CQFD
ce forum est desormais fermé
toute nouvelle inscription est impossible

je ne peux plus m'en occuper, et n'en ai plus la motivation sous cette forme disons
de plus beaucoup trop de liens sont mort et beaucoup de son contenu est obsolète a mes yeux
ce serait donc trop long de rectifier tout ça
je donnerai quelques conseils de temps autres si on me demande, depuis mon tumblr http://mylydy.tumblr.com/
merci a tous les participants qui ont contribué a son contenu (toujours accessible neanmoins)
merci a tout les modos et admin qui m'ont aidé a le faire se developper autant, ce fut une tres belle aventure!

tchao!
mylydy



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Rechercher via GoogleRechercher via Google  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kichi
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 03:27

Hello, je me permets de créer un article sur un artiste qui m'inspire énormément (et dont l'exposition est encore visible au Grand Palais, je vous invite à y faire un tour si vous en avez l'occasion !). Je l'ai découvert en première littéraire lors d'un cours d'histoire de l'art. Au tout début, je ne voyais que le côté très réaliste et "froid" de ses peintures, je n'ai compris que plus tard tout l'intérêt et toute la dimension qu'il portait à ses sujets.

Je pense que ça peut être très intéressant d'en parler ici puisque c'est véritablement, plus qu'un peintre, un metteur en scène, presque un cinéaste.



Ça, c'est une photographie d'Eugène Atget. Hopper l'a découvert à la même période où il a commencé à peindre des scènes du quotidien en France, au début de sa carrière :



Voilà le genre de peintures qu'il réalisait à ses débuts. Voilà pourquoi je ne l'ai d'un premier abord pas du tout apprécié, je ne comprenais pas l'intérêt de ses peintures (autre que dans l'aspect technique). Et puis en fait, il faut voir plus loin, parce que rien qu'avec ce genre de peinture, il a commencé à introduire son regard tout particulier sur les architectures qu'il était amené à croiser. Hop, il a commencé à réfléchir à ses cadrages.

Et ça nous amène, lors de son retour aux Etats-Unis, à des choses comme ça :



Et tout de suite, on comprend mieux. Non ? Si non, il faut se pencher sur la composition de la toile (je prends cet exemple mais les toiles qu'il réalise à cette période peuvent s'aborder de la même façon). Les lignes droites qui entourent la figure humaine, qui viennent composer la toile, elles sont vives, dynamiques, elles s'accordent avec les couleurs qui semblent tellement plus dégager que la femme qui elle semble abattue, plongée dans ses pensées, désaxée par rapport à son environnement. Elle a le visage dans l'ombre, sa seule échappatoire réside dans son imagination (la lecture).

Cette dimension psychologique est une thématique prédominante dans l'oeuvre de Hopper. Il a vécu dans un sicèle marqué par de profonds changements historiques et culturels. Il ne s'est jamais représenté comme le peintre de l'American Way of Life, mais il n'empêche qu'il exprime parfaitement la nostalgie d'une Amérique passée, par l'isolement des habitants de la ville, dans des restaurants, des trains, des stations service, des banlieues pavillonnaires ...

Il nous parle à travers ses oeuvres de la compassion, de l'empathie avec le destin des personnes courantes, avec le mode de vie des individus embourbés dans une société de masse.



Je vous présente Nighthawks, que vous devez déjà connaître puisqu'il s'agit d'une de ses peintures les plus connues, ET, les plus représentatives. En effet, en plus de retrouver les figures humaines livrées à elles-mêmes dans une sorte de mutisme aliénant (c'est pas très commun de fixer le néant par ci par là à droite à gauche sans communiquer une seule émotivité), on a purement accès à une scène de film. Hopper nous amène dans la toile, on a l'impression de subir un travelling avant parce qu'on a envie d'en savoir plus. Tout dans cette toile implique le mystère, la tension. La lumière, les forts contrastes, les couleurs très opposées... Ce n'est pas pour rien que cette toile a inspiré de grands cinéastes ! Et pas que cette toile, j'ai notamment envie de parler de la Maison au bord de la voie ferrée ... qui a été l'inspiration directe de la maison de "Psychose" d'Alfred Hitchcock !



et hop, une composition "glissante", et hop un jeu de contraste au niveau des couleurs, des lumières (l'intérieur est sombre, si l'on essaie de s'immiscer par dessous les stores abaissés...) pas étonnant qu'Hitchcock l'ait reprise de toute pièce ! Il pourrait se passer 1001 choses sordides dedans...




Alors voilà, je vous ai partagé mon intérêt et mon amour pour ce peintre qui est finalement extrêmement intéressant pour différents domaines comme la bande-dessinée, le cinéma et bien sûr le cinéma d'animation. Comprendre les tensions qu'on peut développer au sein d'une composition par la couleur, la lumière, les attitudes... personnellement, ça m'a créé plein de déclics et j'espère que ça vous en créera si vous ne le connaissiez pas !

Allez voir son expo tant qu'il est encore temps, elle vaut le détour, elle est très bien mise en scène, les salles sont gigantesques (et très hautes) on a de l'espace pour justement "RENTRER" dans ses toiles au sens presque propre du terme, je n'ai pas hésité à m'en approcher pour découvrir des petits détails derrière des fenêtres, une porte à demi-close ...

(Et je pourrais vous en parler encore mille ans en fait, je l'ai beaucoup étudié, personnellement (suite au petit cours d'histoire de l'art qui me l'a fait découvrir), de mon côté et en m'intéressant à plein d'interprétations différentes de son oeuvre, sa pensée... bref n'hésitez pas à communiquer votre avis si vous avez vu ou allez voir l'expo :D)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kichi.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 03:35

tres bon thread merci! (ça manque d'autre peintures je pense ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
Tian
Raditz
Raditz
avatar

Messages : 717
Date d'inscription : 24/11/2012
Localisation : Empire du Milieu

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 03:55

Hopper I love you

Le nombre de fois que j'ai pompé ses gammes de couleurs, je compte plus.
(Bon, en vrai peut-etre une fois ou deux en vrai mais même, c'est grave inspirant).

Sinon, oué, ses compo double ambiances m'ont marqué en cours d'histoire de l'art !

- - - - - - - - - - - - - - -
Parfois, je trouve vraiment des trucs bizarres dans mon dez.


http://cqfd.bbfr.net/t974-presentation-tian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indisponibles.blogspot.com
Kichi
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 04:09

De rien ! :D

Ça me fait plaisir d'en parler ici si ça peut faire découvrir à ceux qui passeront par là un de mes artistes préférés et les inspirer à leur tour pour des mises en scènes diverses dans des domaines différents



Cette toile s'appelle "Soir d'été", parmi les toiles du peintre, j'avoue que je suis particulièrement attiré par celles mettant en scène des personnages livrés à une angoisse intérieure indéchiffrable, pas forcément pour les personnages en eux-mêmes, mais parce que ça me fait réaliser à quel point leur environnement est prédominant, plus qu'eux-mêmes, plus fort et plus vivant.

Ici il accentue le côté "tensions-contrastes-oppositions" avec lequel il adore jouer. On a affaire à une femme assez stéréotypée, clichée, un "sex-appeal" et pourtant le regard des deux individus est vide, en proie à un profond malaise intérieur, la figure féminine ne cherche pas à provoquer le jeune-homme, et ce dernier ne semble ressentir aucune envie vis à vis d'elle. Bref, tout est là pour nous mettre mal à l'aise.

C'est vraiment intéressant de comprendre les mécanismes qui nous font ressentir ce genre de choses, "pourquoi avons nous envie de détourner les yeux de cette scène que nous ne comprenons pas, alors que le peintre nous FORCE à regarder". Ouais, Hopper adore nous mettre à la place d'un voyeur, on est au cinéma, on a pas le choix, on doit regarder ce qu'on a devant nos yeux. Les projecteurs (les lumières artificielles du perron...) sont rivés vers eux, non non, on peut définitivement pas y échapper.

Je pense qu'au niveau storyboard, bande-dessinée, illustration, ce genre de questionnement est super important, personnellement ça me fascine, tout ce qui peut induire un sentiment (ici le malêtre) par l'environnement et non ce qui semble être l'objet de l'oeuvre.



Ici la vie, c'est la lumière. C'est la battisse. C'est le vent qui souffle sur les rideaux. La jeune femme, elle, est aussi immobile que la colonne à laquelle elle se tient.



Ici encore, c'est l'architecture qui va appuyer le "dialogue" entre les personnages. Ils ne se regardent même pas. Mais la tension (ou le mépris, ou l'ignorance) qu'ils éprouvent l'un envers l'autre c'est la cloison, la séparation entre l'intérieur et l'extérieur qui va l'appuyer.

- - - - - - - - - - - - - - -
http://www.kichi.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kichi.fr/
Kichi
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 04:11

Tian : huhu heureux de voir que toi aussi il t'inspire niveau compo/couleurs ! :D

- - - - - - - - - - - - - - -
http://www.kichi.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kichi.fr/
mylydy
fotdefraPAdmin
fotdefraPAdmin
avatar

Messages : 8408
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 35
Localisation : salle du temps

Feuille de personnage
Nom ::
Description ::
PV:
0/999  (0/999)

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 04:27

merci du rajout!
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydy.tumblr.com/
YoungErebus
fuck you, I'm Jackie
fuck you, I'm Jackie
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 19:03

Juste pour ajouter un petit truc: c'est très intéressant d'aller voir l'expo et les tableaux en vrai, allez-y! En observant ses tableaux, je me suis aperçu que y'avait une impression de profondeur et de lumière qui s'en dégageait: c'est en fait dû au fait qu'il introduit des relations de complémentaires partout mais de manière très subtile: par exemple, pour faire ressortir des rideaux rouges, on va retrouver des touches légèrement verdâtres dans une balustrade à priori blanche (mais c'est beaucoup plus complexe, tout est mis en relation). J'avais pris des notes plus précises avec des petites analyses que je posterais à l'occasion, mais c'est c'est plus dur de s'en rendre compte juste en photo parce que c'est vraiment très subtile, en vrai la lumière qui se dégage des tableaux est impressionnante, donc si vous avez l'occasion allez-y! (en semaine, en arrivant quelques dizaines de minutes avant l'ouverture vous attendrez pas trop longtemps). L'expo est très bien faite en plus par rapport à sa démarche et est mise en relation avec d'autre artistes donc si vous pouvez allez-y, j'ai beaucoup aimé personnellement

- - - - - - - - - - - - - - -
http://youngerebus.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://youngerebus.blogspot.com/
euphemie
Framboisier
Framboisier
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   21/12/2012, 21:03



C'est très intéressant.

Pour certaines de ses oeuvres, dont la maison au bord de la voie ferrée, ça me fait penser à David Lynch, comme les apparences parfaites, le soleil qui brille, malgré les gens qui ressentent un malaise intérieur.(surtout à Blue Velvet, en fait, qui me met particulièrement mal à l'aise)

Et sa toile la plus connue, Nighthawks, me fait l'effet, non pas d'un travelling avant, mais d'un ralenti à la limite du slow motion.

Bref, c'est beau, et je pense que l'influence de Edward Hopper sur le cinéma n'est plus à démontrer.
Revenir en haut Aller en bas
noth
P-chan admin
P-chan admin
avatar

Messages : 2209
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   23/11/2013, 13:36

j'up ce thread avec ce lien . :) C'est cool ses compo sa façon de traiter la lumière dans ses croquis préliminaires etc.
http://www.laboiteverte.fr/les-croquis-dedward-hopper/









- - - - - - - - - - - - - - -
Un peu de Thon un peu de Mayo
Revenir en haut Aller en bas
http://nothyoma.blogspot.com
Sovelis
Paprikadmin
Paprikadmin
avatar

Messages : 3591
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   24/11/2013, 17:27

caybo, merci!
ça fait plaisir de voir un peu que ces gens là appliquent la même méthode que nous
Revenir en haut Aller en bas
http://nathanotano.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hopper ou la théâtralisation du quotidien / Hopper et le cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» Comment vivez vous au quotidien votre "gaucher attitude"?
» Quantité réel de sucre consommé au quotidien
» Un livre : "Une journée peu ordinaire dans le quotidien d’un hôpital psychiatrique"
» Vous et l'écologie au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CQFD :: What do you REALLY wanna know? :: Et ta Culture, Mothafuka! ::  Illustration, peinture, arts plastiques et graphiques-
Sauter vers: