant de trouver comment il l’avait fait. J’ai commencé des recherches sur l’animation 3D et fais mes premiers rendus dans Bryce et 3D Studio Max. J’ai suis instantanément tombé amoureux de ce nouveau média et j’ai commencé à apprendre sur des livres et j’ai réussi à faire quelques petites animations avec des personnages très basiques.

La 3D n’était pas encore très populaire et il n’y avait pas beaucoup d’écoles où l’on pouvait étudier l’animation 3D en Allemagne. Après avoir eu mon bac en 2000, j’ai postulé pour une école d’art à Hambourg, mais j’ai été refusé. J’ai été déçu parce que je m’attendais à y entrer.

Alors que je cherchais d’autres options, je lisais un magazine de graphisme informatique où j’ai trouvé une publicité pour une école privée d’animation 3D près de Berlin, fondée en 2000. Cela semblait être l’endroit parfait pour moi et je suis allé leur rendre visite. Quand je suis entré dans le bâtiment, j’ai immédiatement eu un bon feeling sur cet endroit.

Le seul problème était que c’était une école privée, donc très chère. Je ne pouvais pas faire payer mes parents donc j’ai décidé de gagner de l’argent d’abord et j’ai fondé avec un ami une entreprise de développement de logiciels, de web design, de programmation et de vente de matériel informatique.

J’ai été programmeur pendant environ un an et demi. Je ne me sentais pas à l’aise avec ce travail parce que mon cerveau ne semblait pas fonctionner de façon technique et logique. Le web design était la partie la plus amusante à faire pour moi. J’ai été capable de gagner de l’argent pour payer une partie des frais d’étude et avec les économies de mes grand mères qu’elles avaient gardé pour moi j’ai pu commencer mes études à L’école du film allemande » en 2002. Mes parents ont pris soin du coût de ma vie. Je leur suis incroyablement reconnaissant pour ça.

C’était un programme de trois ans et nous devions créer 12 projets de films pendant ce temps. Vous pouvez en voir quelques uns sur mon site. A cause des calendriers serrés, nous pouvions difficilement parfaire notre travail mais nous avons appris comment travailler très vite et efficacement, ce qui nous a préparé au monde extérieur. Après la première année, j’étais sûr que je voulais devenir un animateur 3D de personnages. Quand je fus dans ma seconde année, j’ai rencontré Stephan Stoelting.

Un artiste extrêmement talentueux. J’avais entendu des rumeurs comme quoi il faisait des peintures incroyables sur photoshop. A ce moment, je ne savais pas que l’on pouvait peindre sur cette application. Je pensais que c’était uniquement pour la manipulation photo. Ma mâchoire est tombée sur le sol quand il m’a montré ses peintures. Je me suis fixé un nouveau challenge. J’avais besoin d’apprendre comment être capable de peindre comme cela. Même si j’étais très occupé à l’école, j’ai commencé à faire un speedpainting (30min à 1h) par jour.

Stephan m’a guidé tout au long de l’année suivante. Au moment de mon diplôme, j’avais fait plus de 350 peintures. Pendant tout ce temps, j’ai seulement pensé cela comme un hobby et j’étais encore absolument sûr que j’allais devenir un animateur de personnage. Après mon diplôme en 2005, j’ai commencé à travailler comme animateur de personnage en freelance en Allemagne mais j’ai aussi continué à créer des œuvres personnelles. Mon exposition en ligne, à travers mon site web, les forums d’art et mon blog ont attiré les entreprises qui ont voulu m’embaucher comme concept artist. Au début, je ne me sentais pas à l’aise puisque je ne pensais pas être capable de faire ce genre de job puisque je ne suis pas allé à l’école pour faire de l’illustration mais j’ai rapidement commencé à faire les deux : de l’animation 3D et du concept art.

Depuis que j’avais commencé l’école, mon rêve était de travailler au-delà des mers pour une grosse entreprise d’animation, ce qui est devenu réalité en 2008. J’ai postulé à plusieurs reprises pour les deux postes : animation de personnage et développement visuel et DreamWorks m’a engagé comme concept artist. Je devais remercier Stephan pour cela puisque je n’aurai jamais commencé à peindre si je ne l’avais pas rencontré. Je crée toujours des petites animations pendant mon temps libre pour garder mes connaissances en 3D mais faire de l’animation ne me manque pas vraiment pour vivre. Je me suis toujours étonné comment une seule personne pouvait avoir autant d’impact sur votre vie.

Comment peignez-vous, et qu’est ce qui vous vient à l’esprit du début à la fin ?

Cela dépend de ce que je veux faire. Quand je travaille sur une touche de couleur, j’essaie de collecter autant d’informations que possible avant de commencer à travailler sur une image. D’abord je suis lancé par le concepteur de la production. Nous discutons de chose comme la direction de la lumière, la composition, quels personnages sont dans la lumière, etc..Je regarde aussi les story-boards pour comprendre ce qui se passe dans la séquence. Puis je passe du temps à regarder des références. Utiliser des références est essentiel. Il y a beaucoup de choses qui ne vous viendront pas à l’esprit si vous travaillez seulement de mémoire et d’imagination. Quand je commence à peindre, j’essaie de garder mes calques aussi organisés que possible et j’essaie de travailler d’une façon qui me permettra de retourner en arrière pour faire des changent si besoin. La plupart du temps, nous peignons sur une esquisse 3D. Parfois, nous avons seulement un plan de storyboard et nous peignons tout à partir de zéro.

Quand je travaille sur des illustrations personnelles, je travaille de la même façon mais avec moins de calques ? Je n’aime pas avoir beaucoup de calques dans mon fichier photoshop et puisque je n’ai pas à faire approuver mon travail personnel par un directeur, j’aplatis régulièrement les claques quand je sais que je ne ferais pas de changements majeurs sur la peinture.

Il y a des moments où je griffonne juste sans trop réfléchir ? Je laisse ma main aller et j’attends des accidents heureux. C’est un processus très relaxant et très amusant puisque vous ne savez pas ce que vous allez peindre. Parfois, cela ne marche pas mais d’autres fois, vous pouvez réussir à faire de superbes images que vous ne pensiez jamais peindre.

Mais peu importe ce que je peins, je commence toujours par le rough ? Vous pouvez ajouter les détails plus tard. L’image doit pouvoir être lue à l’état de rough. Je suis aussi toujours conscient de la lumière avant de faire mon premier jet.

Qu’est-ce qu’une journée typique pour vous ? Et qui sont les personnes avec qui vous travaillez ?

Je me lève à 6h, je conduis pour aller au travail et je vais au gymnase une heure et demie chaque jour (Nous avons un gymnase sur notre campus qui est très pratique). Je prends un petit déjeuner et je commence à travailler à 9 heures en commençant par vérifier mes mails et les horaires de la journée. Nous avons un rendez vous avec le concepteur de la production et le directeur artistique chaque matin. Nous montrons notre travail en cours (peintures/designs) et parlons des missions prochaines,etc...Une fois par semaine, tous les artistes présentent leur travail au directeur pour qu’il critique.

J’aime notre environnement de travail, c’est probablement le meilleur petit groupe dans lequel j’ai travaillé ? Tout le monde a des forces différentes et ils ont tous de fortes personnalités. Je suis impatient de travailler avec eux chaque jour. Certains d’entres eux comme Erwin et Kory, je les connaissais depuis des années grâce aux forums avant de les rencontrer personnellement. Je me sens bénie de pouvoir partager ma passion avec des artistes étonnants.


Sur quoi avez-vous travaillé ?

J’ai travaillé sur plusieurs publicités TV et un film appelé « Le vol avant noël » en Allemagne. Vous pouvez voir quelques plans du film dans mon animation demoreel. J’ai été animateur superviseur sur le film court : « les descendants » qui est posté avec cette interview. Depuis que j’ai été embauché par DreamWorks, j’ai travaillé sur Madagascar et Megamind.

Y a-t-il une peinture que vous ayez faite et dont vous soyez particulièrement content ?

Je suis très content de ma peinture« CU-02 ». J’ai écrit toute une histoire pour cete peinture et je souhaite pouvoir créer un court métrage un jour. J’ai besoin de trouver du temps et la bonne équipe puisque je ne serais pas capable de la faire entièrement moi-même.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

En ce moment, je travaille sur Madagascar 3 qui devrait sortir en 2012.

Qui sont vos artistes préférés là bas ?

C’est vraiment difficile de le dire puisqu’il y a vraiment des artistes géniaux. Et avec internet, vous avez accès à beaucoup plus d’artistes qu’avant. Parfois, je suis submergé par la quantité de bon travail là bas. Les gens qui m’inspirent sont Craig Mullins, Tadahiro Uesugi, Dice Tsutsumi, Uwe Heidschoetter, et la liste continue…

Pourriez vous nous parlez de votre processus de colorisation, ainsi que du type d’outils et de supports que vous utilisez ?

Mon outil principal est photoshop. J’ai peine à utiliser d’autres logiciels. Lorsque je peins sur mon ipad, j’utilise « brushes » et « sketchbook pro ».
Quand je commence une peinture, je pense aux formes plutôt qu’aux lignes. Souvent, je n’ai même pas à faire un dessin, je m’en tiens aux formes. Mais tout dépend. Si j’ai une idée spécifique à l’esprit, je vais commencer par du dessin au trait. La clé est que ce soit vivant et rapide au début. Quand je commence une peinture, j’imagine comment pourrait être la scène si les lumières étaient éteintes. Puis je commence à illuminer la scène. C’est un moyen facile de garder une trace de l’éclairage surtout dans les scènes très complexes.

Quelle part du développement visuel est la plus amusante et la plus facile, et quelle est la plus difficile ?

Je suppose que la partie la plus amusante est l’exploration. Spécialement dans la pré production où vous n’avez presque aucune restriction. Vous vez la charge de créer et de concevoir le monde. C’est une énorme responsabilité mais c’est aussi très amusant puisque vous pouvez contribuer avec vos propres idées. Ce que je trouve difficile, c’est revenir sur une peinture et la refaire encore et encore. Cela n’arrive pas souvent, mais il fat parfois un certain temps pour trouver l’image que le directeur a en tête.


Que faites vous pour rester créatif ?

J’aime beaucoup voyager ? Voyager dans différents pays me donne toujours de l’énergie et de l’inspiration. C’est comme du carburant pour ma créativité. J’aime aussi participer à des évènements comme sketchcrawl.com ou aller aux comics-cons. Voir toutes les œuvres d’art étonnantes et en rencontrer les artistes en personnes, m’inspire toujours et me fait travailler plus dur sur mes propres compétences..

Quelles sont certaines de vos œuvres d’art préférées ?

Quand je grandissais, mes parents m’emmenaient dans des galeries d’art. Ils étaient de grands fans de Picasso et Magritte.. Nous avions une pièce encadrée du cheval de Guernica pendue dans notre maison dont je me souviens très bien. En tant qu’enfant, j’étais dérangé par cette pièce mais en même temps attiré.

Quand j’apprenais la peinture digitale, je me souviens que la peinture « hover ship all » de Craig Mullins m’avait marquée. C’est encore une de mes peintures numériques préférées sur le marché.

Quel est votre sujet préféré de dessin ? Et pourquoi ?

Je suppose que vous pouvez le dire en regardant mes peintures. Ce sont les robots. Habituellement, ils interagissent avec la nature, les animaux et les petits enfants. J’ai toujours aimé les robots. J’avais beaucoup de jouets robots enfant. Un tas de trains, de voitures transformés en petits robots et vous pouvez les combiner pour faire un robot gigantesque. Dieu comment j’ai aimé ces jouets.

Ces jours ci, j’aime à les voir comme nos amis, plutôt que des machines à tuer. J’aime beaucoup leur donner de la personnalité en les laissant interagir avec des animaux ou des enfants. Contrairement aux adultes, les enfants et les animaux n’ont pas de préjugés et les robots se sentent bien autour d’eux. J’aime l’idée que les robots ont une âme et peuvent vivre de façon indépendante des humains.

Qu’est ce qui vous a inspiré pour devenir un artiste ?

Comme je n’étais pas prédestiné à devenir un artiste de développement visuel, je le dois à Stephan Stoelting que j’ai mentionné plus tôt. Il a créé un nouveau parcours à suivre pour moi. Mais aussi, tout les artistes que j’ai rencontré le long de mon chemin m’ont permi de continuer, en particulier mes potes du forum d’att : Matthias Verhasselt, David “Vyle” Levi, Nicholas “Sparth” Bouvier, Kory Heinzen, Erwin Madrid, Min Yum, Nicolas “Viag” Ferrand et beaucoup d’autres. Au cours deus deux dernières années, j’ai rencontré la plupart d’entre eux en personne. Même si je les vois pour la première fois, c’était comme rencontrer de vieux amis. C’était une incroyable expérience.

Quelles sont les choses intéressantes que vous ayez apprises d’autres artistes ?

Une chose intéressante est qu’il y a d’innombrables façons d’obtenir le même objectif. Dans mon cas, c’était Stephan qui a ouvert une nouvelle voie pour moi, que je ne pensais jamais suivre. Je pense que c’est assez intéressant !

Quelle sagesse pourriez-vous nous nous donner, pour devenir un artiste ? Avez-vous des conseils à donner ?

La chose la plus importante est que vous devez aimer et prendre du plaisir à faire ce que vous faites. Travaillez dur et éliminez vos faiblesses pas à pas. Pas toutes d’un coup. La clé est de rester concentré sur vos objectifs. N’ayez jamais peur d’échouer Echouer est bon et nécessaire pour grandir.

L’une de mes citations favorites de films :

« La vie n’est pas comment durement vous frappez, mais comment vous pouvez durement être frappés et continuer à avancer. »(ndlr : la trad est pourrie mais on comprend)

email: gfujita@web.de

blog: http://chapter-56.blogspot.com/

website: http://www.area-56.de/

facebook page: http://www.facebook.com/pages/Goro-Fujita/148056481886295

deviantart : http://goro79.deviantart.com/store/






























































Revenir en haut Aller en bas
http://julesrigolle.blogspot.fr
0pale
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Character Design   8/7/2012, 16:18

Enrique Fernandez


l'interview est disponible en cliquant ici
Le site web d'Enrique Fernandez


(Les commentaires entre parenthèses sont pour la plupart de moi)


1/ Parle moi de toi, de ta vie. Où es-tu allé à l'école et quel cours as-tu suivi? qu'est-ce qui t'as aidé à te préparer à devenir l'artiste que tu es aujourd'hui?

Je viens de Barcelone en Espagne. Tout a commencé avec mon frère Victor (qui a 5 ans de plus que moi) ; quand on était gamins il passait toute la journée à dessiner sur chaque morceau de papier qu’il trouvait. Et j’ai commencé à faire la même chose, je me suis mis à dessiner toute ma vie, partout.
Après l’écoles j’ai commencé les « Fine Arts » mais j’ai arrêté après la première année (de 5) pour commencer à apprendre l’animation durant six mois. Après cela j’ai commencé à travailler sur l’animation (en faisant tout ce qu’il était possible de faire dans ce domaine, depuis le background à l’animation jusqu’à la direction artistique). Et cela jusqu’à il y a quelques années, quand j’ai décidé d’essauer de travailler en tant que professionnel de la bande-dessinée et de l’illustration.

2/ Comment t'y prends-tu pour faire le design d'un personnage ? Qu'est-ce qui te passe par la tête du début à la fin?

Je pense que lorsque tu as la charge de développer un personnage venant d’une histoire, tu dois penser à lui comme s’il était réel. Tu dois penser à toutes les petites questions sur son comportement, ses besoin, le genre de vie qu’il aurait pu avoir avant, durant, et quand c’est possible, après l’histoire dans laquelle il est impliqué. Et ça ne marche pas uniquement pour donner plus du profondeur au design graphique. C’est vraiment très pratique quand tu trouve un élément du personnage (un signe particulier) que tout le monde peut comprendre, et qui n’est pas forcément détaillé dans l’histoire. Ça ajoute une valeur de complicité avec l’audiance (ou le lecteur), et permet que le personnage soit proches d’eux facilement.

Ça dépend également beaucoup du média final où le personnage sera montré. Quand tu travaille pour l’animation tradictionnelle tu dois garder en tête qu’il faut éviter tout travail qui ne soit pas nécessaire pour les gens qui vont travailler après toi sur ce personnage. Une seule ligne de volume, un seul trait, peut causer beaucoup de soucis.

Dans l’animation digitale (3D), il y a plus de points techniques que tu dois connaître (c’est quelque chose difficile car c’est un domaine en perpétuelle évolution), et parallèllement, des choses que tu pourrais considérer comme difficile à faire graphiquement (en tradi), ils peuvent régler ça grâce au logiciel. Mais c’est vrai que c’est toujours bien de régler à l’avance tout problème technique qui pourrait survenir (être prévoyant, et penser à l’utilisation que l’on va faire de notre travail), en faisant un bon, ou au moins un « intelligent », design.

Dans tous les cas, la première et la plus importante question qui me vient quand je commence un design c’est d’essayer de le faire simple. C’est quelque chose que l’animation a prouvé : faire un design simple c’est très utile. Il est primordial que l’audiance/le lecteur reconnaisse le personnage dans son entierté, en ne voyant qu’une petite partie de lui. J’essayes, quand c’est possible, de donner au personnage un « icône ».

Spoiler:
 

C’est évidemment plus difficile sur un travail plus réaliste, quand tu ne peux pas trop jouer avec les proportions ou les tailles. Mais dans ce cas, tu dois travailler l’attitude, la façon dont ton personnage marche ou bouge ses mains ou ses bras quand il parle, etc. pour qu’il soit reconnaissalbe de ces diverses façons.

3. Qu’est-ce qui t’aide vraiment, quand tu design un personnage ?

Si tu dois travailler sur une histoire c’est facile de trouver des éléments avec lesquels jouer et les transmettre au personnage. Tu peux utiliser comme références les gens que tu connais, que ce soit des proches, des acteurs, des animaux… utilise cela pour comprendre les actions et les comportements (et/ou les tics) de chaque personnage, et ensuite tu pourras créer des différences dans ton design.
Observation est toujours la base, c’est essentiel. Mais tu dois amener quelque chose de différent au design, pour le rendre intéressant et crédible.
Il y a beaucoup de gens qui pourraient avoir les mêmes références que toi, alors tu dois trouver la clef pour faire en sorte qu’un personnage soit proche de tes références, mais en donnant à l’audiance une possible « surprise », quelque chose à quoi ils ne s’attendaient pas venant de ce type de référence. Grâce à ce type de choses ils pourront adhérer à ton design et l’apprécier. C’est toujours bien d’avoir en tête le public et de réfléchir aux jeux possibles à créer avec eux. (La création n’est jamais quelque chose de solitaire, si c’est créé pour être vu, alors il faut réfléchir à son public et aux interactions possibles avec lui).
Quand tu n’as pas d’histoire à laquelle te référencer, tu joue à Dieu avec tout ce que tu as en tête. Par exemple, moi j’ai l’habitude de regarder plein de sortes de vêtements, qu’ils soient modernes ou anciens. Et, tout comme beaucoup de gens le font, je suis toujours en chasse de nouveau visages et modèles dans la rue. (En gros, sans référence précise, sans indications de l’histoire par rapport au personnage, il faut se référer directement à ce qu’on a en tête, et ces deux exemples montrent comment Enrique Fernandez nourrit son imaginaire).

4. De ta propre expérience, et peut-être de l’expérience d’autres personnes de ta connaissance, qu’est-ce qui devrait être mis dans notre portofolio, et qu’est-ce qui ne devrait pas l’être ? (conseil sur le book)

À moins que tu n’aies un talent extraordinaire dans tous les domaines artistiques… –ce genre de personne existe, j’en ai déjà vu ! –, c’est mieux de te concentrer sur ce que tu fais le mieux. Si tu es uniquement bon pour les décors, alors mets tous tes meilleurs décors sur les premières pages. Si tu aimes seulement dessiner des fées, fais les meilleures fées que tu peux, et ensuite montre les sans crainte. Si la personne qui te propose un travaille est bonne dans ce domaine, elle verra ton talent et tes techniques simplement en regardant attentivement ton travail sur les fées. De mon point de vue, je m’en fiche si tu as un portfolio blindé de pages et de pages de belles études de mains, si plus tard tu me montre un personnage et que « l’essence » de la main n’est pas retranscrite dans ce personnage. Je connais des gens très doués en dessins d’obs et de modèle vivant, et qui pourant semblent ne pas comprendre les volumes et l’anatomie lorsqu’ils designent un personnage.

5. Sur quoi travailles-tu en ce moment ? (si tu peux nous le dire)
Je suis près de finir le troisième et dernier volume de la BD « Le magicien d’Oz », qui sera imprimé en France au début de l’année prochaine, éditions Delcourt. (l'interview date, il a depuis réalisé d'autres projets, voir ici )

6. À quel endroit aimerais-tu travailler, si tu avais le choix ?

Durant de nombreuses années, j’aurais aimé travailler à Disney, DreamWorks ou Pixar, mais maintenant je n’en suis plus si sur (excepté pour Pixar !). L’industrie du jeux vidéo est également un autre domaine très intéressant que j’aimerais essayer un jour . Mais en ce moment je travaille à la maison, en produisant des choses personnelles. Le mauvais côté de cela c’est que tu n’est pas en lien direct avec le travail d’autres artistes, avec leur façon différente de travailler. Travailler en équipe, si tu trouves une bonne équipe, est toujours un plaisir et une motivation pour apprendre et évoluer.

7. Qui penses-tu être les Character desginers au top, en ce moment ?

C’est difficile à dire. Avant le « boom » des websites, forums et blogs, on aurait pu croire que ce genre de personnes n’existaient pas, et ça en faisant de grand artistes anonymes pour le public. Mais maintenant vous pouvez voir de très belles œuvres et de dans character designer simplement en sautant d’un blog à l’autre dans une course effrenée ! –ça me rappelle que je dois ajouter la section « liens » sur mon blog ! arg… !–
Je vais quand même vous en citez quelques uns qui m’ont particulièrement impressionné quand j’ai découvert leur travail : Jamie Hewlett (Gorillaz), et Claire Wendling, dont la versatilité m’inspire et m’impressionne beaucoup.

8. Comment colories-tu tes personnages, quel typoe d’outile ou de média utilises-tu ?

J’utilise un crayon à dessin bleu (0,5 mm) et je colorie avec Painter. Parfois j’utilise des crayon de couleur et un pentel (il met pentel brushes, je suis pas sure d’avoir compris ce que c’était exactement), pour m’amuser. C’est bien de touycher à tous les médias possibles comme ça tu peux choisir celui qui convient le mieux à ton style. Et parfois l’utilisation de plusieurs médias ou outils te donne la clef pour trouver ton style !

9. Quel type de choses aimes-tu dessiner et pourquoi ?

J’aime dessiner les visages, les expressions, parce que cela donne beaucoup d’information et en même temps, en tant qu’artiste, cela peut te donner de nouvelles façon de faire de design ou de trouver des solutions aux volumes avec la ligne, etc. (bon je suis pas claire du tout, si quelqu’un a une meilleure traduction de ce passage, vous pouvez me la donner en mp et je l’éditerais parce que là ça ressemble à rien).

10. Quelle partie, dans le design d’un personnage, est la plus facile et la plus amusante, et qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Pour moi le plus amusant c’est les visages, et le plus difficile… les pieds. Je n’aime pas les dessiner. Il y a de nombreuses façon de dessiner un pied mais je n’en aime aucune, pour la plupart, et j’essaye toujours des les faire le plus simplement possible, pour éviter ce problème.

11. Cites-nous quelques uns de tes character design préféré. Et aussi celui que tu as le moins apprécié.

Peut-être Hellboy. J’aime beaucoup de character design tirés de films d’animations, de livres, etc. Mais Hellboy a beaucoup de pouvoir dans son design, c’est un design qui peut marcher seul narrativement. Alors ça peut paraître simple à dessiner, mais c’est vraiment difficile d’en capturer « l’essence ».
Celui que j’ai le moins apprécié, je ne m’en souviens pas. Probablement parce que c’était si mauvais que ça ne m’a pas impressionné suffisamment pour que je m’en souvienne !

12. Quel est ton sujet/thème favoris à dessiner ?

Peut-être que le sujet des « guerrier » est l’un de mes favoris, car tu peux les mettre en cation, et dans le même temps tu peut jouer avec différents vêtements et métaux, armes, et toutes sortes de designs artistiques. J’aime regarder les réalisations artistiques des anciennes civilisations et imaginer comment les gens vivaient au jour le jour, coment ils utilisaient leurs objets, comment ils les créaient et pourquoi, etc… Et ensuite la horde de guerrier arrive et les détruit tous ! HA HA HA !! … ugh …

13. Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir character designer ?

J’ai toujours voulu créer mes propres histoire –dans n’importe quel média, que ce soit pour le cinéma, les livres, etc. Rêver c’est gratuit, n’est-ce pas ? – et pour ces histoires je voulais toujours des personnages spécifiques. Peut-être que c’est ça qui m’a mené à les designer d’une façon que j’aimais.

14. Quel conseil de sage nous donnerais-tu, concernant le fait d’être un character designer ?

Donnes toute l’information que tu peux à l’audience ou à la team qui travaille avec toi, et de la façon la plus simple et la plus facile, pour garder autant que possible l’essence de ton dessin.

15. Si des gens aimeraient te contacter, comment aimerais-tu être ocntacté ? (mail, site ?)


Email: efer0@hotmail.com
Blog: http://enriquefernandez0.blogspot.com/

16. En dernier lieu, est-ce que tu vends certains de tes dessins, cela pourrait intéresser les gens qui aiment ton travail, et dans ce cas où peuvent-ils les acheter ?

Pour l’instant les seules choses que je vends sont mes BD. Elles sont publiée seulement en français et en espagnol. (je ne vous fait pas la liste qu’il indique ici car ça a évolué depuis, pour ceux que ça intéresse sa bibliographie est accessible idi)


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://kathleenponsard.blogspot.com
benj
MISTER T
MISTER T
avatar

Messages : 1184
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Character Design   8/7/2012, 17:25

merci beaucoup pour cette trad ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3591
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Character Design   9/7/2012, 01:20

Oh... <3
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
Chouf
Ariane
Ariane
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 22

MessageSujet: Harald Sieperman   13/7/2012, 16:28

J'apporte ma petite pierre à l'édifice avec une interview d'Harald Sieperman, qui a notamment travaillé sur "Qui veut la peau de Roger Rabbit", Frère des Ours,Tarzan et Mulan ( personnage de Mushu).

Lien de l'interview: http://harald-siepermann-interview.blogspot.fr/
Sites webs:

(ma traduction n'est pas parfaite si vous voyez des fautes ou des maladresses n'hésitez pas à me le dire ^^)


Comment en arrivez-vous au design d’un personnage, et qu’est ce qui vous passe par la tête, du début à la fin ?

Pour commencer, laissez-moi vous dire qu’il n’existe pas de formule magique ; il n’y a pas une unique façon d’apprendre « comment concevoir un personnage en 10 petites étapes ». Chaque personnage est différent, certains sont faciles à capturer et à trouver, d’autres sont un vrai casse-tête. Mais peut importe la manière de faire : on ne peut pas éviter de travailler laborieusement, sans prendre de raccourcis. Il faut beaucoup pratiquer, garder un carnet de croquis, pour être capable de dessiner ce qui est dans sa tête, et ne pas être limité par ses capacités de dessin.

Une fois qu’on est capable de faire ça, le reste consiste à être créatif dans ce que l’on fait.
Et la chose la plus importante pour cela est de ne pas copier simplement ce qu’on voit dans les films des autres –je ne dis pas qu’il ne faut pas regarder de films, mais je fais souvent attention à ne pas les prendre comme mon unique référence. Je préfère prendre du recul.

Par exemple, imaginons que tu doives faire un pirate ; ne te contente pas de copier les pirates que tu as vu dans d’autres films, mais regarde plutôt d’où ont tiré leur inspiration ceux qui on fait les costumes pour Errol Flynn et Burt Lancaster. Inspire-toi de vieilles illustrations, N.C Wyeth par exemple, Howard Pyle, etc. , ceux-là ont inventé les canons de notre langage de l’imaginaire. Prête attention à la réalité, ce à quoi les pirates ressemblaient vraiment, regarde de vielles gravures, lis des livres à propos d’eux, des documentaires, essaye de ne pas être trop cynique à propos du sujet, ressens son essence même. Fais tes recherches.

Qui sont les pirates de nos jours ? Quand je faisais des recherches pour La Planète au Trésor, j’avais des tas d’images des mecs des Hell’s Angels affichées autour de moi. Autrement dit : essaye d’arriver avec quelque chose de frais, de ne pas répéter ce que d’autres ont fait avant toi, de ne pas utiliser des films comme références. Regarde au-delà des codes.
Si un réalisateur t’engage comme designer, c’est qu’il voit quelque chose en toi, une promesse, il a une raison de te choisir toi spécialement. Trouve quelle est cette raison, ce qu’il aime dans tes dessins… Suis sa vision, ses directives, ne te focalise pas sur ta propre vision, tu peux toujours la faire prévaloir, mais avant tout : suis les directives !
Si tu travailles sur une histoire connue, comme « Frankenstein » ou « Rip van Winkle », trouve ce que le public se représente de ces personnages et que sont leurs attentes. Prend en compte cela et ensuite ajoute ta touche personnelle, et surprend les avec quelque chose qu’ils n’avaient jamais vu auparavant.

Va au fond des choses et essaye de trouver ce qu’était l’impression de l’écrivain sur ses personnages. Le magnifique travail de Glen Keane sur Tarzan n’a été possible que parce qu’il est retourné au Tarzan des livres, au lieu de ceux des films.

Après être passé par tout ça, tu peux te demander ce que tu peux ajouter, quelle est la petite touche de génie qui existe.

Observe beaucoup, regarde les gens autour de toi et sois frais et honnête à leur propos. Si tu aime quelque chose que personne d’autre n’aime, continue à l’aimer, et met un point d’honneur à l’appliquer dans tes dessins, sois courageux et fais savoir à tout le monde que tu aimes ce quelque chose.
Sois sincère, aime les personnages que tu fais comme si ils étaient de vrais personnes, prend soin d’eux, considère les comme des amis réels. Ils deviendront alors réels et deviendront vivant dans l’esprit des autres gens. Si tu ne crois pas en eux, qui d’autres le fera ?

Prend ton travail et tes personnages au sérieux, tu es responsable d’eux. Comme disait l’écrivain William Goldman : “You better give a s*** !”
Trouve les contradictions dans tes personnages, leurs points faibles. Les choses qu’ils font alors qu’ils savent qu’ils ne devraient pas. Pinnochio par exemple ; il sait qu’il aurait du aller à l’école, mais il est allé au cinéma à la place. C’est un personnage bien plus intéressant qu’Arielle, qui a juste fait comme elle voulait.


Qu’est ce qui vous aide le plus lors du design d’un personnage ?

Observer les gens et rentrer dans leurs esprits. Les aimer pour leurs défauts. C’est aussi simple que ça.


D’après votre experience, qu’est-ce que l’on devrait mettre dans un portfolio et qu’est ce qu’on ne devrait pas ?

Il faut y mettre les choses que l’on aime de ses carnets de croquis ou de son travail. Ça parlera aux gens.
Ne copie pas le travail du studio auquel tu présente ton portfolio. Ils savent comment « Shreker » et « Donald Ducker », montre leur des croquis, de l’observation de la vie humaine et animale, des croquis rapides qui montrent que tu comprends les gens et que tu comprends leur pathos.

Mais en même temps, présente un portfolio adapté au studio en particulier, ne présente pas un rendu humain 3D réaliste à Krisfaluci, tu vois ce que je veux dire, prend le bon portfolio pour le bon studio, montre leur quelque chose qui leur ressemble.


Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Je travaille actuellement sur plusieurs projets, mais plus notablement sur une comédie en CG, écrite par un comédien allemand, c’est un genre-spoof, comme SNL ou Naked Gun.
Je ne peux rien en dire d’autre, désolé.


Quelle partie de la conception d’un personnage es la plus marrante et facile, et quelle est la plus difficile ?

J’aime toutes les étapes, j’aime les recherches, car on apprend beaucoup, j’aime les épreuves, la frustration, et l’encrage, mais je crois que ce que je préfère est bien sûr le moment où je sais que : je l’ai !!! C’est lui !!!
Je ne trouve rien de vraiment difficile, j’apprécie tout le procédé.


Quels outils ou support utilisez-vous ?

A 99% un crayon et du papier. Un colerase bleu clair. Un peu d’aquarelle et peut être un peu photoshop pour la présentation, mais le gros du travail est réalisé simplement avec, comme je l’ai dit, n’importe quel crayon et du papier. J’ai travaillé avec des stylos billes, du café, des nappes, du vin rouge, tout ce qui me passait sous la main.


Pouvez-vous nous raconter quelles bonnes ou mauvaises expériences vous rencontrez en travaillant avec des entreprises comme Disney et Pixar ?

Il n’y a pas de mauvaises expériences, c’est un rêve qui se réalise.
Je passe un mauvais moment, quand des studios allemands qui n’ont pas autant d’argent que Disney, Pixar ou DW, essayent de prendre des raccourcis sur la qualité et la sincérité, mais sinon je me considère comme chanceux et privilégié.


Pouvez-vous nous en dire plus sur votre vie ?

J’ai grandi dans une ferme, et j’ai passé beaucoup de temps dans les champs, avec les arbres et les animaux… Il n’y avait pas beaucoup d’autres enfants, et pas beaucoup de télévision non plus, alors je passait beaucoup de temps à lire et à dessiner.
J’ai vu le livre de la Jungle quand j’avais 6 ans, la première fois que j’étais allé au cinéma.

Le Seigneur des Anneaux a eu un grand impact sur moi, je l’ai lu quand j’avais 15 ans environ et je rois que c’était la première fois que je ne me concentrais que sur les personnages.


Où êtes-vous allé à l’école, et quelles cours avez-vous suivi ?

L’école d’art où j’ai étudié était The Folkwng School, à Essen, en Allemagne, une école de théâtre, de danse, d’art , de photographie, de chant et de sculpture.Bien sûr il fallait se spécialiser.
C’est là-bas que j’ai rencontré Andreas Déjà et Hans Bacher. Je n’y ai pas passé beaucoup de temps, deux ans tout au plus, avant que je parte aux Etats Unis, pensant que je pouvais apprendre le meilleur, ce que je voulais apprendre. Je crois que j’ai eu raison. L’école ne prenait pas vraiment l’animation au sérieux, on était dans le début des années 80, rien ne se passait vraiment.


Quel conseil pourriez-vous nous donner à propos du métier de Character Designer ?

Aime les gens, étudie-les, observe-les, fais ce que tu veux faire, sois heureux, réalise les choses qui font chanter ton cœur, et tu seras dans la bonne direction.


Quel est votre artiste préféré et/ou character designer préféré ?

Il y en a tant. Si je devais en choisir un, je dirai Heinrich Kley.


Quelques images:







Revenir en haut Aller en bas
tho la moutarde
Corbier
Corbier
avatar

Messages : 421
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 26
Localisation : Tout au sud et tout à l'ouest

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:06

J’espère ne pas avoir fait trop d'erreurs

http://claudio-acciari-interview.blogspot.fr/

CLAUDIO ACCIARI INTERVIEW
Parlez-moi un peu de vous, de votre vie ? Qu’est ce qui vous a fait devenir l’artiste que vous êtes aujourd’hui ?

Je suis né et j’ai grandi à milan, en Italie, en 71. Mon père est peintre alors j’ai grandis dans une famille où je le voyais utiliser des pinceaux de la même manière que je voyais ma mère cuisiner. Je pouvais passer des heures en silence à regarder ce que mon père faisait où à dessiner pendant qu’il travaillait. Maintenant ma nièce de 3ans fait la même chose avec moi.
Quelques années après, J’ai été diplômé d’une école d’art appelée ITSOS où j'ai rencontré quelques enseignants qui ont utilisé leur rôle pour étendre leurs croyances artistiques d'une manière dogmatique, mais certains d’entre eux essayaient de comprendre qui ils ont en face d'eux et cherchaient à encourager la créativité !
En fait je n'ai jamais compris pourquoi je devrais me battre pour faire quelque chose qui m’est toujours venu spontanément.je pouvais faire de mon mieux quand on me laissait une liberté totale.
Dans tous les studios d'animation Plus tard, où j'ai travaillé, j'ai trouvé le même cliché de la population, ces gens là ont besoin de rester coincés à une sorte de bible de goût pour être sûr de faire la bonne chose. Esclaves de la beauté au lieu de véhicules de la curiosité.


Comment dessinez vous et qu’est se passe dans votre esprit, du début à la fin?

Si j'ai une Dead line très courte, j’utilise la technique typique de Cro-Magnon, c'est-à-dire un procédé robotique et le dessin sera un mélange d’agréables stéréotypes, en d'autres termes quelque chose que je voudrais ne voudrais jamais mettre sur mon blog.
Lorsque je travaille sur une idée personnelle, pour laquelle j'ai le dernier mot, je vais me perdre dans le processus créatif où je peux me tordre l'esprit à chaque instant en fonction de mes sentiments intérieurs, dans ce cas il n'y a pas d’équipe ou d’agendas. En apparence je n’ai pas de méthode rigoureuse car je fais évoluer ma méthode en fonction de chaque nouvelle information, de chaque nouvelle entrée, même la plus petite. Pour être plus précis, dans cette recherche, la rationalité est soumis à l'irrationalité, et elles jouent au chat et à la souris ensemble.
Qu'est-ce qu'une journée typique pour vous, et qui sont les gens avec qui vous travaillez?

Je me réveille dans l'après-midi, je roule ma voiture avec Kaori Mochida à la radio jusqu'à ce que je arrive à un café où je prends un café avec des amis à moi, et il arrive souvent que nous commençons à parler de quelque chose que je ne dirais pas politiquement correct, que je joue de la guitare, internet, le déjeuner, la voiture - Kaori Mochida, le café, parler, le dîner, je regarde des dessins animés ... stop, cela ne peut pas continuer comme ça.
Certains autres jours je dessine tout le temps, même 12 heures sans freins et je ne veux voir personne. Le travail à domicile sur mon Mac me permet d'être très concentré.

Sur quoi avez vous travaillé?

J'ai commencé à travailler dans l'industrie d'animation en 1994 en Italie, au bout de 7 mois, j'ai déménagé en Allemagne dans un studio d'animation appelée Animation Munich, où j'ai animé sur le long métrage Les Quatre sans Peur(The Fearless Four); je suis resté là 2 ans avant d’aller à LA DreamWorks. J’ai animé sur Le Prince d'Egypte et La Route d'Eldorado avant de revenir à Munich sur la production de à l'aide Je suis un poisson (Help I’m a Fish), puis au Danemark en tant que character designer à A.Film Studio, avant de revenir dans l'animation de Munich sur la préproduction the feature Jester Till. J'ai également eu une courte expérience à Berlin en tant que directeur de l'animation pour une série TV.
Maintenant, je vie et travaille en Italie depuis 2000 sur les publicités et des séries, mais tout au long de toute ma carrière, j'ai l'impression que je pourrais utiliser une infime partie de mes compétences et je ne sais toujours pas pourquoi. Toutes les choses dont je suis fier de sont les choses que j'ai faites pendant mon temps libre. Je suis de plus en plus intéressés par la bande dessinée, récemment, j'ai fait partie de la SKY DOLL collective SPACESHIP COLLECTION T01
sur un scénario d'Alessandro Barbucci et Barbara Canepa, le livre est distribué par les Editions Soleil.

Et maintenant sur quoi travaillez vous ?

je travaille sur de petits projets avec Piero Tonin, nous nous connaissons depuis que j’ai commencé le travail en 1994. Il ya une bonne energie entre nous, peut-être parce que personne n’est le patron.
En attendant, je travaille sur un projet personnel de BD appelé Rosalba and the bad, ugly witch..

Quels sont les meilleurs artistes ?

Un trop grand nombre, il serait injuste de ne pas tous les citer. J'ai toujours été fou des artistes de 1800, Juste quelques noms: Francesco Paolo Michetti, Telemaco Signorini, Favretto, Mose Bianchi, Pellizza da Volpedo, Boldini, Ettore Tito, Domenico Induno, Charl Spitzweg, De Nittis, Andrea Pasini , Repin, Sorolla, Sargent.
J'ai grandi en lisant des BD et j'ai aimé lire Astérix et les arachides. J'aime le travail de Grazia Nidasio, Elena Pongiglione et Emanuele Luzzati, ils ont un style très personnel, et je me sens bien en regardant les images qu'ils créent.
Beaucoup de gens d'outre-mer comme Sergio Toppi ou Ugo Prat (Corto Maltese) ou Milo Manara ,Dino Battaglia ou Ivo Milazzo ou Aldo di Gennaro, et le père de Calimero, Carlo Peroni!


Pourriez-vous nous parler de votre processus de la coloration de votre art, ainsi que les types d'outils ou de supports que vous utilisez?

Depuis que j'ai acheté l'ordinateur en 2003-j’utilise Photoshop pour faire presque tout, même si dans de nombreux cas je commence avec un dessin traditionnel fait avec un stylo noir. Parfois, j'utilise des textures traditionnelles faites avec des acryliques et je les réutiliser dans un second temps.


Quelle partie de la conception est plus facile et amusant, et ce qui est le plus dur?


Si c'est ma journée art tout est plaisir, si ce n'est pas le cas ... voiture, Kaori Mochida, le café, la guitare ... et ainsi de suite.


Quels sont les choses que vous faites pour vous maintenir créatif?


J'ai besoin de nouveaux apports tout le temps. L’approche qu’avaient les artistes des années 50,60 était super: la synthèse et idées fondées sur la super-compétence, mais au-dessus de tout, le courage. Parlons d’aujourd'hui, j'ai entendu dire que l’informatique est juste un autre outil qui peut être utilisé pour faire des choses qui étaient impossibles à faire . C'est vrai, mais à cause de cela maintenant, il est impossible de faire les choses que nous avions l’habitude de faire. Parce que l’informatique n'est pas quelque chose d'ajouté à des coutumes anciennes, c'est quelque chose qui a remplacé d'anciennes traditions. Les artistes devraient être en charge, et de choisir leur propre outil et ne pas être forcé par les circonstances .Sinon il n'a aucun sens de parler de la créativité, la personnalité, l'art, ou de suivre votre cœur. Soit dit en passant ... Je considère les images numériques totalement dégoutantes.


Quels sont vous œuvres d’art préférées ?

Illustrations de Ferenc Pinter.


Quelle est votre sujet préféré pour dessiner? Et pourquoi?

Les femmes, car il est impossible de les capturer de manière rationnelle, dans ce cas la connaissance est presque inutile.


Qu'est-ce qui vous a inspiré pour devenir un artiste?


J'aime recevoir des compliments et de l'argent juste pour ce que je peux faire par moi-même et ce sentiment n'est pas en contraste avec des spectacles artistiques. La série télévisée Heidi par Isao Takahata Je suppose que c'était le premier produit qui a attiré mon intérêt pour l'animation. Durant les années 70 en retard en Italie, il était possible de regarder sur de nombreuses séries télévisées de nombreux fabriqué au Japon. Je suis vraiment influencé par ces joyaux; j'aime encore la plupart de ces produits fabriqués par des noms comme Hayao Miyazaki, Leiji Matsumoto, Shingo Araki, Go Nagai, et Osamu Tezuka. L'extraordinaire diversité des expressions graphiques, l'approche la narration et le contenu était totalement rafraîchissante. Beaucoup étaient des animés de la version manga fait directement par les maîtres dont je viens parler, de sorte que chaque épisode souvent une œuvre d’un auteur et non le résultat d’une .... réunion.

certaines des choses intéressantes que vous avez appris des autres artistes avec qui vous avez travaillé ?


Si vous chantez quand vous avez les écouteurs sur les oreilles ... vous êtes toujours faux.


Quels sont certains de vos sites Web préférés que vous aller?

Comme je l'ai dit précédemment, je souhaite que je pourrais citer tout le monde, mais jetez un oeil sur mon blog, il ya une longue liste de liens de grands artistes.


Quelle conseil pourriez-vous nous donner, pour être un artiste? Avez-vous des conseils que vous pourriez donner?


Mes croyances ne fonctionnent pas sur moi, je voudrais éviter d'essayer de créer une confusion sur d'autres personnes aussi ahaha.


Si les gens veulent de vous contacter, comment aimeriez-vous être contacté?


www.claudioacciari.blogspot.com
claudio.acciari @ tin.it


Enfin, avez-vous de votre œuvre d'art à la vente (carnets de croquis, estampes, ou quelque chose) pour les personnes qui, comme votre travail peut savoir où et quand il l'acheter?


A Nucleus Gallery. Vous pouvez voir déjà à www.gallerynucleus.com

je met quelques images pour le plaisir

[img][/img]

- - - - - - - - - - - - - - -
http://thomasceman.blogspot.com/


Dernière édition par tho la moutarde le 13/7/2012, 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thomasceman.blogspot.com/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:07

je deplace en best of the best pace que ça devient bien de la balle ce thread merci a tous :)
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
h4ku
Dorothée
Dorothée
avatar

Messages : 452
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:31

claudio acciari, je le trouve surpuissant. Apprament il fait de la bd ? il met toujours plein de recherche, des planches avec des bulles mais sans texte sur son blog. Y'en a qui aurait mis la main sur ses bds ?

merci en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:39

grace a moi il fait de la bd Cool (jlai encouragé a venir faire ça chez ankama)
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
paul_
Son Gohan
Son Gohan
avatar

Messages : 839
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:52

Genre le Claudio c'est ton pote ? ;hj,gfhncd
Revenir en haut Aller en bas
http://paulcastera.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 18:58

nop pas specialement jlai juste encouragé a aller chez ankama via son blog parce qu'il m'a demandé comment je m'etais fait éditée pour faire une bd aussi WTF ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
benj
MISTER T
MISTER T
avatar

Messages : 1184
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 22:56

merci à vous deux c'est super chouette ^o^
Revenir en haut Aller en bas
csamy
mascotte psychopathe
mascotte psychopathe
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 20
Localisation : Dans tes rêves les plus fous

MessageSujet: Re: Character Design   13/7/2012, 23:06

OMG merci les gens ce thread est si complet j'en pleure Embarassed

- - - - - - - - - - - - - - -
Hmm ! Crotte de nez !
Revenir en haut Aller en bas
paul_
Son Gohan
Son Gohan
avatar

Messages : 839
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Character Design   15/7/2012, 16:22

mylydy a écrit:
nop pas specialement jlai juste encouragé a aller chez ankama via son blog parce qu'il m'a demandé comment je m'etais fait éditée pour faire une bd aussi WTF ^^'

Et bien ca me fait mega plaisir que ankama donne envie à des mecs aussi fort que lui d'aller se faire editer chez eux ! J'espere sincerement qu'a long terme ca motivera d'autres éditeurs à oser un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://paulcastera.blogspot.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   15/7/2012, 16:28

je pense que ankama met un peu la pression sur les bords a tout les autres editeurs ou studio d'anime, enfin perso je trouve que c la que ça se passe c pour ça qu e j'y suis

ok je suis trop corporate mais tu m'a tendu une perche je sort
yjuhygtfred
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Chouf
Ariane
Ariane
avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 22

MessageSujet: Interview Maël Gourmelen   28/7/2012, 20:46

Petite mise à jour du thread avec la traduction d'une interview de Maël Gourmelen, français donc et ancien des gobelins.

Lien de l'interview: http://mael-gourmelen-interview.blogspot.fr
Son blog: http://grudoaaameriques.blogspot.com/

(j'ai souligné les passages qui me semblaient plus intéressants n'hésitez pas à me dire si ils ne sont pas pertinents)




Parlez-moi un peu de vous, de votre vie. Qu’est-ce qui vous a aidé à devenir l’artiste que vous êtes aujourd’hui ?



Déjà, comme mon anglais est plutôt basique, j’espère que les lecteurs seront indulgents. Mais bon je vais essayer de répondre. J’ai grandi en France, et j’ai toujours aimé dessiner avec mon frère Brieg, durant notre enfance nous étions très inspirés -comme beaucoup de gens- par les séries télé. Mais je crois que j’ai vraiment commencé en 1986 avec le dessin animé de Disney : « Basile détective privé » j’étais très jeune mais je crois que tout a commencé avec ce film pour moi, j’ai voulu dessiner ce genre de personnages ensuite. Depuis ce jour et à travers les années, je n’ai jamais manqué un film de Disney. En 1991 quand « La Belle et la Bête » est sorti, j’ai définitivement compris ce que je voulais faire de ma vie. Tout cela m’a poussé à vouloir devenir animateur. Ce fut assez difficile pour moi de défendre ce choix car je n’étais pas brillant à l’école, j’étais un garçon très lunatique mais ma famille m’a toujours soutenu. J’ai d’abord rejoins une école de communication appelé « Ecole Brassart », située à Tours, à deux heures de Paris, où j’ai suivi un programme de communication visuel pendant 3 ans, sur le design graphique et les règles de la pub. Une fois ceci réalisé j’ai finalement rejoins l’école d’animation « Gobelins, l’école de l’image » dans Paris, où j’ai suivi un programme de 3 ans sur les techniques traditionnelles et CG. J’ai été diplômé en 2008 et je travaille maintenant à Paris.



Comment dessines-tu, et qu’est ce qui te passe par la tête, du début à la fin ?


Quoique je veuille faire, que ce soit à propos de concept graphiques, de peinture, de personnage ou de dessin à la main, j’essaye de me concentrer sur l’esprit (=mood) de l’image que je veux réaliser. Pendant un moment j’avais l’habitude d’y aller avec mes propres sentiments (je ne dis pas que c’et une mauvaise chose), mais c’était peut être trop visé sur l’aspect esthétique et technique du dessin. Ensuite j’ai appris ( et j’apprend toujours) qu’il est important d’explorer en profondeur l’émotion ou le message que je veux montrer dans mon dessin. Si c’est à propos des personnages, j’essaye de m’interroger sur leur vie et leur manière de penser. Les références sont très importantes pour moi ; généralement je prends beaucoup beaucoup de photos de paysages, différentes sortes de personnages ou d’animaux. Ensuite je commence à travailler et j’essaye de poser ma propre vision et mon orientation artistique sur tout ça.

A côté de ce travail de recherche, j’aime m’abandonner, quand je travaille pour un projet personnel, aux différents aspects des personnages, j’aime dessiner des personnages étranges. Un de mes Disney préféré reste « Alice au pays des merveilles », j’adore le non-sens de ce film, la diversité des personnages et leur histoire. J’aimerai écrire plus à propos de la vie des personnages, qui ils sont et ce qu’ils veulent. Mais curieusement je préfère réfléchir à leur propos. Ça peut être dans la douche, dans le métro sur le chemin du studio, à la laverie ou même quand je fait du shopping ou que je me promène par exemple, alors j’écris rapidement sur papier les idées principales et quand je reviens à ma feuille blanche, je sais généralement où je vais.

Même si je préfère le dessin traditionnel, je travaille à la fois sur l’animation et le développement visuel, j’ai donc besoin (la plupart du temps pour moi-même) d’amener chacun des éléments aussi loin que possible dans le procédé, en faisant des tests d’anim traditionnelle. J’ai l’habitude de commencer par une sorte de model sheet préparatoir, qui m'aide à commencer le test d'animation, dans lequel je définirai progressivement quelques aspects techniques de ma création et apprendrai à pouvoir jouer avec. Je suis définitivement d'accord avec le fait que s’amuser en animant est une des meilleures façon de réussir. Alors les tests d'animation me permettent de produire une model sheet détaillée. J'essaye juste d'étudier les méthodes classiques utilisées pendant les années dans beaucoup de studios.

Je dirais finalement que, malgré tous les paramètres je dois contrôler concernant mes dessins, de l'image de base à la scène d'animation, le plus important pour moi sera d’apporter au public: humeur juste, émotions et sentiments.



A quoi ressemblent vos journées, et qui sont les gens avec qui vous travaillez ?


Comme je travaille comme animateur sur des films d'animation traditionnels (à Néomis, à Paris), je passe toutes mes journées assis à ma table, et je me sens chanceux de pouvoir progresser auprès de gens doués et adorables qui étaient (pour la plupart d'entre eux), des artistes de Disney. Beaucoup de ces gens enseignaient aussi à Gobelins pendant un moment. J'étais vraiment heureux de rejoindre cette équipe une fois mes études finies. J'adore mes collègues.




Sur quels projets avez-vous travaillé ?



Il y a seulement un an que j'ai fini mes études, donc je n'ai pas beaucoup de choses sur mon CV, j'ai travaillé un peu sur "Persepolis" il y a trois ans comme un assistant-animateur. En 2007 j’ai connu le privilège (la meilleure expérience de ma vie), de travailler à Disney comme stagiaire en développement visuel. Chaque stagiaire pouvait travailler sur les histoires de leur choix, nous pouvions aussi contribuer au développement d'un film (je préfère pour la confidentialité ne pas mentionner lequel). J'ai finalement travaillé tant sur le design de personnage que sur l'animation sur L'illusionniste, le prochain film de Sylvain Chomet (il est sorti depuis l’interview). Et de même pour « Ruby Tuesday » réalisé par Paul et Gaëtan Brizzi.



Sur quoi travaillez-vous actuellement ? (Si vous pouvez nous le dire)


Je travaille sur le film « Rubis Tuesday » (je ne peux pas en dire plus).
À côté de cela, j'essaye de développer des shorts personnels, avec un réal traditionnel. Il est assez dur de gérer mon temps pour ça (je travaille seul).



Qui comptez-vous parmi les meilleurs artistes de ce monde ?


Selon moi, le monde d'animation occidentale n’a jamais connu de meilleurs artistes que les «Nine Old Men » : Les Clark, Milt Kahl, Frank Thomas, Ollie Johnston, Wolfgang Reitherman, John Lounsbery, Eric Larson, Marc Davis et Ward Kimball. Cependant de très grands artistes contemporains comme Glen Keane ou James Baxter sont allés vraiment loin aujourd'hui. La vieille génération d'artistes de Disney a établi les règles que nous apprenons toujours et essayons d'appliquer aujourd'hui. Si j’étais plus subjectif sur cette question, je dirai que ma référence est Eric Goldberg, pour sa conception de l’animation, sa façon graphique de concevoir le mouvement et la vision qu’il a eu pour donner vie à ses personnages. Pour moi, c’est le véritable successeur au maître Ward Kimball. Bien sûr à propos de character design je ne peux pas oublier de mentionner Nico Marlet qui est je crois une grande inspiration pour beaucoup de gens.



Pourriez-vous parler de votre processus de coloration, ainsi que des types d'outils ou supports que vous utilisez ?



J’ai reçu un enseignement artistique traditionnel, ainsi j’ai commencé en travaillant beaucoup avec de l'aquarelle, gouache, des pastels acryliques, secs et d'autres. J'avais certains cours vraiment stimulants avec un professeur de peinture qui me l’a fait aimer pour toujours. Mais comme aujourd'hui, je dois toujours aller plus vite, j’utilise plus des outils numériques depuis quelques années, essentiellement pour les finitions. Néanmoins je veux vraiment garder l’émotion du dessin au crayon. Je me sens plus à l’aise avec la vibration qu'il peut apporter dans des croquis et sa sensibilité. Je pense que même si nous faisons bien des choses avec la technologie aujourd'hui, à coup sûr, rien ne remplacera l'outil traditionnel et son rendu. Ainsi quand je travaille en concept art par exemple, j'essaye de faire mes propres brosses numériques dans Photoshop et je vais pas à pas avec différent étapes, en traditionnel. Si possible j'essaye de ne pas utiliser « annuler » et de corriger les accidents. Avec le character design j'utilise, pour être très précis, du 0.3, mais parfois j’aime vraiment être libre avec des crayons gras. Finalement, la plupart du temps, j'essaye de faire mes couleurs dans Photoshop avec diverses sortes de rendu.




Quelle partie de la conception est la plus amusante et facile et qu'est-ce qui est le plus dur ?



Je pense qu'explorer beaucoup de directions et d’idées est une partie vraiment amusante du jeu. Personnellement, je trouve plus facile de jouer avec des formes, des lignes et les couleurs d'un personnage ou d’un environnement, en résumé, toute l'approche finale du travail. Mais il est très dur d’arriver à la vision que je veux montrer, je veux dire la partie la plus difficile pour moi, pourrais être de mettre sur papier l'idée précise que j'ai inventé, et décider, choisir la bonne direction.



Que faites-vous pour rester créatifs?


J'aime observer les gens. Les scanner, m’interroger sur leur vie, essayer de deviner leur passé et ce qu'ils cherchent à faire. Je vis à Paris et rien que ses stations de métro sont un vrai trésor pour cela (c'est juste un exemple). J'ai aussi l’habitude d’observer des animaux, à la TV ou sur Internet, les animaux m'inspirent beaucoup, je les adore! Après, comme je l’ai dit plus tôt, j'ai grandi avec la culture de Disney, l'aspect visuel et le conte, donc cette vision stimulante me donne toujours envie de dessiner ou raconter quelque chose. Ma petite amie Daphné aussi bien que mes collègues, quand j'étais aux Gobelins ou même maintenant au studio, est une très bonne source d'inspiration aussi, nous partageons toujours beaucoup d'idées.



Quelles sont vos œuvres préférées?



Il y a beaucoup d’œuvres qui m'ont impressionné, dans le bon sens bien sûr. Mais je voudrais mettre sur la première ligne, quelques dessins d'animation de la scène de dîner célèbre dessinée par Frank Thomas pour "La Belle et le Clochard », que j’ai vu à la librairie de recherches de Disney. Je connaissais cette scène depuis longtemps, mais ces dessins originaux m’ont aidé à comprendre combien d’émotion on peut mettre dans un seul dessin. Chaque dessin a sa propre idée. Je me suis senti très désarmé face à ça.



Quels sont vos sujets de dessin favoris ? Et pourquoi ?



Les animaux, je les ai toujours aimés, et ainsi aimé les dessiner, ces créatures innocentes ne peuvent pas parler mais ils m’offrent tant de sentiments. J’aime aussi l'idée qu'ils puissent avoir leur propre moyen de communication, et j’aime donc les transposer dans notre société. J'aime essayer de trouver l’animal qui existe dans chaque personne de mon entourage. Je n'aime pas tellement dessiner de beaux personnages, comme j'aime jouer avec les formes graphiques, je m’amuse plus en travaillant sur des gens vieux ou bizarres.



Qu'est-ce qui vous a inspirés pour devenir un Artiste ?


Je n’ai pas l'impression d'être un artiste mais je sais qu'à côté de ma première passion pour Disney, j'ai découvert les peintures de Van Gogh quand j'avais autour de 10 ans, mes parents m'ont offert un livre et j'ai été attiré par ses textures et son contact avec la peinture. Donc je suis venu à jouer avec une certaine peinture et brosses. J'avais aussi beaucoup de livres d'animaux, j’ai donc rapidement fait le lien avec la vision de Disney du règne animal, que j'ai toujours aimé et qui m’a toujours inspiré.



Qu’avez-vous appris d'autres artistes avec qui vous avez travaillés ou que avez vus ?



La première leçon importante que j'ai eu, est venue d'un monsieur nommé Bernard Deyriès, qui est un des auteurs de beaucoup de séries TV célèbres dans le monde entier. J'avais le privilège d'être un de ses étudiants quand j'étais à l'école de communication visuelle. J'ai appris beaucoup la couleur, la composition, le graphisme et un peu de storyboarding, auprès de lui. Quand j'étudiais à Gobelins, mes souvenirs les meilleurs sont toujours les cours d'animation que j'ai reçu de Kristof Serrand, il nous a enseignés beaucoup, il m'a fait travailler dur sur la manière d'apporter à un personnage la pensée et les émotions avec un travail en profondeur sur les poses justes et les attitudes. De même avec des animateurs ô combien doués : Stéphane Sainte-Foi, Antoine Antin et Julien Bizat.

Mon stage à Disney a été la meilleure expérience que j'ai jamais vécu. J’ai vraiment eu l'impression d'avoir grandi quand je suis revenu, grâce à tout ce que j’avais appris là-bas. J'étais sous la tutelle de Claire Keane pour le développement visuel avec la très talentueuse Lindsey Olivares. Claire m'a beaucoup appris sur l'importance de mettre en relation chaque élément, les personnages, les environnements, les couleurs et les compositions, dans afin d'attraper à la fois l'esprit juste et l’apparence souhaitée d'un design final.

Les autres stagiaires étaient : Leo Matsuda et Minkyu Lee pour le département d'animation principal),Paul Abadilla, Mario Miranda et donc Lindsey Olivares (pour le département visdev). Audrey Gayle (pour le département de peinture et de texture). Nancy Tsang et Greg Peltz (pour le département de modélisation de CG). Brett Magnuson et Byoung Ho Kang (pour le département d'animation de CG). Ils étaient si agréables avec moi et si doués. J'ai appris beaucoup de choses juste en marchant à côté de ces types. Je ne les oublierai jamais. À côté de Claire, je pouvais aussi travailler avec Jean-Christophe Poulain et Bill Schwab, qui sont des artistes visdev aussi. Finalement, j'ai reçu d’astuces d'animation utiles par quelques grands animateurs comme Glen Keane, Eric Goldberg, Andreas Deja, Ruben Aquino et le Randy Haycock. C'est vraiment incroyable comme ces types vont vraiment profondément dans leurs pensées sur l'animation, je n’avait vraiment jamais vu ça auparavant.

Plus récemment, une bonne expérience fut de travailler étroitement avec Bolhem Bouchiba. Je ne voulait pas finir sans écrire un peu sur lui, car hormis le fait qu’il fut l’un des meilleurs animateurs contemporains, il est un artiste exceptionnel. Je pense qu'il a contribué à m’aider pour trouver une manière de dessiner et de penser les personnages, avec laquelle je me sens plus à l'aise.




Quels sont vos sites Web préférés, ceux que vous visitez ?



J'ai l’habitude de consulter Animation News, Cartoon Brew, and Character Design », je peux passer beaucoup de temps sur eux. J'aime aussi grappiller quelques informations fraîches sur le site Web officiel de Disney Animation quand je peux.



Quel conseil pourriez-vous nous donner, sur le fait d’être un Artiste ? Avez-vous des astuces que vous pourriez donner ?


Je ne sais pas si je peux me sentir assez "sage" pour donner un conseil à quelqu'un.
Mais je sais que j'essaye de me reconsidérer au quotidien. Grâce à beaucoup de grands artistes, ce n'est pas dur, parce que je vois toujours plus de travail stupéfiant autour de moi.
Je sais aussi que, quoi que nous aimions, je veux dire quelle forme d'art, il y a toujours quelque chose à trouver dans chaque culture artistique du monde entier, qui peut apporter beaucoup de bonnes choses et d'idées à notre travail. Je sais que j'essayerai de garder mes yeux ouverts pour tout cela.



Si des gens voulaient vous contacter, comment le pourraient-ils ?


Eh bien, je suppose qu'il y a la façon la plus facile de me contacter :

Adresse électronique : mael_gourmelen@hotmail.com
Blog : http://grudoaaameriques.blogspot.com/



Pour finir, avez-vous des travaux à vendre (des carnets à croquis, des copies, ou quoi que ce soit) pour que les gens qui aiment votre travail puissent savoir où et quand l'acheter ?


En réalité, je n'ai jamais rien édité, ou même vendu quelque chose, je n'y ai même jamais pensé. Mais si des gens étaient intéressés, je serais heureux de vendre quelques copies de bonne qualité à un prix raisonnable. Envoyez-moi juste un message.

Quelques images:

















Son film de fin d'étude (je crois):

- - - - - - - - - - - - - - -
Break things up!
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Character Design   28/7/2012, 23:37

merci beaucoup c super sympa :)
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
benj
MISTER T
MISTER T
avatar

Messages : 1184
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Character Design   29/7/2012, 00:11

un grand merci !

c'est vraiment magnifique ce qu'il fait =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Character Design   

Revenir en haut Aller en bas
 
Character Design
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les différents styles graphiques
» Pixar : Brave
» no.6 【ナンバー・シックス】
» Peut-on devenir createur de jeux video (game designer) ?
» Tales of Symphonia : Knight of Ratatosk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: The Best of the Best-
Sauter vers: